Le fisc lui réclame 11 millions d'euros (2/2)

L'avocat Ardavan Amir-Aslani, qui défend notamment Laeticia Hallyday. © SADAKA EDMOND / SIPA
L'avocat de Laeticia Hallyday, Ardavan Amir-Aslani, est selon l'ouvrage, en train de négocier un "échelonnement raisonnable [du] remboursement" de 11 millions d'euros réclamé par le fisc à l'épouse de Johnny. Le livre pose la question : "Que restera-t-il du patrimoine de Laeticia, évalué à une trentaine de millions d'euros, une fois que les impôts auront passé leur grand coup de rabot ?". Car si l'album posthume de Johnny devrait donner lieu à des bénéfices certains et Laeticia continuer à toucher les 800 000 euros annuels de droits d'interprète, "certaines chansons vont tomber dans le domaine public, cinquante ans après leur premier enregistrement, et ne plus rapporter de royalties à l'ayant droit".
Suggestions de contenus