... Qui va se répercuter sur la facture

© Cathy Yeulet / 123rf.com
En effet, si la ministre de la Santé Agnès Buzyn a assuré que ce surcoût imposé aux complémentaires ne saurait justifier "de hausse de tarif" en 2020, force est de constater que ces hausses sont déjà programmées. Dans un entretien accordé au magazine Capital, le patron de la Mutualité française a assuré que l'augmentation ne dépassera pas 3% en moyenne. Un chiffre à nuancer puisqu'il dépend de la nature du contrat souscrit.
Les contrats d'entrée de gamme devaient subir la plus forte hausse (+10%, selon les estimations du cabinet Facts & Figures), qu'ils soient souscrits à titre individuel ou collectif. Les contrats de milieu de gamme devrait voir leur tarif augmenter de 5%. "Vous n'êtes donc pas à l'abri de voir le montant de vos cotisations grimper en flèche cette année. "Au total, cinq millions de personnes, soit 10 à 15% des assurés devraient réellement tirer profit du '100% santé', qui améliore le niveau de couverture de leur contrat", indiquait le fondateur du cabinet d'études Facts & Figures dans les colonnes du Figaro.  
Suggestions de contenus