Intelligence artificielle : où en est-on vraiment ? Les projets les plus convaincants

© Louis Neveu Capture Instagram
L'une des dernières prouesses due à l'intelligence artificielle (IA) c'est sa capacité à pouvoir modifier une séquence vidéo pour faire dire à une personne quelque chose qu'elle n'a jamais prononcée. C'est ce que l'on appelle un "Deepfake". Pour parvenir à ce résultat, l'IA exploite le "deep learning". Elle analyse les mouvements du visage et leur association avec des phonèmes. Il suffit alors de modifier le script de la séquence pour que l'IA génère les nouvelles phrases et mouvement du visage correspondants. Il faut de nombreuses heures de calcul et de puissants ordinateurs pour parvenir à ce résultat. Les exemples récents de Deepfake de ce genre ne manquent pas. Le dernier en date concerne Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Dans une vidéo, il explique le plus naturellement possible que " quiconque contrôle les données contrôle le futur ". Crée par des artistes, ce faux très réaliste a été diffusé sur Instagram au début du mois de juin. 
Suggestions de contenus