Aurélie Filippetti : en danger aux législatives en Moselle

Aurélie Filippetti : en danger aux législatives en Moselle Tout récemment propulsée ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti joue son poste sur cette élection.

Députée sortante de Meurthe-et-Moselle, Aurélie Filippetti a clairement affirmé qu'elle comptait sur une réélection aux législatives pour asseoir sa légitimité de ministre sur le suffrage universel. Le challenge est de taille tout de même : depuis le dernier redécoupage électoral, sa circonscription a été effacée, la jeune cadre du PS devra donc batailler pour un tout nouveau siège dans la 1re circonscription de Moselle. Face à elle, 12 candidats dont Julien Freyburger (UMP), Patrick Abate (Front de Gauche) et Delphine Haffner (Front National).
Rien n'est joué donc pour Aurélie Filippetti qui sait qu'elle devra quitter son poste au gouvernement si elle n'est pas réélue le 17 juin, au soir des résultats des législatives. Fille d'un ancien mineur de fond, la candidate est assez populaire dans ce département qui compte plusieurs sites industriels importants. Mais elle est aussi considérée comme une "bobo parisienne" par ses détracteurs. Quoi qu'il en soit, la ministre peut s'appuyer sur le score de François Hollande qui a atteint 52,27 % des suffrages dans cette circonscription le 6 mai dernier.