Une croix chrétienne abattue

Les Femen ne reculent devant rien, et surtout pas devant le blasphème, ce qui leur vaut des accusations régulières de christianophobie. En août 2012, elles coupent à la tronçonneuse une croix orthodoxe, érigée à Kiev à la mémoire des victimes des répressions politiques qui ont marqué le pays par le passé. Les activistes entendent ainsi apporter leur soutien aux Pussy Riots, condamnées au bagne pour avoir chanté un poème anti-Poutine dans une église de Moscou.
©  AFP

Suggestions de contenus