Des hormones et des déchets dans le Panga

Le Panga est principalement pêché sur le Mékong, en Asie. © stifos - Fotolia.com

De nombreuses campagnes internet en font le poisson le plus toxique de la planète. En réalité, il est surtout le symbole des dérives de l'élevage. Le panga, poisson-chat d'un peu moins d'un mètre de longueur, vit naturellement dans le Mékong, un large fleuve d'Asie du sud-est. Depuis quelques années, il est massivement exploité par les pêcheurs locaux. A l'instar de nombreux poisson d'élevage, il est nourri de farines animales et, même si cela n'est pas vérifié, par des déchets d'autres poissons. Il est aussi traité aux antibiotiques dans une certaine opacité, tandis que les femelles sont traitées avec des hormones hCG, destinées à accélérer leur maturation. L'effet de ces traitements sur les consommateurs à long terme est inconnu.

Suggestions de contenus