Les indemnités de frais de mandat

"Vous financez donc l'achat de votre permanence grâce à la fortune héritée de votre grande tante..." © andrewgenn, Fotolia

En plus d'une indemnité mensuelle de 7 100,15 euros bruts, les députés reçoivent une "Indemnité de représentation et de frais de mandat" (IRFM) servant aux frais de déplacement, de réception, ou encore d'habillement. L'enveloppe s'élève à 6 412 euros par mois, un montant conséquent qui est souvent utilisé dans des conditions opaques. Pour certains, l'achat des permanences entre dans la catégorie "abus". Des députés n'hésiteraient pas à gonfler leur patrimoine en achetant, avec l'argent public, des locaux qui leur permettraient de devenir propriétaire, aux frais du contribuable. Les loyers sont eux aussi généralement couverts par l'IRFM. Une utilisation jugée déloyale par Gérald Darmanin, député UMP du nord, qui propose "d'autoriser l'achat d'une permanence uniquement avec ses deniers personnels".

Suggestions de contenus