DIRECT. Coronavirus en France : un week-end catastrophe annoncé, dernières infos

DIRECT. Coronavirus en France : un week-end catastrophe annoncé, dernières infos COVID-19. Le coronavirus a tué 299 personnes de plus ce vendredi 27 mars, portant le bilan de l'épidémie à 1995 décès. 3809 personnes positives de plus sont répertoriées, portant le nombre de cas à 32 964 dans le pays...

Quelles sont les informations à retenir ce samedi 28 mars ?

L'épidémie de coronavirus va continuer de s'intensifier en France ce week-end avec un scénario catastrophe combinant une déferlante de nouveaux cas sévères et une saturation des services de réanimation dans plusieurs régions, en particulier en le-de-France. "La vague épidémique qui déferle sur la France (...) est une vague extrêmement élevée et elle soumet l'ensemble du système de soins, l'ensemble du système hospitalier, à une tension redoutable", a lâché le Premier ministre Edouard Philippe hier, qui a pris deux fois la parole dans la journée et devrait de nouveau réaliser un point-presse "détaillé", ce samedi, en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran. "Il va falloir tenir", a lancé le chef du gouvernement, qui a par ailleurs annoncé le prolongement du confinement jusqu'au 15 avril.

Quel est le dernier bilan du coronavirus en France ?

Le dernier bilan du coronavirus en France a été communiqué par le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon, ce vendredi 27 mars dans la soirée :

  • Le nombre de cas en France a encore grandi considérablement avec 32 964 cas confirmés par les tests de dépistage, soit 3809 cas supplémentaires en 24 heures en tenant compte en outre de 3788 passages aux urgences et 1384 interventions de SOS médecin. Depuis le 9 mars, 14 000 tests ont par ailleurs été réalisés dans des laboratoires de ville, 4566 sont positifs selon Jérôme Salomon, soit un taux de positivité de 31 %, "ce qui confirme que le virus circule activement dans la population".
  • Le nombre d'hospitalisations est passé à 15 732 personnes admises, dont 76 dans les Outre-Mers. Au total, 3787 personnes sont dans un état grave en réanimation, dont un tiers ont moins de 60 ans. 42 patients en réanimation ont moins de 30 ans souligne le Directeur de la Santé. 59% ont entre 60 et 80 ans.
  • 1995 décès sont répertoriés, dont un en Martinique et un en Guadeloupe, soit 299 de plus en 24 heures dans le pays. 85% des décès surviennent chez des personnes de plus de 70 ans. Près de 5700 personnes sont considérées comme guéries.

Jérôme Salomon  a également livré une statistique de l'Insee qui indique que sur la semaine 12 (du 16 au 22 mars), le nombre de décès s'avère significativement supérieur à celui des projections, avec une hausse de la mortalité de 6 %. Les régions qui sont les plus frappées sont le Grand-Est, les Hauts-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, l'Île de France et la Corse. Jérôme Salomon a par ailleurs salué la solidarité entre les régions avec les transports de médecins et de malades pour désengorger les zones les plus touchées. Il a également appelé à la population à se mobiliser : "J'appelle tous les volontaires à se rendre sur Jeveuxaider.gouv.fr afin de porter main forte aux associations autour de quatre missions : l'aide alimentaire d'urgence, la garde exceptionnelle d'enfants de soignants, le maintien du lien avec les personnes fragiles, isolées et la solidarité de proximité."

Quelle est la situation du coronavirus en Ile-de-France ?

La région Île-de-France est en train de devenir la région la plus violemment frappée par le coronavirus après le Grand-Est. Ce vendredi soir, la région comptait 9819 cas de coronavirus, soit 1057 nouveaux cas en l'espace de 24 heures selon l'Agence régionale de Santé. 112 nouveaux décès ont été comptabilisés soit une hausse de 25%, portant le bilan total dans la région à 605. Autre point d’inquiétude majeur : 241 Ehpad sont aussi touchés. Après Martin Hirsch, président de l'AP-HP, qui s'est montré très alarmiste ces derniers jours, c'est le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau, qui a donné la mesure que ce qui attend la capitale et les départements franciliens ce week-end et la semaine prochaine. Invité sur RTL ce vendredi, il a évoqué des chiffre de contaminations et de cas sévères qui sont désormais "vertigineux". "La vague est là", a poursuivi Aurélien Rousseau, assurant qu'augmenter les capacités d’accueil était une priorité pour l'ARS, notamment dans les services de réanimation. "Nous continuons à monter des digues pour être plus hauts que cette vague en espérant que cette vague s’amenuise dans les jours qui viennent, notamment avec les mesures de confinement", a-t-il indiqué.

Selon l'ARS Île-de-France, 1445 personnes étaient en réanimation vendredi soir, soit une hausse de 11% par rapport à jeudi, alors que la région dispose initialement de 1500 lits en réanimation. La marge des lits disponibles s'amenuise, mais "plusieurs centaines de lits complémentaires" ont été dégagés dans la région selon Jérôme Salomon. "Il y a encore des lits disponibles ce week-end", a-t-il rassuré précisant qu'"une quinzaine de patients" en réanimation seront par ailleurs évacués par voie routière vers le Centre-Val de Loire ce week-end. Sur BFMTV, le professeur Olivier Bouchaud, du service des maladies infectieuses de l'hôpital d'Avicenne, à Bobigny, a néanmoins indiqué quelques minutes plus tôt que sur une centaine de lits ouverts dans son établissement, tous étaient déjà pris d'assaut. 

Quelles régions sont les plus touchées par le coronavirus ? (carte)

A lire aussi...

13:15 - Les routiers appelés à exercer leur droit de retrait

Les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier appellent les chauffeurs à exercer "individuellement" leur droit de retrait à partir de lundi en cas de "manquements" aux mesures de protection sanitaire contre le coronavirus. Ces derniers demandent également "des dispositifs sérieusement protecteurs pour agir en temps de guerre".

13:12 - Des soignants veulent voir les contrats de commande

Alors qu'Edouard Philippe et Olivier Véran doivent s'exprimer ce matin dans un point de presse, un collectif de soignants, déjà à l'origine de plaintes contre Édouard Philippe et Agnès Buzyn, réclame au gouvernement les contrats de commande de masques et tests de dépistage du coronavirus des trois derniers mois précise leur avocat Fabrice Di Vizio.

13:05 - Le ministère du travail publie des fiches pratiques de prévention par métier

Le ministère du travail a commencé à publier des fiches pratiques de prévention sanitaire contre le coronavirus par métier dont les trois premières concernent le travail en caisseen boulangerie et la profession de chauffeur-livreur. "La nécessaire continuité de l'activité économique ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des salariés", souligne le ministère dans un communiqué. "Dans tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection contre la propagation du Covid-19"

12:56 - Le syndicat de gardiens de la paix Alliance demande l'arrêt des contrôles

Son secrétaire général, Fabien Vanhemelryck demande aux policiers d'arrêter les contrôles tant qu’ils n’auront pas reçu le "matériel de protection nécessaire suffisant" contre le coronavirus. Le syndicat indique également avoir récupéré 12.000 masques donnés par une chaîne de magasins de vêtements.

12:50 - Saisie record de masques chirurgicaux à Paris

Selon le Monde, la police a saisi 23 060 masques FFP2 et chirurgicaux dans une camionnette à Paris dans le 16 arrondissement. Le suspect, qui revendait les masques, a été placé sous contrôle judiciaire.

12:43 - Le pic épidémique début avril ?

Michèle Granier, présidente de la commission médicale de l'hôpital de Corbeil-Essonnes, en banlieue parisienne indique auprès de l'AFP qu'elle estime que le pic épidémique du coronavirus en France devrait intervenir "en fin de la semaine prochaine". D'autres spécialistes penchent plutôt vers un pic entre le 5 et le 15 avril.

12:36 - Les cérémonies funéraires limitées à la présence de 20 personnes

La porte-parole du ministère de l’Intérieur a donné des indications plus précises sur les funérailles en pleine pandémie du coronavirus : "Nous devons à nos morts des obsèques dignes. Un travail est conduit actuellement dans le but de simplifier la procédure funéraire. Il s’agit de limiter les risques de saturation et de désorganisation (...) Nous avons demandé aux préfets d’identifier, dans les cas de décès nombreux, des lieux où, dans l’attente de leur inhumation ou crémation, les corps pourraient être conservés. Pour protéger les familles, la présence aux cérémonies doit être limitée à 20 personnes."

12:29 - Plus de 600 000 cas officiellement déclarés dans le monde

Selon un dernier comptage de l'AFP au moins 605 010 cas d'infection du coronavirus, parmi lesquels 27 982 décès, ont été détectés dans 183 pays et territoires.

12:22 - Kylian Mbappé fait "un très gros don"

La fondation Abbé Pierre a annoncé avoir reçu un "très gros don" de la part du joueur de football Kylian Mbappé, sans en révéler le montant. Le Parisien indique que la fondation s’attache à aider les sans-abri, particulièrement vulnérables en cette période de crise sanitaire du coronavirus (Covid-19).

12:16 - Bruno Retailleau ne veut pas que l'opposition se taise

Alors que le gouvernement prône l'unité nationale derrière la pandémie du coronavirus en France, Bruno Retailleau président du groupe LR au Sénat, ne l'entend pas de cette façon et le fait savoir sur Europe 1 : "Aujourd'hui ce sont les masques, demain ce seront les respirateurs, et plus tard, les tests (...) L'union nationale, ce n'est pas pour l'opposition de se taire".

12:09 - Plusieurs événements de la mode sont annulés

En raison de l’épidémie de coronavirus (Covid-19), Paris a annulé la Fashion week homme et la haute couture, prévues en juin-juillet prochain. De nombreux événements sont annulés, dans tous les secteurs. 

12:00 - 10 mois de prison avec sursis pour un jeune après un contrôle

Interpellé mardi lors d'un contrôle pour non-respect du confinement à Beauvais, dans lequel une policière a été blessée à la tête par une autre personne, un intérimaire de 22 a écopé de 10 mois de prison avec sursis. La peine a été "assortie d'un sursis probatoire avec obligation d'effectuer 105 heures de travail d'intérêt général dans un délai de 18 mois", précise le procureur de la République de Beauvais.

11:53 - 832 morts supplémentaires en Espagne !

Après le pire bilan en une journée du côté de l'Italie, l'Espagne vient également d'annoncer son pire bilan en 24h avec 832 morts supplémentaires liés au coronavirus, portant le total à 5690. Rappelons qu'en France nous en sommes à 1995 décès.

11:45 - Un homme mis en examen à Paris pour trafic de masques

Après la découverte de 23.060 masques de protection, qu'il revendait illégalement, un homme a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire depuis mercredi selon le Monde.

11:38 - Des affiches pour soutenir les soignants

En première ligne face à la pandémie du coronavirus, les soignants reçoivent du soutien de l'ensemble de la population. Le Parisien relate des affiches publicitaires dans le Var sur l'ensemble du littoral.

11:28 - Emmanuel Macron demande une solidarité européenne

Le président français en appelle à la solidarité budgétaire européenne et se défend d’avoir ignoré les signaux d’Italie dans un entretien à des journaux italiens vendredi soir : "Nous ne surmonterons pas cette crise sans une solidarité européenne forte, au niveau sanitaire et budgétaire". Un message notamment destiné à l'Allemagne, assez réticente.

11:21 - Le dispositif de chômage partiel mis en place lundi pour les particuliers employeurs

À partir de lundi, le dispositif "d'indemnités exceptionnelles" mis en place pour garantir une rémunération aux salariés à domicile et aux assistantes maternelles, dont l'activité est fortement réduite à cause de la crise liée au coronavirus, sera effectif. C’est ce qu’a annoncé ce vendredi 27 mars l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). 

11:16 - Une plainte déposée pour violences policières

Un jeune homme qui accuse des policiers de "violences aggravées" lors d'un contrôle lié au confinement en Essone a porté plainte vendredi auprès du parquet d'Evry selon Me Samim Bolaky, l'avocat du jeune homme.

11:08 - Le préfet du Calvados demande le retrait du couvre-feu de Lisieux

Un couvre-feu dans la commune était prévu après un arrêté ce vendredi mais le préfet du Calvados dans un communiqué, demande son retrait :  "Le préfet du Calvados rappelle la nécessaire application stricte et ferme des règles de confinement. Ainsi, les effectifs des forces de sécurité intérieure engagées pour s’assurer du respect de ces règles ont été renforcés depuis plusieurs jours. Cette présence accrue se poursuivra ce week-end, notamment dans la commune de Lisieux. Les circonstances locales ne justifient pas, dans les faits, une limitation supplémentaire et extraordinaire de la liberté d’aller et venir."

11:01 - Édouard Philippe et Olivier Véran s'exprimeront à 14h

Alors que le point presse était prévu ce matin, c'est finalement aux alentours de 14h que le Premier ministre et le ministre des Solidarités et de la Santé vont s'exprimer. Des réponses sur la pénurie de masques, les tests, sont attendues.

LIRE PLUS
Toutes les infos