Michel Sardou : il en dit plus sur son engagement au parti animaliste

Michel Sardou : il en dit plus sur son engagement au parti animaliste MICHEL SARDOU - À 72 ans, Michel Sardou remonte sur les planches, au théâtre de la Michodière à Paris, après avoir annoncé la fin de sa carrière musicale.

[Mis à jour le 12 septembre à 12h33] La tournée promotionnelle de Michel Sardou aura surtout fait de lui l’ambassadeur premier du "c'était mieux avant".  "Je hais cette époque. Je hais ce siècle. On n'a plus aucune liberté", commençait-il sur RTL lundi 2 septembre, avant de renchérir sur Franceinter deux jours plus tard. Dans les colonnes du Parisien, à quelques heures de monter sur la scène du théâtre de la Michodière pour y jouer "N'écoutez-pas, mesdames" de Sacha Guitry, Michel Sardou persiste et signe.

"Je n'aime pas l'époque, il y a trop d'interdits. On ne peut plus fumer, picoler, conduire vite sur les autoroutes (...) Et je ne parle pas des taxes. On nous prend un pognon fou et on ne sait pas où ça va… Il y a l'impôt sur le revenu, OK, mais ces taxes sur tout, l'héritage, l'habitation, l'essence… Et merde ! Qu'est ce qui nous reste à la fin ? Un peu de bon sens quoi ! (...) C'est tout ce que je dis, ça ne concerne aucun parti, ou tous, ils ont tous fait les mêmes conneries", lance-t-il.

Quant à ses envies de politique, qu'il avait confié à Yves Calvi sur RTL, Michel Sardou précise sa pensée : "Je ne m'engage pas en politique, d'ailleurs il n'est pas politique ce parti, il n'a pas d'idées politiques, sinon défendre la cause animale. Mais vous savez, ça touche les Français. Si le président de la République s'était allié avec les animalistes, il aurait gagné les Européennes."

Michel Sardou, un retour au théâtre

© Théâtre de la Michodière

Sur RTL, lundi 2 septembre 2019, Michel Sardou avait à l'origine été invité pour évoquer la nouvelle pièce dont il est à l'affiche, "N'écoutez pas mesdames". Mis en scène par Nicolas Briançon, le spectacle de Sacha Guitry est une comédie sur l'art d'aimer. "Daniel découvre que sa femme n'est pas rentrée de la nuit pour la seconde fois... Dès lors qu'il soupçonne son épouse d'entretenir une liaison avec un autre homme, il envisage le divorce et, finalement, la prie de s'en aller...", peut-on lire sur le site du théâtre de la Michodière, où la pièce est jouée à partir du 12 septembre.

Monter sur les planches est loin d'être une première pour Michel Sardou, qui a souvent mené de front théâtre et carrière musicale. Depuis 1996, le chanteur a joué dans sept pièces, dont deux d'Éric Assous, "Secret de famille" et "Représailles".

Michel Sardou craint la mort de la liberté

Célèbre pour sa musique qui a traversé les âges, Michel Sardou est aussi connu pour ses coups de gueule récurrents. Son interview accordée à RTL lundi 2 septembre 2019 n'aura évidemment pas dérogé à la règle. "On n'a plus aucune liberté. Rappelez-vous des années 70, 80, on fumait, on faisait l'amour, on roulait vite, on pouvait boire…", résumait Michel Sardou face à Yves Calvi sur RTL. Souvent très critique, il n'est pas rare que le chanteur de 72 ans fustige la société ou la politique, en chanson ou dans les médias. Dès les années 1970, il se retrouve d'ailleurs au cœur de vives polémiques, plusieurs de ses titres étant notamment accusés d'être sexistes, xénophobes ou homophobes. Cette image de chanteur réac', Michel Sardou l'a perpétué toute sa carrière. Il a d'ailleurs souvent été moqué pour cet état d'esprit, notamment par l'émission Groland qui chantait à sa place "Le temps des femmes à poil". 

Michel Sardou, l'âge de la nostalgie

À 72 ans, Michel Sardou n'a rien perdu de son franc-parler. Après plus de cinquante ans de carrière, il est toujours considéré comme l'un des derniers monstres vivants de la chanson française, nombreux étant ses titres à avoir traversé les générations. Né le 26 janvier 1947 à Paris, il est le fils de la danseuse et comédienne Jackie Sardou et du chanteur Fernand Sardou. C'est donc naturellement qu'il se dirige vers le milieu musical, écumant, très jeune, les cabarets parisiens. À 18 ans, il sort son premier 45 tours : Le Madras, co-écrit avec ses amis, Michel Fugain et Patrice Laffont. 54 ans plus tard, Michel Sardou a sorti près de trente albums studio. À ce jour, on estime que ses ventes de disques dépassent les 90 millions d'exemplaires... De quoi légitimer sa nostalgie ?

Article le plus lu - Richard Ferrand poussé à la démission ? › Voir les actualités

Michel Sardou : il en dit plus sur son engagement au parti animaliste

Sommaire Michel Sardou de retour au théâtre Michel Sardou craint la mort de la liberté Michel Sardou, l'âge de la nostalgie [Mis à jour le 12 septembre à 12h33]  La tournée promotionnelle de Michel Sardou aura surtout fait de...

Je gère mes abonnements push