La plus grande communauté japonaise se trouve au Brésil

São Paulo au Brésil © Worldwide Pictures - Fotolia.com

Liberdade, district de la sous-préfecture de Sao Paulo au Brésil, est le foyer de la plus grande population japonaise (environ 1,5 million d'habitants) en dehors du Japon. Ces Japonais-Brésiliens sont appelés "nissei" au Japon, ce qui signifie "deuxième génération" (fils de japonais).

Le 18 juin 1908, les premiers immigrants japonais, des fermiers d'Okinawa, débarquaient dans le port de Santos à São Paulo, pour travailler dans les plantations de café (fazendas). L'immigration japonaise s'intensifia à partir des années 1910 avant d'être bloquée par le gouvernement américain. Au lieu de repartir vivre au Japon, la plupart d'entre eux s'implantèrent au Brésil : sur les 190 000 Japonais ayant immigré avant la Seconde Guerre Mondiale, seuls 10% rentrèrent au pays. La majorité des "nissei" vivant aujourd'hui au Brésil ne compte pas retourner au Japon, de plus, leurs enfants s'intègrent de mieux en mieux.

Suggestions de contenus