Affaire Hanouna : Vincent Bolloré demande 13 millions d'euros au CSA

Après la sanction du CSA qui a interdit la chaîne C8 de diffuser des publicités pendant Touche pas à mon poste, le patron du groupe Canal + montre les dents.

L'affaire Hanouna n'est pas prête de se terminer. Alors que le CSA a réprimandé le présentateur de Touche pas à mon poste pour plusieurs séquences choc qui impliquent Capucine Anav et Matthieu Delormeau en supprimant la publicité, Vincent Bolloré contre-attaque. Selon une information parue dans Le Canard Enchaîné, le directeur du groupe Canal + réclamerait au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel la somme de 13 millions d'euros pour manque à gagner de la chaîne C8 suite à la suppression de la pub au mois de juin. De son côté, le site puremedias.com affirme que le CSA dispose de deux mois pour répondre à Canal + concernant cette demande.

Rappelons que d'autres séquences tendancieuses qui ont alerté de nombreux téléspectateurs doivent encore être jugées par le CSA dans les semaines à venir. La plus importante est celle s'étant déroulée durant les "35 heures de Baba", un marathon de Touche pas à mon poste diffusé en mai dernier dans lequel Jean-Michel Maire avait embrassé une femme sur la poitrine sans son consentement. Pour le moment, impossible de savoir si la sanction sera la même que la précédente, à savoir la suppression de la publicité sur C8 durant plusieurs semaines. La suite au prochain épisode.

En vidéo - Geneviève de Fontenay lance un appel à Cyril Hanouna

Article le plus lu : Les folles confidences de Rachida Dati au Monde : voir les actualités

Vincent Bolloré / Touche pas à mon poste