Manifestation du 24 janvier : quelle mobilisation ce vendredi ?

Manifestation du 24 janvier : quelle mobilisation ce vendredi ? MANIFESTATION 24 JANVIER. Même si la grève dans les transports s'est considérablement essoufflée, la mobilisation contre la réforme des retraites va se poursuivre, avec une manifestation ce vendredi 24 janvier à Paris.

[Mis à jour le 20 janvier 2020 à 12h25] Quasi à la normal à la SNCF, en très nette amélioration à la RATP... Le trafic dans les transports est (presque) au beau fixe depuis ce lundi. On pourrait croire à la fin de la mobilisation contre la réforme des retraites, d'autant plus depuis le retrait de l'âge pivot, mais il n'en est rien : ce vendredi 24 janvier sera à nouveau une journée de manifestation. L'intersyndicale (CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, Unef, UNL et Fidl) a appelé à une nouvelle "journée massive de grève et de manifestation interprofessionnelle". C'est à Paris qu'un cortège est annoncé pour l'instant, avant que d'autres actions ne voient le jour en régions. Dans la capitale, le site Démosphère prévoit un "départ à 11h de République, en direction de Concorde", précisant malgré tout que ce trajet était "très susceptible de changer".

Manifestation du 24 janvier : une date symbolique

Le vendredi 24 janvier, choisi pour cette septième journée de manifestation, correspond à la date d'examen du projet de loi lors d'un conseil des ministres spécial. "Le 24, ça va être une très grosse journée, car qui peut encore penser que ce projet est valide ?", a affirmé le secrétaire confédéral de Force ouvrière, Frédéric Souillot, à la sortie de la réunion intersyndicale. Après les journées de mobilisation des 5, 10 et 17 décembre, 9, 11 et 16 janvier, qui ont vu le nombre de manifestants progressivement s'éroder, l'intersyndicale espère une participation à la hausse vendredi 24 janvier. Pour rappel, jeudi dernier, 187 000 personnes ont défilé dans les rues de France.

En amont de la manifestation du 24 janvier, ces organisations appellent également "à des actions de grèves, de convergences interprofessionnelles sur tout le territoire les 22 et 23 janvier". Outre le blocage de certaines raffineries et grands ports maritimes comme Dunkerque, Le Havre, Rouen ou encore Saint-Nazaire, l'interprofessionnelle prévoit des actions sous forme de "retraites aux flambeaux et autres initiatives le 23 au soir".  "Nous sommes les syndicats majoritaires et ce gouvernement va céder", a déclaré de son côté Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT, jeudi 16 janvier dernier.