La technique picturale de De Vinci révélée par la "mise à nu" de La Joconde

 

La composition de la technique artistique "sfumato" utilisée par Léonard de Vinci pour peindre les visages vient d'être révélée. Ces travaux réalisés par deux chercheurs de l'Institut des nanosciences de Paris sont publiés sur le site de la revue Applied Optics.
L'expérience a été effectuée sur la célèbre Joconde. Les scientifiques ont combiné plusieurs techniques. Ils ont d'abord photographié le tableau avec une caméra permettant de mesurer 100 millions de spectres lumineux en autant de points du tableau. Ensuite, ils ont fait de même avec de nombreux pigments utilisés dans les peintures du XVIe siècle, recouverts ou non de vernis vieilli artificiellement. En comparant les deux mesures, ils ont pu identifier les pigments de la couche superficielle du visage. A l'aide de simulations numériques, les chercheurs ont découvert la composition du glacis : 1% de vermillon et 99% de blanc de plomb, mélange peu utilisé pour réaliser une sous-couche à l'époque.
Les scientifiques envisagent de systématiser cette identification, ce qui permettra de disposer d'une méthode d'analyse des oeuvres d'art non-destructive, portable, et dont les résultats seront exploitables en quelques minutes.

Article le plus lu : L'étonnant selfie Hamon-Macron au dîner du Crif : voir les actualités

Léonard de Vinci

Annonces Google