Séquençage des génomes de la fraise des bois et du cacao

 

Des équipes scientifiques internationales peuvent ramener leur fraise car ils ont réussi à décrypter le génome de la fraise des bois et d'une variété de cacaoyer.

Un consortium scientifique américano-anglo-ibérico-français a mis 18 mois pour décoder le génome de la fraise des bois, Fragaria vasca. Cette dernière possède un "petit" génome composé de deux jeux de 7 chromosomes ; tandis que toutes les autres possèdent un génome hypertrophié (jusqu'à huit jeux de 7 chromosomes). 
Le génome de la fraise sauvage comprend environ 35 000 gènes, c'est une fois et demie de plus que celui de l'homme (entre 20.000 et 25.000), selon Nature Genetics.

Parallèlement, une équipe française a réussi à séquencer 98% du génome du Criollo, une variété de cacaoyer du Belize. Les gènes qui donnent au chocolat ses qualités gustatives et antioxydantes ont ainsi été repérés et ont permis de mettre au point des marqueurs de façon à les identifier rapidement.

Grâce à ces marqueurs, il devrait être possible de savoir très rapidement si les nouvelles variétés sélectionnées possèdent ces gènes intéressants.

Après l'arabette des dames, le riz, le blé, le maïs, la tomate, la pomme de terre, la vigne, le peuplier, la papaye, le concombre, le sorgho, la glycine, les chercheurs espèrent faire que ces fruits soient plus résistants aux maladies et aux variations climatiques, plus savoureux, qu'ils aient une plus longue durée de vie et un plus bel aspect.

Article le plus lu : Attentat de Manchester : le nom de l'auteur dévoilé : voir les actualités

ADN / Génétique