DIRECT. Coronavirus en France : les hôpitaux bientôt saturés, l'exécutif promet des réponses

DIRECT. Coronavirus en France : les hôpitaux bientôt saturés, l'exécutif promet des réponses COVID-19. La vague redoutée du coronavirus arrive dans les hôpitaux et particulièrement dans la région Ile de France. Dans le Grand Est, un nouveau transfert militaire s'est réalisé ce matin alors qu'Edouard Philippe et Olivier Véran promettent des réponses dans une conférence de presse attendue.

Quelles sont les informations à retenir ce samedi 28 mars ?

Alors qu'Édouard Philippe a annoncé vendredi la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril, le Premier ministre tient une conférence à 17 heures ce samedi. Accompagné du ministre de la Santé Olivier Véran, du directeur de la santé Jérôme Salomon, du professeur de l'Institut Pasteur Arnaud Fontanet et de la professeure de l'APHP Karine Lacombe, Édouard Philippe doit faire un nouveau point sur l'évolution de l'épidémie et plus généralement sur la crise sanitaire. Commandes de masques, multiplications des tests le Premier ministre indique que le gouvernement doit des réponses aux Français. Dans ce contexte "tendu", un collectif de soignants, déjà à l'origine de plaintes contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn, a par ailleurs réclamé au gouvernement les contrats de commande de masques et tests de dépistage du coronavirus des trois derniers mois alors que selon plusieurs sources, "un pont aérien avec la Chine" est mis en place après une commande d'un milliard de masques.

Pour soulager une nouvelle fois les hôpitaux qui commencent à manquer de lits et de personnel, plusieurs transferts de malades du coronavirus se sont déroulés dans la journée dont un très tôt ce matin de Metz jusqu'en Allemagne, organisé par l'Armée en hélicoptère dans le cadre de l'opération "Résilience". Un car médicalisé, appartenant à une société basée à Metz, a également transféré plusieurs patients du Grand Est jusqu’à l’hôpital d’Orléans. L'Ile-de-France réclame de son côté un transfert "massif" vers des régions moins touchées.

De son côté, La Poste garde ouvert ce samedi encore 1 600 bureaux, un peu partout en France. Par ailleurs, alors que les symptômes du coronavirus deviennent de plus en plus précis, à travers le monde, on compte désormais 605 220 cas de contamination, dans quelque 186 pays, parmi lesquels déjà 27 989 décès. Samedi, la moitié de l'humanité se trouve désormais confinée.

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Le dernier bilan du coronavirus en France a été communiqué par le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, ce vendredi 27 mars dans la soirée :

  • Le nombre de cas en France a encore grandi considérablement avec 32 964 cas confirmés par les tests de dépistage, soit 3809 cas supplémentaires en 24 heures en tenant compte en outre de 3788 passages aux urgences et 1384 interventions de SOS médecin. Depuis le 9 mars, 14 000 tests ont par ailleurs été réalisés dans des laboratoires de ville, 4566 sont positifs selon Jérôme Salomon, soit un taux de positivité de 31 %, "ce qui confirme que le virus circule activement dans la population".
  • Le nombre d'hospitalisations est passé à 15 732 personnes admises, dont 76 dans les Outre-Mers. Au total, 3787 personnes sont dans un état grave en réanimation, dont un tiers ont moins de 60 ans. 42 patients en réanimation ont moins de 30 ans souligne le Directeur de la Santé. 59% ont entre 60 et 80 ans.
  • 1 995 décès sont répertoriés, dont un en Martinique et un en Guadeloupe, soit 299 de plus en 24 heures dans le pays. 85% des décès surviennent chez des personnes de plus de 70 ans. Près de 5700 personnes sont considérées comme guéries.

Jérôme Salomon a également livré une statistique de l'Insee qui indique que sur la semaine 12 (du 16 au 22 mars), le nombre de décès s'avère significativement supérieur à celui des projections, avec une hausse de la mortalité de 6%. Les régions qui sont les plus frappées sont le Grand-Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, l'Île de France et la Corse. Jérôme Salomon a par ailleurs salué la solidarité entre les régions avec les transports de médecins et de malades pour désengorger les zones les plus touchées. Il a également appelé à la population à se mobiliser : "J'appelle tous les volontaires à se rendre sur Jeveuxaider.gouv.fr afin de porter main forte aux associations autour de quatre missions : l'aide alimentaire d'urgence, la garde exceptionnelle d'enfants de soignants, le maintien du lien avec les personnes fragiles, isolées et la solidarité de proximité."

Quelle est la situation du coronavirus en Ile-de-France ?

La région Île-de-France est en train de devenir la région la plus violemment frappée par le coronavirus après le Grand-Est. Ce vendredi soir, la région comptait 9819 cas de coronavirus, soit 1057 nouveaux cas en l'espace de 24 heures selon l'Agence régionale de Santé. 112 nouveaux décès ont été comptabilisés soit une hausse de 25%, portant le bilan total dans la région à 605. Autre point d’inquiétude majeur : 241 Ehpad sont aussi touchés. Après Martin Hirsch, président de l'AP-HP, qui s'est montré très alarmiste ces derniers jours, c'est le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau, qui a donné la mesure que ce qui attend la capitale et les départements franciliens ce week-end et la semaine prochaine. Invité sur RTL ce vendredi, il a évoqué des chiffre de contaminations et de cas sévères qui sont désormais "vertigineux". "La vague est là", a poursuivi Aurélien Rousseau, assurant qu'augmenter les capacités d’accueil était une priorité pour l'ARS, notamment dans les services de réanimation. "Nous continuons à monter des digues pour être plus hauts que cette vague en espérant que cette vague s’amenuise dans les jours qui viennent, notamment avec les mesures de confinement", a-t-il indiqué.

Selon l'ARS Île-de-France, 1445 personnes étaient en réanimation vendredi soir, soit une hausse de 11% par rapport à jeudi, alors que la région dispose initialement de 1500 lits en réanimation. La marge des lits disponibles s'amenuise, mais "plusieurs centaines de lits complémentaires" ont été dégagés dans la région selon Jérôme Salomon. "Il y a encore des lits disponibles ce week-end", a-t-il rassuré précisant qu'"une quinzaine de patients" en réanimation seront par ailleurs évacués par voie routière vers le Centre-Val de Loire ce week-end. Sur BFMTV, le professeur Olivier Bouchaud, du service des maladies infectieuses de l'hôpital d'Avicenne, à Bobigny, a néanmoins indiqué quelques minutes plus tôt que sur une centaine de lits ouverts dans son établissement, tous étaient déjà pris d'assaut. 

Quelles régions sont les plus touchées par le coronavirus ? (carte)

A lire aussi...

16:51 - Le pic épidémique début avril ?

Michèle Granier, présidente de la commission médicale de l'hôpital de Corbeil-Essonnes, en banlieue parisienne indique auprès de l'AFP qu'elle estime que le pic épidémique du coronavirus en France devrait intervenir "en fin de la semaine prochaine". D'autres spécialistes penchent plutôt vers un pic entre le 5 et le 15 avril.

16:45 - Bruno Retailleau ne veut pas que l'opposition se taise

Alors que le gouvernement prône l'unité nationale derrière la pandémie du coronavirus en France, Bruno Retailleau président du groupe LR au Sénat, ne l'entend pas de cette façon et le fait savoir sur Europe 1 : "Aujourd'hui ce sont les masques, demain ce seront les respirateurs, et plus tard, les tests (...) L'union nationale, ce n'est pas pour l'opposition de se taire".

16:38 - Les médecins urgentistes de l’Amuf lancent un appel

L’Association des médecins urgentistes de France appellent à mobiliser toute l’économie "pour la guerre sanitaire" dans un communiqué : "La solution ne peut pas être de multiplier les trains sanitaires à travers le pays qui mobilisent des moyens matériels et humains disproportionnés par rapport au nombre de malades concernés. Nous ne pouvons plus avoir en permanence un train de retard et courir après la propagation de l’épidémie. Pour gagner une guerre, il faut une économie de guerre."

16:31 - (Rappel) La conférence de presse d'Edouard Philippe et Olivier Véran à 17h

La conférence de presse du Premier ministre et d'Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé se tiendra à 17h. Selon les dernières infos, il sera question des masques, des tests et de la gestion globale de la crise sanitaire dans la plus grande transparence. Ils seront accompagnés du directeur de la santé Jérôme Salomon, du professeur de l'Institut Pasteur Arnaud Fontanet et de la professeure de l'APHP Karine Lacombe.

16:24 - Les cérémonies funéraires limitées à la présence de 20 personnes

La porte-parole du ministère de l’Intérieur a donné des indications plus précises sur les funérailles en pleine pandémie du coronavirus : "Nous devons à nos morts des obsèques dignes. Un travail est conduit actuellement dans le but de simplifier la procédure funéraire. Il s’agit de limiter les risques de saturation et de désorganisation (...) Nous avons demandé aux préfets d’identifier, dans les cas de décès nombreux, des lieux où, dans l’attente de leur inhumation ou crémation, les corps pourraient être conservés. Pour protéger les familles, la présence aux cérémonies doit être limitée à 20 personnes."

16:17 - Les masques moisis suscitent l'indignation à La Réunion

Annick Girardin, ministre des Outre-Mer a fait part dans une interview pour un journal régional de son indignation face à la livraison de masques moisis : "La distribution des masques défectueux est tout bonnement inacceptable. Toute la lumière devra être apportée sur cette question à l'issue de cette crise".

16:10 - Le ministère du travail publie des fiches pratiques de prévention par métier

Le ministère du travail a commencé à publier des fiches pratiques de prévention sanitaire contre le coronavirus par métier dont les trois premières concernent le travail en caisseen boulangerie et la profession de chauffeur-livreur. "La nécessaire continuité de l'activité économique ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des salariés", souligne le ministère dans un communiqué. "Dans tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection contre la propagation du Covid-19"

16:00 - Plus de 20.000 morts du coronavirus en Europe

La pandémie du nouveau coronavirus a tué plus de 20.000 personnes en Europe, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Avec respectivement 9.134 et 5.690 décès, l'Italie et l'Espagne sont les deux pays du monde les plus atteints. La France en est pour le moment à moins de 2000 morts mais devrait passer ce terrible cap aujourd'hui.

15:55 - Un homme mis en examen à Paris pour trafic de masques

Après la découverte de 23.060 masques de protection, qu'il revendait illégalement, un homme a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire depuis mercredi selon le Monde.

15:45 - Canal+ refuse de verser les droits TV à la LFP en avril

Le coronavirus en France a bien évidemment arrêté toutes les activités sportives et le championnat de France en fait parti. Selon les informations de L'Equipe, Canal + refuse de verser à la Ligue de football professionnel la prochaine échéance prévue au titre des droits TV de la Ligue 1, suspendue en raison du coronavirus : "Il n'est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu'en raison de la suspension du championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite diffusé sur nos antennes." La LFP n'a pas répondu pour le moment.

15:38 - 17% des Français estiment que le coronavirus a été créé intentionnellement

Dans une étude très sérieuse réalisée par l'IFOP et publiée ce samedi matin, on y découvre que 17% des Français estiment que le coronavirus a été créé intentionnellement parmi les 26 % estimant que le virus a été créé dans un laboratoire.

15:31 - La région Ile-de-France met à disposition 500 000 masques pour les Ehpad

"Cette mise à disposition s'ajoute à une première distribution de 100 000 masques, qui a eu lieu en début de semaine en faveur des associations humanitaires pour équiper leurs bénévoles" indique la région dans un communiqué.

15:24 - Une plainte déposée pour violences policières

Un jeune homme qui accuse des policiers de "violences aggravées" lors d'un contrôle lié au confinement en Essone a porté plainte vendredi auprès du parquet d'Evry selon Me Samim Bolaky, l'avocat du jeune homme.

15:15 - 110.000 Français bloqués à l’étranger sont rentrés

Alors que des centaines de Français sont rentrés d'Indonésie, le Quai d'Orsay a fait savoir 110.000 Français bloqués à l’étranger à cause de la pandémie du coronavirus sont rentrés. 20.000 Français restent toujours en attente d'un retour.

15:05 - Un maillot solidaire vendu par Reims

Le club de foot de Reims emboit le pas du PSG en mettant en vente un maillot solidaire à destination des hôpitaux qui se battent tous les jours face à la pandémie du coronavirus.

14:58 - Les députés PS réclament la "transparence" sur les décès dans les Ephad

"Nous soutenons le cri d’alarme qui monte partout en France : les 750.000 résidents et 500.000 personnels des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) doivent être protégés", écrivent les parlementaires PS, emmenés par leur cheffe de file Valérie Rabault et Christine Pirès-Beaune (Puy-de-Dôme) dans une tribune publiée dans le Huffington Post.

14:53 - Le Conseil d'Etat saisi sur le sort des SDF

Le Conseil d'État vient d'être saisi d'un référé liberté sur le traitement des sans-abris touchés par le Covid-19 afin de demander une protection renforcée et la réquisition des locaux habitables sans délai, à la demande des associations suivantes : Kâli, Dal - Droit Au Logement Ligue des droits de l'Homme, ECVF - Élu.e.s Contre les Violences faites aux Femmes, Acat France, Droits d'urgence, Utopia 56, Gisti, Fédération CGT Santé action sociale. L'audience est prévue ce lundi.

14:46 - Edouard Philippe promet des réponses

Dans un tweet présentant la conférence de presse de 17h, le Premier ministre Edouard Philippe affirme que le gouvernement doit la "plus grande transparence aux Français".

14:39 - Les centres de rétention restent ouverts

Le Conseil d'Etat a indiqué ce vendredi que malgré la pandémie du coronavirus en France, les centres de rétention resteront ouverts en expliquant que ces derniers n'étaient pas "un facteur d’évolution de l’épidémie".

14:32 - Les athlètes qualifiés pour les JO de Tokyo restent qualifiés

Face au coronavirus, les Jeux olympiques ont pris une décision historique en reportant l'événement planétaire d'un an. Mais dans un communiqué, le président du CIO a rassuré les athlètes qualifiés, notamment les Français en indiquant qu'ils gardaient le billet pour l'année prochaine.

LIRE PLUS
Toutes les infos