"Je n'ai pas l'intention de calmer le jeu"

Interpellé par un lecteur sur le ton de ses interventions, Jean-Luc Mélenchon se justifie : "Je n'ai pas l'intention de calmer le jeu." Estimant que la manière va avec le discours, l'eurodéputé "n'écoute personne" et "essaie de [se] caler sur [ses] objectifs politiques". Cette sévérité dans le discours, il l'estime nécessaire alors que "nous entrons dans une période de tumulte extraordinaire dans le monde et en France". "Je suis un homme déterminé", conclut-il. "On me prend comme je suis ou on ne me prend pas."