"Non, le service public ne coûte pas cher"

"La priorité au service public et à l'Etat", résume Jean-Luc Mélenchon lorsqu'il s'agit d'évoquer son programme. Le président du Parti de gauche déclare qu'il mettra fin, s'il est élu, à la RGPP, qui prévoit le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite. "La France est très riche. Très très très très riche", ajoute-t-il pour justifier les embauches massives de fonctionnaires qu'il préconise. "Ce qui coûte cher, c'est [de ne] pas [avoir] de service public", estime-t-il, soulignant les coûts que peuvent représenter l'insécurité ou encore l'illettrisme...