Comment exposer correctement sa photo en contre-jour ?

Comment exposer correctement sa photo en contre-jour ? En intérieur comme en extérieur, les situations de contre-jour sont nombreuses. Si l'exposition reste gérée de manière automatique, le sujet ressortira souvent trop sombre. Alors comment faire ?

Même si l'effet contre-jour peut être recherché à des fins artistiques, il reste souvent un problème lors de la prise de vue. Autant en extérieur (un soleil un peu lumineux, un ciel un peu couvert offrant une forte luminosité) qu'en intérieur (une fenêtre placée juste derrière le sujet...), cette situation se présente de manière récurrente.

Savoir repérer, puis corriger

D'une manière très simple, les appareils photos numériques offrent l'avantage d'afficher le résultat de la photo avant sa prise de vue. Profitez-en pour déceler ce problème de contre-jour.

Le plus simple et le plus rapide pour corriger est de forcer l'activation du flash de votre appareil. Généralement, on le repère grâce à cette icône 

Cela aura pour effet de "déboucher" les zones d'ombres de votre sujet, particulièrement utile pour les très forts contre-jours (en intérieur devant une fenêtre par exemple). Il en résulte également un effet de découpage du sujet sur le fond de l'image.

Correction d'exposition

Si malgré le flash votre sujet vous semble trop sombre par rapport au fond, ou si vous souhaitez simplement conserver une source de lumière naturelle, il faudra modifier l'exposition de votre image en conséquence. Pour cela, allez dans le menu de correction d'exposition de votre appareil 

Faites varier le repère d'exposition (en d'autres termes, "bracketez") de manière à ce qu'il indique entre +0,5IL et +3IL selon la situation lumineuse. L'unité IL correspond à l'indice de lumination qui définit la quantité de lumière pénétrant par l'objectif.

De cette manière, vous forcez une sur-exposition par rapport à ce que votre appareil préconise. Ajustez-la jusqu'à ce que votre sujet soit correctement exposé.

Mémoriser l'exposition

Solution plus simple si vous possédez la fonction de mémorisation de l'exposition (AE-lock ), approchez-vous simplement de votre sujet. Puis appuyez à mi-course sur votre déclencheur de manière à ce que la bonne exposition soit automatiquement déterminée par votre appareil. Exposition et mise au point seront automatiquement calculée si vous êtes en mode auto (mais nous ne conserverons que le premier).

Mémorisez le couple vitesse/ouverture grâce à la touche adéquate (AE-lock). Recadrez votre image comme vous le souhaitez. Vérifiez l'exposition (qui doit être conservée) et réappuyer à mi-course pour effectuer la mise au point, puis déclenchez.

Vous pouvez également opter pour la mesure spot orientée sur votre sujet.

Pour les pros : l'assemblage d'images

Autre solution, réservée aux amateurs de retouche photo, prendre deux photos à des expositions différentes et les assembler ensuite grâce à un logiciel de traitement d'image.

La première devra être correctement exposée sur le sujet de votre photo, la seconde sur le fond. L'assemblage des deux produira une image correctement exposée sur tous les plans.

Le bracketing sur l'exposition peut être réalisé de manière automatique par votre appareil (consultez pour cela votre notice d'emploi pour connaître la manière de l'activer). Mais vous pouvez également le réaliser manuellement en prenant deux images dont l'exposition aura été choisie précisément selon vos réglages de correction d'exposition.

Attention tout de même à utiliser un trépied, cela en facilitera grandement l'assemblage des deux images qui devront se superposer au millimètre près !

Annonces Google