A poil dans l'espace

A poil dans l'espace
Le futur fascine et fait peur. Au cinéma, cela se traduit par des centaines de films, et pour le X, cette curiosité collective est une bénédiction : les barrières tombent, la vraisemblance morale ou physique disparaît, rendant tous les scénarios possibles. Voilà pourquoi le genre, dès les années 60, se lance dans la science-fiction, avec d'emblée un goût prononcé pour l'improbable, et donc le comique. On constate que le cinéma érotique et pornographique exploite essentiellement la SF en suivant trois tendances : fantasmer des univers où les rapports hommes/femmes sont totalement déréglés ; donner une vie sexuelle aux extraterrestres ; imaginer un monde où la machine devient le troisième membre du couple, ou occupe une place prépondérante dans la sexualité.
Durée
50 minutes
Réalisateur
Olivier Ghis

Avis