Cicret : projet impossible, arnaque... Le bracelet déjà critiqué

Cicret : projet impossible, arnaque... Le bracelet déjà critiqué VIDEO - En promettant une rétroprojection d'un smartphone sur le poignet, le projet Cicret a de quoi séduire. Mais la technologie à déployer semble extrêmement complexe.

Le smartphone du futur pourrait bien ressembler à ce qui est imaginé par la société française Cicret. Depuis quelques jours, la vidéo mise en ligne par la start-up, pour présenter le bracelet capable de projeter l'interface d'un smartphone sur le poignet, fait un énorme buzz avec plus de 5 millions de vues sur Youtube. Il faut dire que ce qui est montré en images est assez spectaculaire. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, le projet n'est pas du tout prêt, ni même à l'état de prototype. Et les suspicions de "hoax", de "fakes" et même d'arnaques se multiplient, notamment de la part de beaucoup d'internautes en commentaires de la vidéo postée.

Leurs craintes semblent être assez justifiées. Les journalistes spécialisés high tech de 01.net ont décrypté le projet et affirment que le Cicret est "techniquement improbable". Insérer autant de composants dans un bracelet souple soulève déjà beaucoup de questions. Le "pico-projecteur" qui permet d'envoyer l'image sur le bras semble par exemple sorti de l'imagination des concepteurs : aucun modèle sur le marché n'atteint des dimensions aussi petites. Plus dérangeant : l'image projetée sur une surface parallèle à l'optique du projecteur, sans déformation, parfaite, pourrait relever du fantasme. "Quant à la technologie tactile assistée par des capteurs de proximité, nous n'avons encore jamais rien vu de tel" écrivent les journalistes, qui relèvent aussi l'irrésoluble problème de la batterie et de l'autonomie pour une technologie aussi avancée et gourmande. "Selon nous, c'est strictement impossible, à moins d'accepter une autonomie de 10 minutes, pas plus" jugent-ils.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google