Johnny Hallyday : tout savoir sur l'album posthume qui sort le 19 octobre

Johnny Hallyday : tout savoir sur l'album posthume qui sort le 19 octobre Le dernier album de Johnny Hallyday, "Mon pays, c'est l'amour", comporte 10 chansons. Voici ce que l'on sait sur le 51e disque de l'idole des jeunes, qui provoque quelques remous au sein du clan familial.

[Mis à jour le 7 septembre 2018 à 18h49] Les fans sont fixés. On connait désormais le nom et la date de sortie de l'album posthume de Johnny Hallyday. "Mon pays, c'est l'amour" - c'est le nom de l'opus - sortira le 19 octobre prochain et est d'ores et déjà promis à un succès commercial exceptionnel. Pour faire patienter jusqu'à cette date, la maison de disque Warner a publié la photo de la pochette de l'album. On y voit Johnny, sur un cliché en noir et blanc, t-shirt blanc et regard sombre lancé vers le lointain (voir ci-dessous).

Les fins connaisseurs de la discographie de Johnny Hallyday remarqueront que la photographie choisie ressemble énormément à celle qui illustre l'album "L'attente", sorti en 2012. Ce n'est pas une coïncidence : comme le rapporte le site de LCI, le cliché de "Mon pays, c'est l'amour" est issue de la même séance photo, ce qui explique que Johnny porte exactement le même tee-shirt. On remarquera aussi que le rockeur porte le crucifix qu'affectionne particulièrement Laeticia Hallyday, dont elle ne se séparerait plus depuis le décès de son époux.

Un nouvel album, une nouvelle zizanie ?

L'album posthume de Johnny apportera sans doute beaucoup de joie aux fans, qui pourront entendre l'idole des jeunes sur des titres totalement inédits. Mais il est déjà presque acté que sa sortie réactivera le conflit déjà très dur entre Laeticia Hallyday et les enfants aînés de l'artiste. La veuve de Johnny a choisi d'intituler le disque "Mon pays, c'est l'amour". Un titre qui sera, bien entendu, livré à toutes les interprétations.

Rappelons que le coeur du désaccord entre les deux parties sur l'héritage de Johnny est la législation sur laquelle s'appuie le testament de l'artiste. Le rockeur a choisi de déshériter sa fille Laura et son fils David, en vertu du droit californien. Les avocats des deux aînés de l'artiste considèrent qu'en la matière, le droit français doit s'imposer, ce qui leur permettrait de récupérer une part des biens que possédait leur père. Le sujet peut se résumer à cette interrogation : Johnny Hallyday avait-il le droit de s'appuyer sur le droit californien, alors qu'il n'avait pas la nationalité américaine ? Les juges auront sans doute à trancher sur ce point : Johnny Hallyday était-il résident français ou bien résident californien lors des dernières années de sa vie et au moment de sa mort ? La réponse des magistrats à cette question s'annonce cruciale. Laetitia Hallyday, elle, a donné la sienne avec l'album posthume de Johnny.

Laura Smet évoque une "trahison artistique"

Auprès de France Info, l'entourage de Laura Smet a déjà fait savoir que le titre choisi pour l'album ne lui convenait pas. La fille aînée de Johnny Hallyday aurait indiqué qu'il ne correspondait pas à ce que voulait son père, qui aurait souhaité appeler l'album "Made in rock'n roll". La fille de l'artiste estimerait, selon son entourage, qu'il y a un "rapt sur le sens" et parle même d'une "trahison artistique complète" opérée par Laeticia Hallyday.

Des affirmations que la principale intéressée a formellement démenti sur son compte Instagram. Ce qu'affirme France Info, Laura Smet considère cela comme étant de la "fake news". Rappelons que Laura Smet et son demi-frère David avait exigé un droit de regard sur cet album et avait saisi la justice. Le tribunal de grande instance de Nanterre a débouté leur demande il y a quelques mois.

© Capture Instagram

Un nouveau coup dur pour les aînés de Johnny Hallyday ?

L'annonce de la date de sortie et du titre de l'album de Johnny s'est également accompagnée d'une nouvelle information, révélée par le Figaro, qui s'annonce être un nouveau coup dur pour les aînés du rockeur. La Bank of America, qui a la responsabilité des fameux trusts de Johnny, aurait entrepris une action devant la cour californienne. Une action en forme de demande, afin que des biens - matériels et immatériels - appartenant au Taulier soient attribués à ces trusts. Sont concernés : plusieurs véhicules comme l'une de ses motos ou une Lamborghini et une Bentley, mais aussi des royalties issues de ses maisons de disque ainsi que des parts - 50% en l'occurrence - de la société Born Rocker qu'il détient avec Laeticia. Tout cela afin de rendre hors de portée ces biens à Laura et David, quand bien même ils remporteraient le procès face à la veuve de Johnny, indique encore Le Figaro.

Album de Johnny Hallyday : quel date de sortie ?

Ce sera l'événement musical - et même un peu plus - de l'automne. La date de sortie de l'album posthume de Johnny Hallyday, annoncé depuis plusieurs mois, est prévue pour le 19 octobre prochain. Les fans les plus impatients diront "enfin !" puisqu'il s'est longtemps murmuré que ce nouvel opus, qui ne contient que des titres inédits, sortirait le 15 juin dernier. Une date loin d'être anodine puisqu'il s'agit de l'anniversaire du "Taulier" qui aurait eu 75 ans ce jour-là. Un retard probablement dû aux différents qui opposent Laeticia Hallyday et Laura Smet. Patience donc, il reste (seulement) un gros mois à attendre !

Le nom de l'album de Johnny Hallyday

Cela peut paraître plutôt anodin mais le nom que porte l'album posthume de Johnny Hallyday a son importance. Alors qu'il devait s'appeler "Je te promets", puis "Made in rock'n'roll", ce sera finalement "Mon pays, c'est l'amour". Une décision qui aurait relancé la discorde entre la fille et la veuve de Johnny. L'entourage de la première aurait fait savoir à franceinfo qu'il s'agissait d'une "trahison artistique complète" car cela ne respectait pas le choix de Johnny qui se serait porté, de son vivant, sur "Made in rock'n'roll". La direction artistique du chanteur, pilotée par Laeticia, n'en a eu apparemment que faire puisque lui revient la décision sur tout : le nom de l'album donc, mais aussi les titres et la pochette.

Johnny Hallyday : les chansons de l'album

Si l'album "Mon pays, c'est l'amour" est attendu avec autant d'impatience, c'est bien parce qu'il contient uniquement des titres inédits. Au total, dix chansons figurent sur ce nouvel opus, sur lesquelles Johnny Hallyday aura travaillé jusqu'à la toute fin de sa vie : "Made in rock'n roll", 'Mon pays, c'est l'amour", "L'Amérique de William", "4m2", "Back in L.A.", "J'en parlerai au diable", "Pardonne-moi", "Je ne suis qu'un homme", "Tomber encore" et "Un enfant du siècle". Des titres - pour la plupart composés pas Maxim Nucci, alias Yodelice - enregistrés au studio Guillaume Tell de Suresnes (Hauts-de-Seine). Pour le style des chansons de cet album, on peut s'attendre à un certain retour aux sources.  "Je suis vraiment très heureux de faire du rock'n'roll", avait confié Johnny lors de l'enregistrement.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google