"Fanny Hill" de John Cleland

"Fanny Hill" la fille de joie © Babel

En quelques mots : Considéré comme le premier roman érotique de l'Histoire (il a été rédigé en 1849), "Fanny Hill" décrit l'arrivée d'une fille sans le sou à Londres contrainte, de faire commerce de son corps pour survivre.

Le récit ne s'attarde pas sur la dure réalité de la prostitution, il s'agit davantage d'un témoignage érotique, celui d'une jeune femme qui découvre les douces perversions de ses congénères. Un subtil tableau des moeurs de l'époque.


 Potentiel érotique : 80%

 Degré de subversion : 30%

 Le point fort : l'élégance de la plume

La phrase choc : "Le feu de la nature, qui avait été caché si longtemps, commença à développer son germe; et je connus pour la première fois que j'étais une fille".

Suggestions de contenus