Redevance TV : quel montant en 2021 ?

Redevance TV : quel montant en 2021 ? REDEVANCE TV. En 2021, le montant de la redevance TV reste fixé à 138 euros. La contribution à l'audiovisuel public est un impôt dû par les personnes possédant un téléviseur.

[Mis à jour le 08 octobre 2021 à 10h21] C'est un impôt que vous aviez peut-être omis, et qui se rappelle au bon souvenir des contribuables sur leur avis d'imposition de taxe d'habitation. Que vous soyez exonéré ou non de cette dernière en 2021, vous n'échapperez pas au paiement de la contribution à l'audiovisuel public ou redevance TV, si vous détenez un téléviseur que vous avez mentionné dans votre déclaration de revenus au printemps dernier. Pour rappel, il fallait cocher la case 0RA pour préciser que votre logement n'est pas équipé d'une télé. La redevance TV est un impôt qui sert au financement de l'audiovisuel public. Elle doit être payée au même moment que la taxe d'habitation aux propriétaires d'une télévision, donc dès le 15 novembre, et jusqu'au 20 novembre si vous réglez vos impôts locaux en ligne. Le montant de la contribution à l'audiovisuel public (CAP) s'élève à 138 euros en métropole et à 88 euros dans les départements d'outre-mer. 

A quelle date doit-on payer la redevance TV ?

La redevance TV s'acquitte en même temps que la taxe d'habitation. Si vous faites partie des foyers totalement exonérés grâce à la suppression de l'impôt local sur les résidences principales, vous recevrez tout de même un avis de taxe d'habitation, vous notifiant que vous n'avez rien à payer, mais que vous devez tout de même vous acquitter de la redevance TV. La date limite de paiement est fixée au 15 novembre (20 novembre si vous payez en ligne). Rappelez-vous qu'une majoration de 10% s'applique en cas de règlement tardif. 

Quel est le montant de la redevance tv ? Quel prix ?

En 2021, la contribution audiovisuel public s'élève à 138 euros, pour tous et quelle que soit la composition de votre foyer ou le nombre de téléviseurs. Il s'agit du même tarif que la redevance TV de l'an dernier. En outre-mer, elle est moins élevée puisqu'elle s'établit à 88 euros. Pour rappel, la contribution à l'audiovisuel public doit être acquittée chaque année. Depuis 2005, elle est adossée à la taxe d'habitation. Son montant est donc inscrit sur l'avis d'imposition de la taxe locale.

Qui paye la redevance tv ?

Comme indiqué précédemment, la redevance télé doit être payée par les personnes assujetties à la taxe d'habitation et qui détiennent une télévision au 1er janvier de l'année d'imposition. Sont aussi concernés les ménages qui possèdent un dispositif assimilé (magnétoscope, lecteur de DVD ou vidéo-projecteur) équipé d'un tuner et connecté à un écran par exemple. La contribution à l'audiovisuel public est due pour un foyer fiscal, quel que soit le nombre de télévisions et de résidences soumises à la taxe d'habitation. Vous avez une résidence principale et une résidence secondaire, toutes deux équipées d'un téléviseur ? Vous ne payerez la redevance télé qu'une seule fois. Si vous déteniez un téléviseur au 1er janvier, vous n'avez aucune démarche à faire.

En revanche, si vous avez acheté une télé dans l'année, il faut en informer le fisc, dans votre déclaration de revenus au printemps dernier. Si vous avez déclaré à tort que vous ne possédez pas de téléviseur (en cochant la case ØRA du formulaire 2042), vous risquez une amende de 150 euros par appareil, à laquelle s'ajoute la redevance télévisuelle.

En colocation, doit-on payer la redevance tv ?

Les personnes en colocation n'échappent pas à la redevance tv si elles sont soumises à la taxe d'habitation. La contribution à l'audiovisuel public est donc due pour toutes les personnes redevables de cette taxe locale. Imaginons que trois étudiants en colocation sont, tous les trois, soumis à la taxe d'habitation. Ils devront tous payer une redevance tv s'ils possèdent une télévision dans le logement qu'ils partagent. 

Qui bénéficie d'une exonération de redevance tv ?

Vous découvrez que vous êtes redevable de la redevance TV et cherchez à savoir s'il existe des situations d'exonération ? Voici les contribuables qui ne sont pas soumis à cet impôt : 

  • Vous avez moins de 21 ans (ou moins de 25 ans et poursuivez des études) et êtes encore rattaché au foyer fiscal de vos parents.
  • Vous avez plus de 60 ans ou vous êtes veuf (ou veuve) : il est possible de bénéficier d'une exonération sous condition de revenus (lire plus bas).
  • Vous percevez le minimum vieillesse (ASPA) ou l'ASI.
  • Vous bénéficiez de l'AAH et vos revenus ne dépassent pas un plafond. 
  • Vous êtes handicapé ou vivez avec une personne handicapée : l'exonération est possible, là aussi sous condition de revenus. 
  • Votre revenu fiscal de référence est égal à 0.
  • Vous résidez en Ehpad ou en maison de retraite.