Vitaros : danger, prix... La crème qui donne des érections a aussi des inconvénients

La crème Vitaros, qui favorise les érections, est commercialisée ce lundi 1er juin en France. Attention, il s'agit d'un médicament, vendu sur ordonnance. Est-ce dangereux ? Quels sont les risques ?

[Mis à jour le 1er juin 2015 à 10h54] Vitaros a tout du produit miracle : cette crème, une fois appliquée sur le pénis, promet aux hommes une érection en moins de 15 minutes - jusqu'à 30 minutes pour les moins chanceux. Disponible en pharmacie à partir du 1er juin, ce médicament n'a pourtant pas que des avantages. S'il n'y a pas de risque grave pour la santé, le Vitaros doit être utilisé avec parcimonie : une goutte suffit pour obtenir une érection d'une à deux heures, appropriée pour un rapport avec pénétration.

Un surdosage, en revanche, peut entraîner un risque de "priapisme", c'est à dire une longue érection de plusieurs heures entraînant douleurs et exposant l'utilisateur à des complications médicales, comme un possible endommagement des vaisseaux sanguins.Par ailleurs, nombre de testeurs (43 % des hommes ayant essayé la crème) décrivent des sensations d'échauffement, de légère irritation, voire de tiraillement. En France, seul un pharmacien sur ordonnance peut vendre le Vitaros. La crème lutte efficacement contre les dysfonctionnement érectiles, mais il n'est pas recommandé de l'utiliser plus de 3 fois par semaine. La notice met en garde l'utilisateur : "Si vous avez utilisé trop de Vytaros, prenez immédiatement contact avec votre médecin, votre pharmacien ou le Centre Antipoisons (070/245.245)".

Des contre-indications à garder à l'esprit

Les personnes présentant des troubles sous-jacents de chute de tension, ou qui ont des antécédents de syncope ou d'infarctus du myocarde ne doivent pas utiliser ce médicament. La contre-indication vaut également pour les individus présentant un risque de thrombose veineuse, une inflammation, une infection ou une malformation du pénis. En outre, la substance active alprostadil peut avoir des effets nocifs sur le foetus. Pour cette raison, pour avoir des rapports sexuels avec une partenaire enceinte, l'utilisateur doit absolumment utiliser un préservatif.

Alternative au Viagra

Pour autant, le médicament, mis sur le marché par le laboratoire Majorelle, offre un confort démultiplié à toux ceux qui usent d'injections intracaverneuses. Il est aussui une vraie alternative au Viagra, du fait de sa praticité. D'ailleurs, contrairement aus traitements oraux, le Vitaros n'entraîne pas de maux de tête ou les crampes musculaires qui peuvent apparaître avec le Viagra et produits similaires.

Un prix attractif ?

Le prix du Vitaros devrait avoisiner les 10 euros l'unidose, sur ordonnance. Une boîte compte en tout 4 unidoses, ce qui situe le prix du produit commercialisé autour de 40 euros. Mais il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un médicament et qu'il sera en partie remboursé sur demande et pris en charge par l'assurance-maladie (à hauteur de 15 %), pour les indications similaires à celles des injections intracaverneuses. Attention, des sites Internet propose l'achat de produits vendus comme étant du Vitaros, sans ordonnance, à des prix bien plus élevés. L'achat de tels produits peut se révéler dangereux. En cas de troubles de l'érection, c'est vers un médecin qu'il faut se tourner avant d'envisager de se procurer le Vitaros.

Article le plus lu : Alexandre Benalla : des méthodes très spéciales : voir les actualités

Annonces Google