Pourquoi la France lance ses fusées Ariane de Kourou en Guyane ?

Lancement fusée Les Américains ont Cap Canaveral en Floride et les Français Kourou en Guyane. Mais savez-vous pourquoi ce site a été choisi pour le lancement des fusées plutôt qu'un autre ? Réponse.

Petite leçon d'histoire. 1962, l'Algérie devient indépendante après la signature des accords d'Evian. Cette nouvelle oblige les scientifiques du Centre Nationale d'Etudes Spatiales (CNES) à déplacer leur site de lancement de fusées situé sur le sol algérien à Hammaguir.
La division Equipement Sol de la Direction scientifique et technique du CNES se lance alors dans la quête d'une nouvelle terre d'asile pour son centre aérospatiale. Quatorze sites d'outre-mer mais aussi étrangers (Brésil, Belize, etc.) sont étudiés. Leur point commun : être situé près de l'équateur. Le 14 avril 1964, Georges Pompidou opte pour Kourou en Guyane.

lancement
Lancement de la fusée Ariane 5 de Kourou. © ESA / CNES / Arianespace / Service Optique Video du CSG

L'équateur : un choix stratégique

Les Etats-Unis comme la Russie ont installé leur centre spatial au plus près de l'équateur sur leur territoire. Cap Canaveral se situe à une latitude de 28°5 Nord, Baïkonour est plus au nord, à 46°. Quant à la Guyane, elle est très proche de l'équateur, à une latitude de 5° Nord.

Pourquoi cette obsessions équatoriale ? Tout simplement pour économiser le plus d'argent en consommant moins de carburant. Lors du lancement d'une fusée, la force d'attraction terrestre est telle qu'il faut la propulser dans l'espace avec une forte énergie. Vous ne voyez toujours pas le rapprochement ? L'intensité de la pesanteur est plus faible à l'équateur qu'aux pôles. Elle augmente avec la latitude. Donc mathématiquement, il faudra fournir moins d'énergie donc moins de carburant pour libérer la fusée de cette force.

Les Etats-Unis consomment 27% d'énergie en plus que la France, les Russes 54%.

Une force centrifuge en aide

L'équateur présente d'autres caractéristiques hautement attrayantes pour les lancements de fusées. Notre planète tourne sur elle-même ce qui génère une force centrifuge qui expulse les objets de leur trajectoire. Il se produit la même chose en voiture dans un virage. Cette force est très importante à l'équateur et quasiment inexistante aux pôles. Elle diminue l'emprise de l'attraction terrestre sur les engins spatiaux.

Autre point : la plupart du temps, les satellites envoyés dans l'espace sont placés sur une orbite dont le plan est pile au-dessus de l'équateur. Un gain de temps et d'argent considérables à partir déjà de cet endroit sur terre.

Des avantages guyanais indiscutables

La Guyane offre d'autres garanties pour le déroulement d'un lancement de fusée. La faible densité de la population ainsi que sa grande ouverture sur l'océan Atlantique diminuent les risques humains et matériels en cas d'accident. Sa localisation permet l'envoi de satellites aussi bien sur l'orbite géostationnaire que sur l'orbite polaire.

Le pays est à l'abri de grands cataclysmes naturels tels que les cyclones ou les tremblements de terre ce qui n'est pas négligeable dans le choix d'un centre spatial. Cerise sur le gâteau, la Guyane est un territoire français donc pas besoin de composer avec les autorités locales.

France / Kourou

Annonces Google