Festival d'Angoulême 2020 : qui sont les trois auteurs en lice pour le Grand Prix ?

Festival d'Angoulême 2020 : qui sont les trois auteurs en lice pour le Grand Prix ? FESTIVAL ANGOULEME - La 47e édition du Festival International de la Bande Dessinée est de retour du 30 janvier au 2 février 2020. Le nom de l'auteur élu pour le Grand Prix sera dévoilé mercredi 29 janvier lors de la Cérémonie d'ouverture. Découvrez les trois finalistes.

[Mis à jour le 17 janvier 2020 à 18h31] La date de la Cérémonie d'ouverture du festival d'Angoulême approche. Mercredi 29 janvier 2020, le Grand Prix du Festival d'Angoulême, qui récompense un auteur pour l'ensemble de son œuvre et sa contribution à l'évolution de la bande dessinée, sera dévoilé au public. Les trois auteurs en lice pour le Grand Prix 2020 sont les Français Emmanuel Guibert et Catherine Meurisse, ainsi que l'Américain Chris Ware. Le nom du vainqueur du Grand Prix sera annoncé aux alentours de 18 heures au cours de la cérémonie. Quant aux Fauves du Festival d'Angoulême, ils seront décernés samedi 1er février 2020 à 19 heures lors de la cérémonie du Palmarès Officiel au théâtre d'Angoulême.

Grand Prix du Festival d'Angoulême

Mercredi 29 janvier 2020, sera décerné le Grand Prix de la 47e édition du Festival d'Angoulême. Parmi les trois finalistes :

  • Emmanuel Guibert, 56 ans, est connu pour ses séries jeunesse d'Ariol, le craquant petit âne bleu à lunettes, mais aussi Sardine de l'espace et La Fille du professeur en collaboration avec Joann Sfar. Il est remarqué en début de carrière avec Brune, une œuvre qui dépeint la montée du nazisme, puis La Guerre d'Alan, une série de bande dessinée sur un soldat américain arrivé au début de 1945 sur le sol européen. Entre 2003 et 2006, la série de trois ouvrages de bande dessinée documentaire Le Photographe (publiée chez Dupuis), mêle ses dessins avec des photographies de Didier Lefèvre qui racontent le déroulé d'une mission humanitaire en Afghanistan en 1986. Emmanuel Guibert a été récemment auréolé, en 2017 du Prix Goscinny à Angoulême et en janvier 2018, le Festival international de la bande dessinée lui consacre une exposition.
  • Catherine Meurisse, 39 ans, illustratrice pour des magazines jeunesse comme Okapi ou Eurêka et autrice de bande dessinée, a travaillé de 2005 jusqu'aux attentats pour Charlie Hebdo aux côtés de Charb, Riss ou Luz. Elle était la seule femme de l'équipe de dessinateurs permanents de Charlie Hebdo et échappe à l'attentat du 7 janvier 2015 dans les locaux du journal satirique en arrivant en retard à la conférence de rédaction. Deux ans après, elle publie La Légèreté, paru chez Dargaud, où elle raconte sa reconstruction après l'horreur. Elle publie en 2019 Drôles de femmes, en collaboration avec Julie Birmant, un recueil de portraits de femmes du spectacle comme Yolande Moreau ou Anémone. Mercredi 15 janvier, elle est élue dans la section de peinture de l'Académie des beaux-arts.
  • Chris Ware, 53 ans, né à Omaha dans le Nebraska, est un dessinateur américain de bande dessinée multi-récompensé dans le monde et pourtant méconnu du grand public en France. Il a bâti une œuvre très personnelle dans les années 1990 avec sa série des Acme Novelty, pour laquelle il a reçu de très nombreux prix : 28 Harvey Awards et 22 Eisner Awards. En 2012, il publie le livre-objet Building Stories qui a reçu le Prix Spécial du Jury au Festival d'Angoulême en 2013. Son nouvel ouvrage, Rusty Brown, paraîtra à la fin de l'année 2020 aux Éditions Delcourt.

L'an dernier, c'est la Japonaise Rumiko Takahashi, surnommée la "Princesse du manga" et auteure de Maison Ikkoku (Juliette je t'aime) et Ranma 1/2, qui a remporté le prix. Consultez l'historique des Grands Prix décernés chaque année depuis 1974.

Palmarès du Festival d'Angoulême

Le Palmarès Officiel du Festival International de la Bande Dessinée sera dévoilé au théâtre d'Angoulême - Scène nationale le samedi 1er février 2020, récompensant les meilleurs albums en langue française publiés entre le 1er décembre 2018 et le 30 novembre 2019 quels que soient leur pays d'origine, du moment qu'ils ont été diffusés dans les librairies des pays francophones. Le palmarès est composé de 9 prix (dont 4 Fauves pour la Sélection officielle et un Grand Prix d'Angoulême). Les "Fauves d'Angoulême" sont désignés par des jurys. 

L'an dernier, le Grand Jury, composé de Dominique Goblet, Pénélope Bagieu, Jérôme Briot, Pauline Croquet, Edouard Fouré Caul-Futy, Charlotte Le Bon et Augustin Trapenard, avait attribué les prix suivants au sein de la sélection officielle 2019 : 

  • Le Fauve d'Or - Prix du Meilleur Album (ce prix récompense le meilleur album de l'année, quel que soit son genre, son style ou sa provenance géographique) : Moi, ce que j'aime, c'est les monstres d'Emil Ferris aux éditions Monsieur Toussaint Louverture.

La meilleure distinction, le Fauve d'Or, a donc été attribuée à Emil Ferris pour son original et déroutant roman graphique Moi, ce que j'aime, c'est les monstres. Honneur aux femmes donc, cette année 2019, après le Grand Prix du Festival d'Angoulême décerné à la Japonaise Rumiko Takahashi. A 56 ans, l'Américaine Emil Ferris était la sixième femme à recevoir la consécration depuis l'année de création du Festival d'Angoulême en 1974. Ce qui n'est vraiment pas beaucoup, l'avant-dernière lauréate du Fauve d'Or étant Marjane Satrapi en 2005...

"Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" remporte le Fauve d'Or 2019. © Emil Ferris

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, réalisé au stylo bille et aux feutres, est un roman graphique de 400 pages qui se lit comme le journal intime de l'héroïne, fascinée par les monstres. La genèse de l'ouvrage est elle aussi originale, l'auteure ayant écrit ce premier roman graphique durant ses quatre années de convalescence suite à une méningo-encéphalite engendrée par le virus du Nil occidental. Ce Fauve d'Or était également une bonne nouvelle pour la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture, encore débutante dans le milieu de la bande dessinée. Il faut dire que cette année là, les maisons d'édition habituelles que sont Dargaud ou Dupuis n'ont reçu aucun Fauve. 

  • Le Fauve d'Angoulême – Prix Spécial du Jury (ce prix récompense un ouvrage pour ses qualités narratives, graphiques et/ou l'originalité de ses choix) : Les Rigoles de Brecht Evens des éditions Actes Sud BD sacré en 2019.
  • Le Fauve d'Angoulême – Prix de la Série (ce prix récompense une oeuvre composée de plusieurs volumes (trois minimum)) : Dankser de Halfdan Pisket des éditions Presque Lune sacré en 2019.
  • Le Fauve d'Angoulême – Prix Révélation (ce prix distingue l'œuvre d'un auteur en début de parcours artistique) : Très Drôle de Coco d'Emilie Gleason des éditions Atrabile sacré en 2019.

Un jury composé d'enfants âgés de 8 à 12 ans, ainsi que des auteurs, attribue, au sein de la sélection jeunesse :

  • Le Prince et la couturière remporte le Prix Jeunesse 2019. © Jen Wang
    Le Fauve d'Angoulême - Prix Jeunesse. Ce prix récompense une oeuvre destinée au jeune public. En 2019, il s'agissait de la bande dessinée Le Prince et la couturière de l'auteure américaine Jen Wang, traitant de la tolérance et de la différence. L'album des éditions Akileos conte l'histoire du jeune prince Sébastien et de sa couturière Frances, devenue au fil du temps sa meilleure amie et confidente. Elle seule sait que chaque nuit, en secret, il s'habille de robes et devient Lady Crystallia.

Le Grand Jury attribue au sein de la sélection patrimoine :

  • Le Fauve d'Angoulême - Prix du Patrimoine. Ce prix récompense une oeuvre de l'histoire mondiale de la bande-dessinée, et son travail éditorial permettant de la redécouvrir. Les Travaux d'Hercule de Gustave Doré des éditions 2024 remporte le prix en 2019.

Un jury de personnalité attribue le prix du polar SNCF :

  • Le Fauve Polar SNCF. Ce prix récompense un polar en bande dessinée, qu'il soit une création ou l'adaptation d'une oeuvre littéraire. Villevermine T1, L'homme aux babioles de Julien Lambert, éditions Sarbacane, remporte le prix en 2019.

Enfin, un jury spécialisé récompense la meilleure publication non professionnelle avec :

  • Le Fauve d'Angoulême – Prix de la Bande Dessinée Alternative. Le prix est sélectionné parmi une trentaine de publications non professionnelles en compétition, sans distinction d'origine géographique ou de périodicité. Il s'agissait cette année 2019 de Expérimentation de Samandal aux éditions Liban.

Les affiches du Festival d'Angoulême 2020

Trois artistes de nationalités différentes signent les affiches du célèbre festival de la bande dessinée cette année 2020 : la Japonaise Rumiko Takahashi, lauréate du Grand Prix 2019, l'Américain Charles Burns et la Française Catherine Meurisse. Le thème commun à ces illustrations est celui de "l'autoportrait de l'artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation".

Affiches du festival d'Angoulême 2020 réalisées par Rumiko Takahashi, Charles Burns et Catherine Meurisse. © Rumiko Takahashi, Charles Burns et Catherine Meurisse

Le cinéma au Festival d'Angoulême 

Le Festival d'Angoulême fait toujours le pont entre le 7e et le 9e art, mais aussi entre les séries télévisées et le 9e art. Des projections de séries, de films, de documentaires liés à des bandes dessinées rythment les quatre jours du festival. 

Billets pour le Festival d'Angoulême

  • Billet 1 jour (jeudi/vendredi/dimanche) : 19 euros / 16 euros en prévente / 11 euros pour les 10-17 ans
  • Billet 1 jour (samedi) : 25 euros / 22 euros en prévente / 11 euros pour les 10-17 ans
  • Billet 4 jours : 45 euros / 40 euros en prévente / 25 euros pour les 10-17 ans
  • La gratuité s'applique aux enfants de moins de 10 ans.

Dates du Festival d'Angoulême

Le 47e Festival d'Angoulême se déroule sur 4 jours du 30 janvier au 2 février 2020. La remise du Grand Prix d'Angoulême a lieu lors de l'ouverture officielle du Festival, le mercredi 29 janvier 2020. La remise des Fauves a eu lieu le samedi 1er février 2020.

L'adresse du Festival d'Angoulême