Scandale : de la mayonnaise coupée à l'huile de moteur

Selon les informations du Canard Enchaîné, des produits alimentaires contenant de l'huile de moteur ukrainienne n'auraient pas été retirés du marché.
Le 21 avril dernier, la maison mère des huiles Lesieur alerte la Répression des Fraudes : des escrocs leur ont livré 40 000 tonnes d'huiles coupées avec 280 tonnes d'huile de moteur. Les produits concernés sont rapidement retirés des rayons.
Mais le 7 mai, la Répression des Fraudes publie une note levant le retrait sur "les produits ayant moins de 10% d'huile de tournesol contaminée", au motif que la toxicité d'une telle dose n'est pas avéré. La Commission Européenne confirme : un homme de 60 kg peut ingurgiter 1,2 grammes d'huile de moteur par jour sans risque...

Article le plus lu - Gilets jaunes : la contestation continue › Voir les actualités