Partager cet article

RSS
L'Internaute > Science > Biologie >  Pourquoi > Les ongles pousent ?
POURQUOI
 
Juin 2007

Les ongles poussent ?

Armes de défense, objets de séduction et défouloirs pour les stressés, les ongles n'ont pourtant pas cette vocation au départ. Présents aux extrémités de notre corps, les doigts et les orteils, ils se renouvellent en permanence. Objectif : nous protéger des agressions extérieures.
  Envoyer Imprimer  

Equivalants aux griffes des animaux, les ongles sont de même nature que nos poils et nos cheveux. Dans le jargon scientifique, tous ces ensembles cités sont des phanères. A savoir des annexes de la peau. Les écailles des poissons et les plumes des oiseaux entrent dans cette catégorie. Ils forment une interface de protection entre les milieux extérieur et intérieur. Leur présence est indispensable pour la vie. Comment se régénèrent alors nos ongles ?

 
Une blessure de la matrice unguéale peut entraîner des irrégularités sur l'ongle. Photo © DR
 

Notion d'histologie

Afin de bien comprendre le mécanisme de pousse de nos ongles, une petite description de leur structure est indispensable. La partie visible et transparente de notre ongle, la limbe, est collée à la pulpe du doigt, et la racine est enveloppée dans un manchon de peau épidermique : la matrice unguéale. Cette partie supérieure de la peau est constituée de quatre couches bien distinctes dans lesquelles les cellules montent jusqu'à la surface :

- La couche basale ou germinative est formée d'une seule assise cellulaire. Faisant la jonction derme épiderme, elle est la plus profonde. Les cellules sont perpendiculaires à la ligne dermo-épidermique.

- La couche spineuse constituée de 3 à 4 couches de cellules.

- La couche granuleuse présente une couche de cellules qui sont parallèles à la jonction dermo-épidermique.

- La couche cornée. Les cellules dégénèrent et libèrent leur contenu : c'est la desquamation.

Cette structure de l'épiderme est identique sur tout le corps. Les cellules des différentes couches épidermiques sont à 90% des kératinocytes, des cellules qui synthétisent de la kératine, une protéine fibreuse conférant l'imperméabilité de la peau. Au niveau de la matrice unguéale, ces cellules spécialisées secrétent une kératine dite "dure". Elle se retrouve également dans les poils et les cheveux. Ailleurs, il s'agit de kératine "molle".

Pousse de l'ongle

Elle se réalise non pas à l'extrémité de l'ongle mais à sa partie intérieure où se trouve la cuticule, petite peau repoussée lors d'une manucure. Cette petite peau recouvre la matrice unguéale mais n'interfère en rien dans la croissance de l'ongle.

Les kératinocytes produites au niveau de la couche basale de l'épiderme de la matrice vont au fur et à mesure traverser les différentes couches pour atteindre la surface. Lors de leur ascension, ces cellules vont créer beaucoup de kératine "dure". Contrairement à la majorité de l'épiderme qui recouvre notre corps, arrivées à la surface les cellules ne vont pas se desquamer, c'est-à-dire former des petites peaux blanches comme lorsqu'on pèle. Elles restent telles quelles et sont poussées par la prochaine arrivée de kératinocytes : c'est le mécanisme de pousse de l'ongle.

L'épiderme génère en permanence des cellules de kératine ce qui explique que la croissance des ongles comme des cheveux et des poils ne s'arrête jamais. Mais elle est lente, 0,10 millimètre par jour. Il faut trois à six mois pour renouveler un ongle entier au doigt, douze à dix-huit mois pour l'orteil.

 

En savoir plus

Comment avoir de beaux ongles ?

En finir avec les ongles rongés

Eviter la mycose de l'ongle



Magazine Science Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Que pensez-vous du rejet d'eaux radioactives par le Japon ?

Tous les sondages