Victor Solf après Her : "J'avais envie de prendre des risques"

Victor Solf après Her : "J'avais envie de prendre des risques" INTERVIEW. Après Her, Victor Solf fait son retour en solo avec un premier EP, "Aftermath", sorti vendredi 31 janvier 2020.

"J'avais envie de me renouveler, de prendre des risques". Près d'un an jour pour jour après la fin de l'aventure Her, Victor Solf est de retour en solo avec un EP, baptisé Aftermath et le sorti vendredi 31 janvier 2020. Composé de quatre morceaux inédits, tout en sensibilité et en émotion, la moitié de Her opère un virage dans sa carrière, deux ans après la mort de Simon Carpentier, l'autre co-fondateur du duo, en août 2017. Une page qui se tourne donc, mais une aventure musicale qui continue, différemment. "C'est forcément une rupture avec Her" qu'opère le jeune artiste, qui a voulu "éliminer la guitare pour le piano", comme il l'explique à Linternaute. Pour ce premier EP en solo, Victor Solf a mêlé sa voix à des influences soul, en les modernisant. "Je ne veux pas rentrer que dans une case, fait-il valoir, c'est le travail le plus intimiste que j'ai fait. J'ai tout fait dans mon appartement, pas en studio".

"Grâce aux technologies nouvelles, je veux aller vers plus de proximité encore, me filmer en train de faire des piano-voix. Je ne veux plus jouer de personnage, je suis Victor Solf, c'est écrit sur la pochette", explique celui qui a effectivement choisi de ne pas prendre de pseudo, mais de s'afficher sous son vrai nom. Avec Aftermath, Victor Solf remontera sur scène lors d'une tournée qui débutera le 7 février à Mulhouse et le mènera jusqu'au 13 juillet au festival des Francofolies de la Rochelle. Il sera de passage par Paris, à la Gaîté Lyrique, le 2 juin 2020. "Ces concerts seront plus intimistes, en piano-voix, mais avec des moments très modernes" et "des influences électro", promet-il. Et de conclure : "C'était le moment pour moi de partir en solo (...). La musique, c'est comme l'air, ça ne m'a jamais traversé l'esprit d'arrêter". 

Divers