Louis Nicollin : le best of de ses phrases choc

Louis Nicollin : le best of de ses phrases choc En conférence de presse, à la radio ou à la télé, Louis Nicollin, emblématique président du Montpellier Hérault Sport Club, régalait toujours son audience par des déclarations qui sentent le soufre.

Véritable sniper médiatique, Louis Nicollin distribuait des rafales aux imprudents qui se dressaient sur sa route. Et aussi, parfois, à ceux qui n'avaient rien demandé ! Ses cibles préférées ? Souvent les présidents et entraîneurs des autres clubs mais aussi, parfois, ses propres collaborateurs. L'une des dernières colères en date de celui que l'on surnommait "Loulou" concernait d'ailleurs la cellule de recrutement du club de Montpellier, coupable, selon lui, de ne pas avoir su dénicher l'oiseau rare en défense centrale sur le marché des transferts. A la fin du mois de septembre 2016, il avait ainsi déclaré : "La cellule de recrutement, et Carotti en tête, sont des gens qui sont payés pour ne rien faire. Ça fait trois ans que je réclame un grand défenseur ! Trois ans ! Ils sont incapables d'en trouver un". Quelques jours plus tard, il ajoutait face aux caméras de beIN Sports : "J'ai des gens qui font le recrutement qui sont des grosses bites".

Un langage fleuri présent dans la plupart des déclarations polémiques de Louis Nicollin, qui utilisait volontiers les métaphores grivoises pour illustrer ses propos. Si certains observateurs préfèraient parler de "folklore" le concernant, d'autres avaient du mal à accepter que le président de Montpellier se permette ce genre de dérapages. Lorsque Nicollin avait traité Pedretti de "tarlouze", en 2009, l'ancien joueur Olivier Rouyer avait par exemple réagi de manière virulente : "On laisse passer ce genre d'excès au motif qu'ils font partie du personnage et de son langage fleuri. Moi je ne suis pas d'accord. C'est très grave, il ne faut pas laisser passer ça". A vous de juger.

Citation

Annonces Google