Prix du gaz : quelle baisse pour vous en juillet ?

Prix du gaz : quelle baisse pour vous en juillet ? PRIX DU GAZ. Les tarifs réglementés du gaz commercialisés par Engie baissent de 0,3% en moyenne au 1er juillet.

[Mis à jour le 01 juillet 2020 à 10h04] Voués à disparaître, les tarifs réglementés du gaz sont encore orientés à la baisse en juillet, de 0,3%, a fait savoir la Commission de régulation de l'énergie dans un communiqué. La baisse a été lissée sur les prochains mois pour éviter leur remontée trop brusque, liée au rebond des cours du gaz. Sans cette décision, le tarif moyen hors taxe aurait dû diminuer de 5,1%. "Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d'ENGIE ont baissé en tout de 25,5%", note la CRE. "La crise sanitaire a en effet entraîné une chute historique des prix du gaz naturel en Europe, ce qui pourrait se traduire par un rattrapage et donc une augmentation des prix en fin d'année. Le mécanisme de lissage limite les hausses tarifaires qui pourraient intervenir au dernier trimestre", explique ainsi la CRE. 

Pour rappel, la loi Energie et Climat, adoptée en 2019, a entériné la disparition programmée des tarifs réglementés du gaz. La raison ? Ils avaient été jugés contraires au droit européen par le Conseil d'État. Dans les faits, Engie a cessé de commercialiser de nouveaux contrats aux tarifs réglementés de vente (TRV), depuis novembre 2019. Si vous bénéficiez d'un contrat d'Engie, pas de panique. Il reste valide "jusqu'au 30 juin 2023 pour les particuliers".

"Selon les modalités prévues par la loi, les clients particuliers ayant un contrat de gaz tarif réglementé recevront 5 courriers d'information entre début 2020 et mars 2023 ", pouvait-on lire dans le communiqué d'Engie l'an dernier. Après le 1er juillet 2023, si vous n'avez pas changé de contrat, celui-ci changera automatiquement chez Engie, pour passer vers l'une des offres dites "de marché". Les Français vont donc devoir se tourner vers une offre où les prix seront fixés librement par le fournisseur. Pour rappel, si vous décidez d'abandonner le tarif réglementé, il ne sera plus possible de revenir en arrière : il vous faudra souscrire une offre à prix de marché. Si vous décidez de changer de fournisseur, renseignez-vous sur le site du médiateur national de l'énergie, ici, qui propose un comparateur d'offres pour trouver la formule qui correspond à vos besoins de consommation.