Patrick Bruel prend parti contre le Front National

Patrick Bruel l'avoue, son cœur est à gauche mais "être de gauche, aujourd'hui, c'est très compliqué. Ou juste triste. Ça ne veut plus dire grand chose… La gauche de ces dernières années m'a souvent déçu et peu intéressé." Alors il a voté pour Nicolas Sarkozy en 2007, "Ségolène Royal ne me semblait pas à la hauteur", confiait-il au Parisien. L'acteur se dit néanmoins prêt à quitter France si le Front national arrive au pouvoir : "Même si je peux comprendre que des électeurs désespérés répondent à un discours populiste, je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l'idéologie, expliquait-il à Technikart."
©  GORASSINI-POOL/SIPA

Suggestions de contenus