La réserve parlementaire : des dépenses non surveillées

"J'ai décidé en toute transparence d'aider ma ville a construire une reproduction grandeur nature du Grand Canyon..." ©  andrewgenn, Fotolia

Les députés perçoivent aussi des subsides au titre de la réserve parlementaire, soit une somme de 110 000 euros en moyenne, servant (dans l'idéal) à financer des projets dans les collectivités et les associations de leurs circonscriptions. Mais aucun contrôle n'est effectué sur l'utilisation de l'enveloppe. Le jaune budgétaire est l'unique document qui répertorie les subventions versées aux associations, qui s'élèvent à 10 % des réserves parlementaire pour l'ensemble des députés. Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes, estime qu'un contrôle plus ardu est nécessaire pour éviter la favorisation de certaines associations. Elle propose "une publication obligatoire de son utilisation qui doit être vérifiée par une instance ad hoc". 

Suggestions de contenus