Valérie Trierweiler : en Inde, les premières images depuis le scandale

Valérie Trierweiler : en Inde, les premières images depuis le scandale Valérie Trierweiler se rendra bien en Inde dimanche 26 janvier comme cela était prévu de longue date. L'occasion de voir pour la première fois la première dame depuis le scandale Julie Gayet.

Valérie Trierweiler va quitter la résidence de la Lanterne ce week-end. C'est la révélation de l'entourage du président. La Première dame irait beaucoup "mieux" selon Europe 1 qui est parvenu à la joindre et il y a de forte chance qu'elle honore un engagement de longue date : un déplacement en Inde, à Bombay, à partir du dimanche 26 janvier en faveur d'Action contre la faim. C'est une amie de Valérie Trierweiler, citée par le Parisien, qui a indiqué qu'elle était "attachée aux causes humanitaires" et qu'elle tenait à respecter ce rendez-vous fixé "de longue date". Action contre la faim a aussi indiqué que "sauf contre-indication médicale de dernière minute", le voyage était maintenu. Pas certain en revanche qu'il s'agisse d'une bonne opération pour l'ONG et la cause qu'elle défend. En Inde, photographes, caméramen et journalistes n'auront d'intérêt que pour les premières images de Valérie Trierweiler depuis le scandale Julie Gayet et sa convalescence.

Comment va la Première dame ? Pourquoi a-t-elle été hospitalisée ? A-t-elle les traits tirés ? Va-t-elle faire une déclaration sur son couple ou sur Julie Gayet ? Quelle décision va-t-elle prendre sur son avenir ? Une conférence de presse de la Première dame serait prévue lundi 27 janvier à l'hôtel Taj Mahal, en prélude à un dîner de gala. La France médiatique pourrait alors être suspendue à ses lèvres. En attendant, Valérie Trierweiler a réussi à "trouver du réconfort" à la Lanterne où elle a reçu nombre de marques de soutien selon ses termes retranscrits par Europe 1. Par le biais de la station, Valérie Trierweiler a aussi repris sa communication en main, désavouant l'avocate Frédérique Giffard qui s'était crue autorisée à parler en son nom dans les médias. Le débat fait rage en effet entre Valérie Trierweiler qui voudrait rester à l'Elysée et certains conseillers de François Hollande préféreraient une séparation.

EN VIDÉO - Parmi ses derniers déplacements en date, la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, s'était rendue mardi 5 novembre 2013 dans un camp de réfugiés syriens au Liban.