Florian Philippot : ce qu'il réclame à Closer pour la photo de lui et de son compagnon

Florian Philippot : ce qu'il réclame à Closer pour la photo de lui et de son compagnon Florian Philippot a lancé son action en justice contre Closer après la publication d'une photographie de lui et de son compagnon. La plainte porte sur un montant important.

Il avait annoncé qu'il porterait plainte. C'est désormais chose faite. Florian Philippot, dont l'homosexualité a été révélée la semaine dernière par Closer, par le biais d'une photographie de lui avec son compagnon, réclame 50 000 euros de dommages et intérêts ainsi que 5 000 euros au titre des frais de justice au magazine pour violation de la vie privée. Une audience du TGI de Paris a été programmée, via une procédure d'urgence, le 22 décembre à 9h30, pour juger de cette affaire. On saura donc rapidement si Closer est condamné ou non pour cet "outing" qui a ému jusqu'aux adversaires les plus virulents de Philippot et du FN.

Parmi les autres requêtes du plaignant auprès de la justice, Philippot exige la publication du jugement en couverture de Closer et la suppression de l'article du site Internet du magazine people. Sur les photos en elles même, en plus de l'interdiction de les réexploiter, Philippot demande la communication du contrat qui a permis à Closer de se les procurer, le but étant certainement d'identifier le paparazzi coupable du cliché.

On ne sait pas si le petit ami de Florian Philippot est associé à cette plainte ou s'il compte entamer une procédure lui aussi. Ce dernier, qui fait l'objet d'une véritable traque sur Internet depuis la publication des photos, s'est exprimé cette semaine sur le site de Rue89 sous le pseudonyme Tyto Alba. Il indique vouloir rester dans l'ombre et regrette les conséquences déjà sérieuses du scoop sur son intégrité et sur sa carrière professionnelle (il est journaliste).

EN VIDÉO - Sur France Inter lundi, Florian Philippot dénonçait une "atteinte gravissime à [sa] vie privée.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google