Ces niches fiscales qui pourraient être rabotées par l'Etat

Le ministre Darmanin a émis l'idée de raboter le plafond global des niches fiscales. © PIERRE VILLARD / SIPA
Manque à gagner pour l'Etat, inégalités entre citoyens, les niches fiscales font souvent l'objet de critiques. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a lancé l'idée de revoir ces mécanismes d'avantages fiscaux… Quelles niches pourraient être rabotées ?

Encore un coup de rabot ?

Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a proposé dans Le Parisien de "diminuer le plafond global des niches ou qu'on les mette sous conditions de ressources pour qu'elles profitent aux classes moyennes et populaires plutôt qu'aux plus aisés". Dans cette période de "Grand débat" lancé par le président Macron, l'idée doit être prise au sérieux. Depuis 2009, le plafond global des niches fiscales par foyer n'a cessé de baisser. Le gouvernement Fillon avait fixé le plafond à 25 000 euros majoré de 10% du revenu imposable. En 2013, le plafond est passé à 10 000 euros (18 000 euros pour les investissements en Outre-mer et dans le cinéma).
Suggestions de contenus