Mis à jour le 

Vieille Ville de Chambéry

Un voyage à : Vieille Ville de Chambéry

Vieille Ville de Chambéry sur nos forums
Itinéraires
La plupart des monuments de Chambéry sont concentrés dans le centre de la ville, particulièrement bien préservé. Comptez une demie-journée pour effectuer ce parcours à pied.

Notre parcours commence sur la place du Château, au pied d'un monument majeur de la ville, le château des ducs de Savoie. Cet imposant édifice, qui abrite le Conseil Général et la Préfecture, se découvre dans le cadre de visites guidées. De la place du château, on découvre la Sainte-Chapelle et la tour Trésorerie du château. La place est également dominée par l'hôtel de Montfalcon, datant du XVIIIe siècle.

Au bout de la place du château, prenez à droite la rue Basse du Château.

La charmante rue Basse du Château nous plonge dans le Chambéry du Moyen Âge, avec ses anciennes échoppes, dont on peut encore voir les ogives de pierre. Cette rue possède également la dernière galerie-passerelle de la ville, reliant deux immeubles situés de chaque côté de la rue. Vous remarquerez enfin dans cette rue une particularité de la ville de Chambéry : des passages sous voûte permettant de relier deux rues entre elles.

Au bout de la rue Basse du Château, vous arrivez sur la place St-Léger. Cette jolie place, restaurée dans les années 70, constitue le cœur primitif de la ville. Elle était en effet la rue principale de la ville fortifiée. Les fontaines et les façades colorées donnent un air charmant à cette place, où vous apprécierez de vous arrêter à la terrasse d'un café. Les bâtiments qui entourent cette place sont reliés entre eux par des cours intérieures. L'une d'entre elles, au numéro 61-67, est particulièrement intéressante pour son trompe-l'œil, qui reproduit un bâtiment situé sur la place de l'Hôtel de Ville.

A l'extrémité ouest de la place St-Léger, vous arrivez dans la rue de la Juiverie, très commerçante. Banquiers et changeurs y avaient autrefois établi domicile. En continuant dans la rue de la Juiverie, puis dans la rue Lans, vous arrivez bientôt sur la place de l'Hôtel de Ville. Cet édifice est un symbole du rattachement de la Savoie à la France en 1860. C'est en effet l'un des bâtiments administratifs qui furent construits dans la ville aussitôt après ce rattachement.

Au bout de la place, tournez à gauche dans la rue Favre, puis à droite dans la rue St-Antoine.

L'église Notre-Dame est le seul édifice restant de l'ancien couvent des Jésuites. Cette église fut construite au XVIIe siècle dans le style baroque. Elle abrite notamment un retable en marbre et bronze doré (XVIIe siècle).

Continuez la rue Favre jusqu'à la place du Palais de Justice.

La belle place du Palais de Justice a fait l'objet d'un réaménagement en 2002. Elle est dominée par l'imposant Palais de Justice d'un côté, par le musée des Beaux-Arts de l'autre. Voyez également les trois statues. Celle du centre représente Antoine Favre (1557-1624), homme de Droit qui fut Président du Sénat de Savoie.

Prenez à droite la rue qui borde le Nord de la place du Palais de Justice, l'allée du Maréchal de Lattre de Tassigny. Continuez sur le boulevard du Musée.

Au bout du boulevard du Musée, sur la gauche, une statue commémore le premier rattachement de la Savoie à la France, en 1792. Cette statue fut réalisée par Falguière et est nommée « La Sasson », « sasson » signifiant « grosse femme » en savoyard.

Continuez tout droit sur le boulevard de la Colonne.

Vous apercevez bientôt une amusante fontaine : la fontaine des Eléphants. Cette statue très populaire est appelée les « Quatre sans culs » par les Chambériens. Ce nom fait référence aux quatre éléphants situés à la base de la fontaine, dont l'arrière est coupé par le socle de la colonne. Cette fontaine fut érigée en 1838 par le sculpteur Sappey, en hommage au comte de Boigne, grand bienfaiteur de la ville de Chambéry, dont vous pouvez voir la statue au sommet de la fontaine. Au-dessous des trophées d'armes, les quatre éléphants rappellent les campagnes militaires du général aux Indes, où il bâtit sa fortune.

En continuant le boulevard après la fontaine des Eléphants, vous pourrez visiter le musée Savoisien, situé un peu plus loin sur la droite. Il présente la Savoie d'un point de vue historique, artistique et ethnographique.

Dans l'alignement de la fontaine des Eléphants, la rue de Boigne fut percée dans la vieille ville au début du XIXe siècle, grâce aux dons du général dont elle prit le nom. Cette rue est bordée de portiques à la turinoise, qui la rendent tout à fait singulière. Elle traverse toute la vieille ville jusqu'au château.

Engagez-vous dans la rue de Boigne et prenez la deuxième rue à gauche, la rue St-Réal, qui vous conduit sur la place Métropole.

La cathédrale St-François-de-Sales est un lieu incontournable de la ville. Sitôt passé le porche, on est saisi par l'immense trompe-l'œil qui couvre les murs et le plafond de la cathédrale. Avec ses 6000 m², cette fresque en trompe-l'œil est la plus vaste d'Europe !

De la place Métropole, prenez le passage de la Métropole pour vous rendre dans la rue Croix d'Or.

La rue Croix d'Or était jusqu'au XIXe siècle le quartier aristocratique de la ville. Plusieurs hôtels particuliers témoignent encore de ce riche passé. Au n°18, l'hôtel de Castagnery abrite de superbes grilles en fer forgé dans sa cour intérieure. En face, au n°19, l'hôtel des Marches de Bellegarde possède une belle façade, ainsi qu'un escalier monumental. Cette demeure accueillit des personnages importants, comme Napoléon.

Remontez la rue Croix d'Or vers la gauche (Nord).

Vous arrivez très vite devant le Théâtre Charles Dullin, du nom du célèbre acteur et metteur en scène savoyard. Il occupe l'emplacement d'un premier théâtre qui fut construit en 1824 par le général de Boigne puis ravagé par un incendie en 1864. De ce premier théâtre, seul le remarquable rideau de scène fut préservé et réinstallé dans le nouveau théâtre, où vous pouvez encore l'admirer aujourd'hui. Ce rideau fut peint par Luigi Vacca et représente « La descente d'Orphée aux Enfers ». La reconstruction du théâtre fut entreprise dès 1866 par Pellegrini et Revel, suivant le modèle des théâtres italiens. La salle a donc la forme d'un fer à cheval et possède quatre balcons superposés. Des trompes-l'œil et une immense fresque sur la coupole contribuent à faire nommer ce théâtre « la petite Scala ».

Ici se termine notre parcours dans la vieille ville de Chambéry. Pour continuer la visite, remontez aux origines de la ville en visitant l'église St-Pierre-de-Lémenc, située sur la colline de Lémenc, berceau de la cité au temps des Romains. Chambéry possède d'autre part un quartier plus contemporain, le quartier Curial, où sont regroupés les établissements culturels de la ville.

Eglise Notre-Dame
Rue Saint-Antoine
Ouverture : le jeudi de 15h à 18h30, le samedi de 10h à 12h et de 16h à 18h30.

Théâtre Charles Dullin
Place du Théâtre

Partir à : Vieille Ville de Chambéry

Carte Vieille Ville de Chambéry

Latitude : 45.57 - Longitude : 5.92

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à CHAMBERY ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Savoie.

Magazine