Partager cet article

RSS
Mis à jour le 

Plages du débarquement

Plages du débarquement Photo : Norbert SIROT

Un voyage à : Plages du débarquement

Plages du débarquement sur nos forums
Avant de découvrir à l'aide d'un parcours les principaux lieux du débarquement de Normandie, il est important de connaître le déroulement de cet évènement historique, ainsi que les raisons de cette opération et ses conséquences.

Pourquoi un débarquement ?
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les forces de l'Axe dominent l'Europe, à l'exception de la Grande-Bretagne qui résiste encore. Les troupes soviétiques, qui peinent face aux troupes allemandes, souhaitaient dès 1941 l'ouverture d'un second front à l'Ouest qui pousserait les Allemands à déplacer une partie de leurs troupes pour faire face à cette nouvelle attaque. C'est en 1943 que Roosevelt, Churchill et Staline prennent la décision d'un débarquement sur les côtes normandes.

Eisenhower est nommé chef des forces expéditionnaires et chargé de la conduite de l'opération « Overlord » (qui signifie « suzerain »). Celle-ci se prépare donc avec l'acheminement massif de matériel et de soldats des États-Unis vers la Grande-Bretagne. Des entraînements ont lieu en Angleterre et un test réel est effectué sur les côtes du Pas-de-Calais. On sacrifie des soldats canadiens qui sont lancés sur les côtes françaises en août 1942. L'objectif de cette opération est de tester le dispositif défensif allemand.

Le choix de la côte normande
Le choix de la côte normande pour ce débarquement s'est notamment fait par élimination : les côtes bretonnes sont trop éloignées de la Grande-Bretagne, les terres hollandaises sont inondées et les courants des côtes belges sont trop violents. Surtout, les Allemands sont persuadés que ce débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais, dont les côtes sont les plus proches de l'Angleterre.

L'opération « Fortitude », vaste programme de désinformation à destination des Allemands, vise à les conforter dans cette croyance d'un débarquement futur dans le Pas-de-Calais. De fausses émissions de radio sont donc diffusées, on rassemble des chars gonflables sur les côtes britanniques proches du Pas-de-Calais, etc.
Cette opération « Fortitude » se poursuivra pendant et après le débarquement, ce qui permettra de faire croire aux Allemands que le débarquement de Normandie n'était qu'une diversion pour préparer un débarquement plus massif dans le Pas-de-Calais. Une grande partie des troupes allemandes resteront ainsi sur les côtes nordiques jusqu'à la fin du mois de juillet 1944 !

Les grandes étapes du débarquement
La date du débarquement avait initialement été fixée pour la nuit du 4 juin 1944. Malheureusement, une tempête faisant rage dans la Manche ce jour-là, Eisenhower doit retarder l'opération. Le 5 juin, une éclaircie permet le lancement de l'opération Overlord.

Des opérations aéroportées ont lieu dans la nuit qui précède le débarquement. Celles-ci visent à détruire les lignes téléphoniques allemandes et les routes, afin de ralentir la contre-attaque allemande. Leur objectif est également de prendre certains ponts, comme par exemple le célèbre Pegasus Bridge, tout en les conservant intacts, de façon à faciliter l'avancée des forces Alliées. Sur les 18 000 parachutistes ayant sauté cette nuit-là, la moitié sera tuée.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, environ 5 000 navires traversent la Manche pour aborder les côtes normandes à l'aube. Les Américains sont chargés, à l'Ouest, des plages dont les noms de code sont Omaha Beach et Utah Beach. Les Britanniques et les Canadiens envahissent quant à eux les plages situées à l'Est, renommées Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach.

La plupart des plages sont rapidement conquises, notamment grâce à l'appui des forces aériennes et navales. Celle d'Omaha Beach, en revanche, pose de graves problèmes aux Américains, car la résistance allemande y est sévère. Cette plage ne sera sécurisée qu'en début d'après-midi. Sur 3 000 soldats morts, tués ou disparus ce jour-là, 2 500 le seront dans le secteur d'Omaha Beach…

La priorité est alors d'approvisionner les troupes le plus vite possible en carburant, armes, munitions, vivres et vêtements. Ne disposant pas d'un port en eau profonde, les Alliés mettent en place l'opération Mulberry qui vise à construire des ports artificiels à Arromanches et à Vierville-Saint-Laurent. Les différents éléments de ces ports sont acheminés par la mer et rapidement mis en place. Malgré les dégâts causés sur ces ports (irrémédiablement pour celui de Vierville-Saint-Laurent) par la tempête du 19 juin et des jours qui suivent, le port d'Arromanches pourra être réparé et il permettra le ravitaillement massif des troupes Alliées. Un pipe-line sera également construit, qui facilitera l'acheminement du pétrole de la Grande-Bretagne à la Normandie.

Le débarquement de Normandie est certes resté dans les mémoires pour le côté massif et expérimental de cette opération, mais ces jours ont réellement été un tournant de la Seconde Guerre mondiale.

Mentionnons, pour terminer, le rôle important joué par la Résistance française pour la réussite de cette opération. Bien qu'étouffées par l'ampleur du débarquement lui-même, leurs actions de sabotage et d'information des Alliés sur les positions allemandes ont grandement contribué à mener à bien ce projet de débarquement militaire de grande ampleur.

Partir à : Plages du débarquement

Que voir à : Plages du débarquement

Itinéraires

Promenade en ville, itinéraire à pieds ou randonnées dans la nature… Les plus beaux itinéraires touristiques à : Plages du débarquement
» Itinéraires à : Plages du débarquement

Curiosités naturelles

Etonnants ou hors normes, découvrez les sites naturels les plus insolites à : Plages du débarquement
» Curiosités naturelles à : Plages du débarquement

Carte Plages du débarquement

Latitude : 49.36 - Longitude : -0.86

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

Magazine