Festival de Cannes : Anderson, McQueen... tous les films de la sélection officielle 2020

Chargement de votre vidéo
"Festival de Cannes : Anderson, McQueen... tous les films de la sélection officielle 2020"

Festival de Cannes : Anderson, McQueen... tous les films de la sélection officielle 2020 FESTIVAL DE CANNES - Les films qui auraient dû être en compétition au Festival de Cannes 2020 ont été dévoilé mercredi. Retrouvez ci-dessous la sélection officielle complète.

[Mis à jour le 04 juin 2020 à 10h25] C'est un Festival de Cannes qui avait de quoi enthousiasmer les cinéphiles qui a été présenté le 3 juin. Si l'événement est annulé, Thierry Frémaux et Pierre Lescure comptent bien assurer la mission de promotion des films qui auraient dû être en compétition et qui sortiront dans les prochains mois. C'est pourquoi les productions qui font partie de la sélection officielle 2020 auront droit à un label spécifique, à défaut de pouvoir concourir en compétition comme les années précédentes, le festival ayant été annulé à cause du coronavirus. Au total, on retrouve 56 films dans cette sélection, dont 21 films français, 15 premiers longs-métrages et 16 films réalisés par des femmes.  "Cette sélection, elle est là, et elle est belle. Elle dit que le cinéma, qui a disparu des salles pendant trois mois en 2020, et pour la première fois depuis leur création par Lumière le 28 décembre 1895, est plus vivant que jamais", a souligné Thierry Frémaux dans un communiqué envoyé avant les annonces.

Parmi les films qui font partie de la sélection 2020 du Festival de Cannes, on retrouve des réalisateurs qui ont déjà foulé le tapis rouge de la Croisette. C'est le cas de Wes Anderson, qui devait présenter son dernier long-métrage, The French Dispatch, dont la sortie a été repoussée à l'automne, mais également Steve McQueen, sélectionné pour deux films (Lovers Rock et Mangrove) mais aussi la cinéaste japonaise Naomi Kawase (True Mothers). Parmi les réalisateurs français en lice, on retrouve Maïwenn (ADN) mais aussi François Ozon (Eté 85). La sélection fait également la part belle aux premiers films, et l'on peut reconnaître parmi les noms cités ceux des acteurs Viggo Mortensen mais aussi Laurent Laffite, qui présentent leur premier long. Des films d'animation très attendus figurent également dans cette liste, comme le dernier Pixar (Soul) mais aussi le prochain Ghibli, par Goro Miyazaki (Aya to majo). Retrouvez la sélection officielle du Festival de Cannes 2020 mise à jour au fur et à mesure :

  • The French Dispatch de Wes Anderson (USA)
  • Eté 85 de François Ozon (France)
  • Asa Ga Kuru (True Mothers) de Naomi Kawase (Japon)
  • Lovers Rock de Steve McQueen (Royaume-Uni)
  • Mangrove de Steve McQueen (Royaume-Uni)
  • Druk (Another Round) de Thomas Vinterberg (Danemark)
  • ADN (DNA) de Maïwenn (Algérie/France)
  • Last Words de Jonathan Nossiter (USA)
  • Heaven : to the land of happiness de Im Sang-Soo (Corée du Sud) 
  • El olvido que seremos (Forgotten we'll be) de Fernando Trueba (Espagne)
  • Peninsula de Yeon Sang-Ho (Corée du Sud)
  • In the dusk (Au crépuscule) de Sharunas Bartas (Lituanie)
  • Des hommes (Home Front) de Lucas BELVAUX (Belgique)
  • The real thing de Kôji Fukada (Japon)
  • Passion simple de Danielle Arbid (Liban)
  • A good man de Marie Castille Mention-Schaar (France)
  • Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait de Emmanuel Mouret (France)
  • Souad de Ayten Amin (Égypte)
  • Limbo de Ben Sharrock (Royaume-Uni)
  • Rouge (Red Soil) de Farid Bentoumi (France)
  • Sweat de Magnus Von Horn (Suède)
  • Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma (France)
  • February (Février) de Kamen Kalev (Bulgarie)
  • Ammonite de Francis Lee (Royaume-Uni)
  • Un médecin de nuit de Elie Wajeman (France)
  • Enfant terrible de Oskar Roehler (Allemagne)
  • Nadia, butterfly de Pascal Plante (Canada)
  • Here we are de Nir Bergman (Israël)
  • Septet : the story of Hong Kong de Ann Hui, Johnnie To, Tsui Hark, Sammo Hung, Yuen Woo-Ping et Patrick Tam
  • Falling de Viggo Mortensen (USA)
  • Pleasure de Ninja Thyberg (Suède)
  • Slalom de Charlène Favier (France)
  • Casa de antiguidades (Memory house) de Joao Paulo Miranda Maria (Brésil)
  • Broken keys (Fausse note) de Jimmy Keyrouz (Liban)
  • Ibrahim de Samir Guesmi (France)
  • Beginning (Au commencement) de Déa Kulumbegashvili (Géorgie)
  • Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh (France)
  • 16 printemps de Suzanne Lindon (France) 
  • Vaurien de Peter Dourountzis (France)
  • Garçon chiffon de Nicolas Maury (France)
  • Si le vent tombe (Should the Wind Fall) de Nora Martirosyan (Arménie)
  • John and the hole de Pascual Sisto (USA)
  • Striding into the wind (Courir au gré du vent) de Wei Shujun (Chine)
  • The death of cinema and my father too (La Mort du cinéma et de mon père aussi) de Dani Rosenberg (Israël)
  • En route pour le milliard (The Billion Road) de Dieudo Hamadi (Rép. Démocratique du Congo)
  • The truffle hunters de Michael Dweck et Gregory Kershaw (USA)
  • 9 jours à Raqqa de Xavier de Lauzanne (France)
  • Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal (France)
  • Les deux Alfred de Bruno Podalydès (France)
  • Un triomphe (The big hit) de Emmanuel Courcol (France)
  • L'origine du monde de Laurent Lafitte (France)
  • Le discours de Laurent Tirard (France)
  • Aya to majo (Earwig and the Witch) de Gorô Miyazaki (Japon)
  • Flee de Jonas Poher Rasmussen (Danemark)
  • Josep de Aurel (France)
  • Soul de Pete Docter (USA)

En savoir plus

Quelle date pour le prochain Festival de Cannes ?

Le Festival de Cannes devait célébrer en 2020 sa 73e édition sur la Croisette du 12 au 23 mai 2020. Mais en raison de la pandémie de coronavirus, le plus grand festival mondial du cinéma a été annulé dans sa forme traditionnelle. L''événement fait partie des partenaires du festival virtuel de cinéma We are one qui se tient sur Youtube fin mai 2020. Des collaborations avec les festivals de cinéma de la fin d'année, comme Toronto, Venise, Deauville ou New-York, sont également à l'étude. La date de l'édition 2021 de l'événement n'est également pas encore connue.

Quels sont les films sélectionnés pour le Festival de Cannes ?

Si le Festival de Cannes ne se déroule pas sous son format habituel pour l'année 2020 en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, les organisateurs ont annoncé la sélection qui aurait dû être celle de l'édition 2020, à l'exception de ceux qui seront finalement présents à l'édition 2021. Ces films bénéficieront d'un "label" et pourraient être projetés lors de différents événements à l'automne 2020. Retrouvez la liste complète ci-dessous :

  • The French Dispatch de Wes Anderson (USA)
  • Eté 85 de François Ozon (France)
  • Asa Ga Kuru (True Mothers) de Naomi Kawase (Japon)
  • Lovers Rock de Steve McQueen (Royaume-Uni)
  • Mangrove de Steve McQueen (Royaume-Uni)
  • Druk (Another Round) de Thomas Vinterberg (Danemark)
  • ADN (DNA) de Maïwenn (Algérie/France)
  • Last Words de Jonathan Nossiter (USA)
  • Heaven : to the land of happiness de Im Sang-Soo (Corée du Sud) 
  • El olvido que seremos (Forgotten we'll be) de Fernando Trueba (Espagne)
  • Peninsula de Yeon Sang-Ho (Corée du Sud)
  • In the dusk (Au crépuscule) de Sharunas Bartas (Lituanie)
  • Des hommes (Home Front) de Lucas BELVAUX (Belgique)
  • The real thing de Kôji Fukada (Japon)
  • Passion simple de Danielle Arbid (Liban)
  • A good man de Marie Castille Mention-Schaar (France)
  • Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait de Emmanuel Mouret (France)
  • Souad de Ayten Amin (Égypte)
  • Limbo de Ben Sharrock (Royaume-Uni)
  • Rouge (Red Soil) de Farid Bentoumi (France)
  • Sweat de Magnus Von Horn (Suède)
  • Teddy de Ludovic et Zoran Boukherma (France)
  • February (Février) de Kamen Kalev (Bulgarie)
  • Ammonite de Francis Lee (Royaume-Uni)
  • Un médecin de nuit de Elie Wajeman (France)
  • Enfant terrible de Oskar Roehler (Allemagne)
  • Nadia, butterfly de Pascal Plante (Canada)
  • Here we are de Nir Bergman (Israël)
  • Septet : the story of Hong Kong de Ann Hui, Johnnie To, Tsui Hark, Sammo Hung, Yuen Woo-Ping et Patrick Tam
  • Falling de Viggo Mortensen (USA)
  • Pleasure de Ninja Thyberg (Suède)
  • Slalom de Charlène Favier (France)
  • Casa de antiguidades (Memory house) de Joao Paulo Miranda Maria (Brésil)
  • Broken keys (Fausse note) de Jimmy Keyrouz (Liban)
  • Ibrahim de Samir Guesmi (France)
  • Beginning (Au commencement) de Déa Kulumbegashvili (Géorgie)
  • Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh (France)
  • 16 printemps de Suzanne Lindon (France) 
  • Vaurien de Peter Dourountzis (France)
  • Garçon chiffon de Nicolas Maury (France)
  • Si le vent tombe (Should the Wind Fall) de Nora Martirosyan (Arménie)
  • John and the hole de Pascual Sisto (USA)
  • Striding into the wind (Courir au gré du vent) de Wei Shujun (Chine)
  • The death of cinema and my father too (La Mort du cinéma et de mon père aussi) de Dani Rosenberg (Israël)
  • En route pour le milliard (The Billion Road) de Dieudo Hamadi (Rép. Démocratique du Congo)
  • The truffle hunters de Michael Dweck et Gregory Kershaw (USA)
  • 9 jours à Raqqa de Xavier de Lauzanne (France)
  • Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal (France)
  • Les deux Alfred de Bruno Podalydès (France)
  • Un triomphe (The big hit) de Emmanuel Courcol (France)
  • L'origine du monde de Laurent Lafitte (France)
  • Le discours de Laurent Tirard (France)
  • Aya to majo (Earwig and the Witch) de Gorô Miyazaki (Japon)
  • Flee de Jonas Poher Rasmussen (Danemark)
  • Josep de Aurel (France)
  • Soul de Pete Docter (USA)

Qui fait partie du jury du Festival de Cannes ?

Le cinéaste afro-américain Spike Lee avait été choisi comme président du jury du Festival de Cannes 2020. Il entre ainsi dans l'histoire comme le premier cinéaste noir à occuper cette fonction depuis le lancement officiel du festival, en 1946. Auparavant, des artistes noirs ou afro-américains ont pu être membre du jury, mais ne l'avaient jamais présidé. Cependant, le Festival de Cannes 2020 n'ayant pas lieu dans sa forme traditionnelle, les organisateurs ont laissé entendre que Spike Lee pourrait reprendre ce rôle lors de l'édition 2021. Le jury qui devait l'accompagner n'avait cependant pas été dévoilé.

Qui a remporté la palme d'or du dernier Festival de Cannes ?

Le Festival de Cannes 2020 ne se déroule pas dans sa forme traditionnelle en raison de la crise sanitaire. Si les organisateurs réfléchissent aux autres formes que pourrait prendre l'événement, ils ont affirmé qu'il n'y aura pas de remise de prix ni de compétition qui était envisagée pour les films qui auraient dû être sélectionnés. Il faudra patienter jusqu'au Festival de Cannes 2021 pour découvrir la prochaine palme d'or. Lors de la dernière édition de l'événement, en 2019, la Palme d'Or a été décernée à la satire sociale Parasite du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, qui a également décroché l'Oscar du meilleur film et le César du meilleur film étranger quelques mois plus tard.. 

Palmarès du Festival de Cannes

Le festival de Cannes n'ayant pas lieu en 2020 selon les modalités habituelles, il n'y a donc pas de palmarès prévu. Toutefois, les films qui devaient être en sélection officielle ont été annoncés le 3 juin 2020 (voir plus haut). Vous pouvez également retrouver ci-dessous le palmarès complet de la sélection officielle du Festival de Cannes 2019.

  • Palme d'or : Parasite du Sud-coréen Bong Joon-ho
  • Grand prix du jury :  Atlantique de la Franco-sénégalaise Mati Diop. 
  • Prix du jury : Les Misérables de Ladj Ly et Bacurau du Brésilien Kleber Mendonça Filho
  • Prix d'interprétation masculine : Antonio Banderas, dans le film Douleur et gloire de l'Espagnol Pedro Almodóvar
  • Prix de la mise en scène : les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour le film Le Jeune Ahmed
  • Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma
  • Prix de l'interprétation féminine : Emily Beecham , dans le film Little Joe de  Jessica Hausner. 
  • Mention spéciale pour It Must be heaven d'Elia Suleiman 
  • Prix de la Caméra d'or : Nuestras madres de César Diaz
  • Palme d'Or du court-métrage : La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos À noter que le jury a décerné une mention spéciale à Monstruo Dios de Agustina San Martín.