Vacances d'été : la réduction des grandes vacances abandonnée par le gouvernement ?

Vacances d'été : la réduction des grandes vacances abandonnée par le gouvernement ? Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon pourrait reculer sur la réduction des congés d'été.

Nous vous l'annoncions au mois de septembre, le ministre de l'Education nationale envisageait d'allonger l'année scolaire pour passer de 144 à 180 jours, afin de suivre l'exemple de nos voisins européens. Parmi les pistes envisagées par Vincent Peillon, le zonage des vacances d'été, afin que toutes les zones scolaires ne débutent et ne finissent pas leurs congés en même temps. De cette manière, le gouvernement aurait pu réduire les grandes vacances en handicapant moins les professionnels du tourisme. Aujourd'hui, le ministre semble faire marche arrière sur cette question des vacances d'été. Dans un entretien accordé aux Echos publié début octobre, il indique ainsi : "Si la question des vacances d'été doit bloquer toutes les autres avancées, je proposerai au Premier ministre de ne pas y toucher".

Pourtant, Vincent Peillon reste convaincu des bienfaits d'un plus grand étalement des journées de classe sur l'année : "Concentrer l'enseignement sur 144 jours et 36 semaines est un attentat contre notre jeunesse et contre notre avenir". Mais comment décharger les journées d'école sans toucher aux grandes vacances ? Les semaines devraient passer de 4 jours à 4 jours et demi pour les enfants, avec des heures de cours le mercredi matin. Mais pour les vacances d'été, la question reste en suspens. "L'équation est complexe, et elle implique beaucoup de partenaires, à commencer par les collectivités locales. Passer en force est toujours contreproductif. Il faut arriver à convaincre tous les acteurs du bien-fondé des réformes que nous devons conduire." L'industrie du tourisme et d'autres partenaires pourraient donc avoir raison de ce  point de la réforme.

EN VIDEO - Vincent Peillon a annoncé que 22 000 postes seraient ouverts au prochain concours des professeurs.

Chargement de votre vidéo
"22000 postes de professeurs ouverts pour la rentrée 2013"