Jérémy Frérot sort "Meilleure vie" : un album "qui fait du bien aux gens"

Jérémy Frérot sort "Meilleure vie" : un album "qui fait du bien aux gens" INTERVIEW. Le chanteur Jérémy Frérot dévoile son second album en solo, intitulé "Meilleure vie", qui tranche par bien des points avec le précédent. Son disque, sa vie, la crise sanitaire... Il s'est confié à Linternaute.

"C'est un peu utopiste, mais j'aime bien dire que cet album, il fait du bien aux gens." Jérémy Frérot dévoile, ce vendredi 19 février 2021, son deuxième album solo, intitulé Meilleure vie et composé de quinze morceaux, portés par les singles Un homme et J'ai la mer. "Je suis assez ému, parce que j'ai quand même mis pas mal d'énergie dedans, par rapport aux autres", confie le chanteur de 30 ans à Linternaute.com. Ce disque, Jérémy Frérot l'a imaginé pendant le premier confinement. "Ça m'a bien inspiré en fait, tout ce bordel et cet enfermement, le fait d'être revenu habiter chez moi dans le bassin d'Arcachon. Avec cette crise, j'ai eu envie de clamer aux gens qu'il fallait être positif, qu'on aille de l'avant."

Contrairement à son premier album solo sorti il y a trois ans, Matriochka, plus sombre, Meilleure vie est "beaucoup plus positif", en dépit de la période actuelle, plombée par la crise sanitaire du Covid-19. "J'étais content que ça arrive. Même si ça a été malheureux, même si on a perdu des gens, moi j'ai perdu une grand-mère… J'ai trouvé qu'il fallait qu'on passe par-là, qu'on avait fait trop de conneries et qu'il fallait qu'il y ait un truc concret qui se passe pour qu'on voit le revers de la médaille et qu'il faut qu'on avance et qu'on redéfinisse les choses", souligne Jérémy Frérot.

Mais si cette période de confinement aura été bénéfique pour lui dans la réalisation de son album, l'artiste concède que sa Meilleure vie reste "le partage. Le partage de bouffe, de rires, de musique, de sport… Faire plein de choses à plusieurs." Et d'ajouter : "là, ça fait un an, ça commence à me gonfler, on en tous marre de boire des coups enfermés dans une pièce. J'ai envie de voir des gens, j'ai envie de me coller à eux, je n'ai jamais eu autant envie de voir des gens ou de manger dans un restaurant. C'est tellement important."

Un album "sérieux et abouti"

Pour Meilleure vie, Jérémy Frérot s'est entouré de deux réalisateurs, Julien Grenier et Romain Joutard, qui ont composé les musiques de l'album, pendant que lui "bossait les voix, les mélodies, les textes", notamment avec Ben Mazué. "Ça m'a beaucoup aidé à bosser ma voix et comment en faire un instrument à part entière", explique Jérémy Frérot. "Sur le premier album, j'avais besoin de prouver que j'étais auteur-compositeur. Là, j'ai besoin de prouver que je suis chanteur (...) Je voulais de la chaleur, je voulais que ça soit musical, de la musique qu'on puisse écouter tout le temps sans que ça s'arrête et que ça joue, que ça vive."

C'est ce que représente la pochette de Meilleure vie, une photo prise dans un hangar derrière Le Pestacle, son bar à vin, qui a d'ailleurs donné son nom à une chanson du disque. "J'ai jamais fait un truc aussi sérieux et aussi abouti que cet album (...) Ce cliché le représente : tu vois un peu de chaleur, de bateaux, un mec avec une prestance et un sourire. Un truc où on se dit 'j'ai confiance en lui, j'ai envie d'aller avec lui et voir ce qu'il a à dire'."

Jérémy Frérot, Un homme aux côtés des femmes

Parmi les sujets évoqués dans l'album Meilleure vie, Jérémy Frérot aborde, avec ses mots, le féminisme et la libération de la parole des femmes. C'est à travers les yeux d'un homme qu'il livre son ressenti dans la chanson Un homme. "Depuis cette mise en lumière du féminisme, il y a les femmes qui s'expriment et c'est génial, heureusement. Mais j'ai l'impression qu'il y a eu une espèce d'amalgame, quand on a dit que les hommes étaient les mauvais et que les femmes devaient se défendre", explique l'artiste.

Et d'avancer : "Il faut que les hommes soient avec elles, qu'ils les défendent et que ce soit quelque chose d'uni. On avait tous un peu peur au début de se dire que les hommes aussi avaient souffert de cette éducation, de la masculinité, de cette virilité, du 'tu es obligé d'avoir une femme, un travail et de ramener de l'argent (…) d'être costaud et si t'es pas costaud t'es pas un homme'. Féminiser l'homme, c'est ça qui est beau." "J'ai envie de dire 'on est avec vous' et on veut qu'on soit tous égaux", tranche Jérémy Frérot.

Jérémy Frérot évoque sa vie privée

Dans l'album Meilleure vie, une chanson a beaucoup retenu l'attention de la presse people ou des réseaux sociaux : Je te veux. Une chanson qui évoque les plaisirs charnels un après-midi, lui dont la vie privée est si médiatisée. En couple avec Laure Manaudou depuis 2015, marié depuis 2018, l'artiste a deux enfants, nés en 2017 et 2021. Très discret sur sa vie privée, il explique avoir décidé d'en dire un peu plus : "je me suis rendu compte qu'en donner un petit peu, ça apaisait ces gens." D'ailleurs, comme il l'expliquait à Télé-Loisirs, Laure Manaudou "a beaucoup aimé" la chanson Je te veux. "Puis elle s'est dit que ça allait se chanter partout. Elle s'est sentie un peu gênée, mais elle l'a acceptée, en me disant que c'était très bien d'en parler", ajoute-t-il dans les colonnes du magazine.

Et de nous confier, à propos de cette fameuse chanson : "c'est bien de parler de cul, aujourd'hui, on est plus libéré, donc on peut le faire. Il y a bien des comptes Instagram sur comment faire du sexe, on peut en faire des chansons !" Quoi qu'il en soit, Jérémy Frérot assure "ne pas regarder" les commentaires sur les réseaux sociaux. "Ou alors, je me marre (...) je ne suis pas très polémique", souligne-t-il. Pourtant, il a bien des fois fait couler de l'encre, notamment après sa séparation de Flo Delavega, avec qui il formait le duo Fréro Delavega jusqu'en 2017.

Jérémy Frérot et l'aventure Fréro Delavega

Meilleure vie évoque aussi les échecs d'une vie. "L'échec est très important. J'ai échoué à l'école, j'ai échoué dans les études et ça m'a permis de me rendre compte que là où je me plaisais, là où je faisais réagir les gens, c'était en faisant de la musique", explique-t-il. Et parmi ces souvenirs douloureux, celui de la fin de l'aventure Fréro Delavega de 2011 à 2017. "J'ai eu le sentiment pendant longtemps d'avoir échoué les Fréro Delavega, ce qui m'a permis de créer encore plus, de chercher encore plus quel artiste j'étais et ça donne ça. La plaie des Fréro Delavega, c'est pas qu'elle est refermée, c'est que je sais vivre avec. Maintenant, je l'accepte, je mets des mots dessus."

Et si Jérémy Frérot continue sa route en solo, Flo Delavega lui aussi, a finalement continué dans la musique. Ce 19 février 2021 sort d'ailleurs le single Nous Deux. "Je suis trop content qu'il puisse faire de la musique, qu'il ait envie, ça me fait du bien, qu'il ne soit pas dégoûté, qu'il veuille se replonger là-dedans, qu'il a encore besoin de s'exprimer et qu'il fasse ça tout seul. J'avais envie qu'il voit ça tout seul aussi", commente Jérémy Frérot. Alors, bientôt un retour des Fréro Delavega ? "Ça serait possible, mais évidemment. Je suis trop chaud moi, de recommencer ça, c'était trop bien."

A quand une tournée pour Jérémy Frérot ?

Dans la période actuelle, l'incertitude demeure quant à la date d'un retour en salle de spectacle. Et l'annonce de la ministre de la Culture d'une jauge à 5 000 personnes assises ne ravit pas Jérémy Frérot. "Je ne vais pas le faire, moi", annonce-t-il. Je n'ai rien programmé, je vais me concentrer sur des clips. J'ai besoin d'avoir des gens qui bougent", explique-t-il, avant de nuancer : "Après, si c'est une option et qu'on peut commencer comme ça, je le ferais, je vais avoir besoin de jouer à un moment donné, mais bon, il faut qu'il y ait des gens debout qui s'éclatent." Une tournée pour Meilleure vie oui, "mais quand il y aura moins de restrictions". Les fans devront donc patienter...

Variété française