Migrants : quelles sont les villes qui accueillent le plus d'immigrés en France ?

Migrants : quelles sont les villes qui accueillent le plus d'immigrés en France ? Linternaute.com a analysé les dernières données démographiques de l'Insee pour dresser un état des lieux des villes où l'on compte le plus et le moins d'immigrés.

La crise des réfugiés pose depuis des semaines la question de leur accueil en France. Elle questionne aussi à la fois sur la volonté et la capacité des villes à les recevoir dans de bonnes conditions, certains maires estimant ne pas pouvoir, matériellement et humainement, faire venir plus de "migrants" dans leur ville. Mais quelles sont les villes qui comptent à ce jour le plus d'immigrés en rapport à leur population ? Quelles sont celles qui, au contraire, peuvent sembler en capacité ? Sans apporter de réponse définitive à un débat qui est loin d'être tranché, et malgré des données démographiques datées, les statistiques de l'Insee peuvent néanmoins apporter des éléments de réponse. Linternaute.com a analysé les données de 2012 de l'Institut de statistiques français qui viennent d'être publiées.
Voici le nombre et le pourcentage d'immigrés dans les 40 villes de plus de 100 000 habitants. 

Consultez la liste complète des villes où vivent le plus d'immigrés

Les trois villes de plus de 100 000 habitants qui comptent le plus d'immigrés selon les statistiques de 2012 sont trois villes de la région parisienne : Saint-Denis, Argenteuil et Montreuil, avec une immigration principalement en provenance d'Algérie, du Maroc et d'autres pays d'Afrique, ainsi que du Portugal (statistiques de l'Insee IMG1B). Mulhouse est la première ville de province avec près de 27 000 immigrés pour 110 000 habitants. L'Algérie est le premier pays d'origine une fois encore mais est talonné cette fois par la Turquie, avec une communauté turque très importante. La capitale, Paris, arrive quant à elle en 5e position avec plus de 455 000 immigrés recensés. Les tendances lourdes de l'immigration (d'origine maghrébine, africaine ou portugaise) sont cette fois encore confirmées, mais la capitale compte au moins autant d'immigrés venus d'Europe que d'Afrique (Maghreb compris).

Les villes qui comptent le moins d'immigrés sont principalement des villes de l'Ouest, mais aussi les villes les moins peuplées de la catégorie (celles de moins de 200 000 habitants) : on y trouve ainsi Brest, Caen, Le Mans ou encore Le Havre. Dans les villes de plus de 200 000 habitants, Nantes et Rennes sont les villes qui accueillent le moins d'immigrés.

L'immigration dans les villes de plus de 50 000 habitants

Villes qui comptent le plus d'immigrés (en %)

Villes qui comptent le moins d'immigrés (en %)

Aubervilliers 42,2 ... ...
Saint-Denis 36,6 Cholet 7,7
Pantin 31,8 La Seyne-sur-Mer 7,6
Sarcelles 31,8 Le Havre 7,5
Le Blanc-Mesnil 30,6 Hyères 7,1
Drancy 30,3 Le Mans 7,0
Épinay-sur-Seine 30,3 Mérignac 6,8
Bondy 29,5 Laval 6,7
Vitry-sur-Seine 28,5 Caen 6,6
Ivry-sur-Seine 28,1 La Rochelle 6,4
Aulnay-sous-Bois 27,3 Saint-Quentin 6,2
Clichy 26,9 Saint-Nazaire 5,9
Cayenne 26,8 Niort 5,5
Évry 26,0 Vannes 5,5
Argenteuil 25,9 Lorient 5,4
Montreuil 25,6 Brest 5,3
Mulhouse 24,4 Dunkerque 5,0
Villejuif 24,1 La Roche-sur-Yon 4,6
Vénissieux 24,0 Quimper 4,2
Nanterre 23,5 Calais 2,3

Consultez la liste complète des villes où vivent le plus d'immigrés

Quand on élargit l'échantillon aux villes de plus de 50 000 habitants, la région parisienne est soudainement surreprésentée avec de nombreuses villes de banlieue, où les immigrés représentent plus ou moins un quart de la population. Mulhouse reste la première terre d'immigration en province, mais échoit à la 16e place (hors Ile-de-France, seuls Vénissieux, en banlieue lyonnaise, et Roubaix, en banlieue lilloise, font partie des villes qui comptent plus de 20 % d'immigrés). Les derniers recensements de l'Insee indiquent en effet qu'environ 40 % des immigrés installés officiellement dans l'Hexagone résident en Île-de-France. Un tiers des Franciliens est immigré ou né de parents immigrés selon les mêmes statistiques. Après ce top 20 (présenté à gauche ci-dessus), suivent encore d'autres villes plus ou moins proches de la capitale et comptant plus de 20 % d'immigrés dans leur population : Créteil, Noisy-le-Grand, Cergy, Champigny-sur-Marne, Colombes, Asnières-sur-Seine.

La liste des villes de 50 000 habitants qui comptent le moins d'immigrés réserve en revanche une surprise de taille. Hors les villes d'outre-mer qui enregistrent les taux les plus faibles (notamment à La Réunion avec des taux de 0,98 % d'immigrés à Saint-Louis ou 1,97 % à Saint-Pierre, un peu plus de 4 % à Saint-Denis), Calais est la ville qui compte administrativement le moins d’immigrés. Et on peut ici parler d'ironie du sort : alors que la cité nordiste est plongée dans la crise des migrants et voit stationner chaque année des milliers de personnes en partance pour l’Angleterre, elle ne compte officiellement que 2,34 % d’immigrés. Un chiffre qui rappelle une réalité cruelle : l'immigration concerne aussi une foule de clandestins et de sans–papiers vivant en France dans des conditions très précaires et qui ne sont pas comptés dans les statistiques.

Les communes qui comptent le plus d'immigrés (toutes communes confondues)

Ville

 en %

Ville

en %

Williers 70,6 Ferney-Voltaire 42,6
Taizé 69,6 Aubervilliers 42,2
Leménil-Mitry 66,7 Saint-Genis-Pouilly 41,4
Thonne-la-Long 56,1 Beausoleil 41,1
Velosnes 50,3 Bossey 40,3
Saint-Christol 48,8 Pécharic-et-le-Py 40,0
Palairac 46,9 Mana 39,9
Écouviez 45,1 Veigy-Foncenex 39,8
Gussignies 43,5 Clichy-sous-Bois 39,5
La Courneuve 43,1 Verneuil-Grand 39,3

Consultez la liste complète des villes où vivent le plus d'immigrés

Les communes qui accueillent le plus d'immigrés toutes catégories confondues sont généralement des communes de taille modeste, frontalières avec la Suisse ou la Belgique, voire de toutes petites communes où un couple d'immigrés suffit à gonfler le pourcentage. On trouve ainsi, dans le premier cas de figure, la commune de Williers, 51 habitants nichés dans les Ardennes, à cheval sur la frontière belge, comme celles de Thonne-la-Long, Velosne, Écouviez (Meuse) ou encore Gussignies (Nord). Côté suisse, Ferney-Voltaire ou encore Saint-Genis-Pouilly sont dans la même situation. La ville de Beausoleil (13 272 habitants dans les Alpes-Maritimes) est elle aussi habitée par de nombreux frontaliers, mais de Monaco et de Monte-Carlo cette fois. Dans le second cas de figure (très peu d'habitants), on trouve la commune de Leménil-Mitry, située en Meurthe-et-Moselle, qui compte seulement trois habitants selon l'Insee et figure en troisième position dans le tableau ci-dessus.

La liste des commues qui accueillent le plus d'immigrés compte aussi quelques cas particuliers. La commune de Taizé, en Saône-et-Loire, fait par exemple exception. Cette cité est habitée de 181 âmes dont la plupart constituent une communauté chrétienne, composée de frères venant du monde entier. La commune de Saint-Christol, dans le Vaucluse, voit sa population (1 357 habitants) fortement modifiée par le 2e régiment étranger de génie de montagne de la légion étrangère, autrement dit par des centaines de soldats étrangers installés dans ses terres.

La Courneuve (39 859 habitants), Aubervilliers (77 032 habitants) et Clichy-sous-Bois (30 720 habitants) sont les trois plus grandes villes de ce top 20.

Dans cette catégorie, répertorier les communes qui, à l'inverse, comptent le moins d'immigrés dans leur population n'a pas de sens, près de 2 000 communes au total ne comptant aucun immigré.

Définitions

Selon l'Insee, un immigré est une personne née à l'étranger, dont la nationalité d'origine est étrangère, et qui vit en France. Parmi les immigrés sont donc comptabilisés les étrangers (autrement dit des personnes qui résident en France, étudiants compris, mais qui ne possèdent pas la nationalité française) et les personnes ayant acquis la nationalité française. L'Insee fournit également des statistiques intitulées "IMG1B" sur les immigrés par sexe, âge et pays de naissance, permettant notamment d'avoir un aperçu sur les pays d'origine des immigrés, commune par commune.

La France comptait au total 5 703 121 immigrés en 2012. Parmi eux, 3 980 635 étrangers.

Migrants : quelles sont les villes qui accueillent le plus d'immigrés en France ?
Migrants : quelles sont les villes qui accueillent le plus d'immigrés en France ?

La crise des réfugiés pose depuis des semaines la question de leur accueil en France. Elle questionne aussi à la fois sur la volonté et la capacité des villes à les recevoir dans de bonnes conditions, certains maires estimant ne pas pouvoir,...