Rencontre avec des Amoureux de l'Inde

Un livre invitant au voyage en Inde, à la rencontre et à sa magie. Un ouvrage riche de récits passionnants et solidaire tout à la fois.


Ils sont un peu plus d’une trentaine d’Amoureux de l’Inde à avoir accepté de transmettre  un peu de leur passion pour ce pays à travers un récit, une photographie, des illustrations… sur fond d’action humanitaire. 
Emprunt de contes, de légendes, de poésie et de sagesse indienne, Les Amoureux de l’Inde Histoires de Rencontres, paru aux éditions Brumerge en décembre 2011, se prête très bien à une lecture familiale. Sa magie peut aussi bien envoûter les adultes que les adolescents dès 12-13 ans. 
Chacun, grands et petits, à un niveau de lecture différent, y captera la magie de l’Inde. Elle se distille au fil des pages, et des récits des auteurs passionnés qui se succèdent. Ce recueil offre le rêve, les merveilles et les reflets multicolores de ce pays aux multiples divinités.  


La magie de la vie semble opérer tandis que ces récits de rencontres pourtant bien réelles, elles, semblent tenir du miracle et du merveilleux. 
La magie existe donc bel et bien, c’est une bonne nouvelle ! 
La Mythologie, le Taj Mahal, les dieux hindous, les démons… le voyage est atypique et les illustrations sont riches de détails, imprégnées de douceur et de spiritualité.
238 pages riches d’histoires courtes très différentes les unes des autres, complétées d’un lexique très utile. 

Un ouvrage solidaire 

Les enfants seront les premiers bénéficiaires  puisque les droits d’auteurs et une marge humanitaire Brumerge est reversée à l’association « Un rêve Indien » pour la création d’un dispensaire dans le quartier de Bénarès. 

- A suivre l’Interview de Céline Hegron, infirmière fondatrice de l’association "Un rêve Indien".    

Petit focus sur les Illustrations

D’une manière générale, c’est ce qui interpelle le public en premier lieu lorsqu’on feuillette avant de plonger réellement dans la lecture. 
Mais ici, le recueil gagne d’autant plus à être illustré pour le plaisir des yeux, que la qualité des dessins et des informations qu’ils contiennent sont au rendez-vous. 

Petite Interview de Sara Keller, Chercheur indépendant en archéologie du bâti, elle est installée à Gujarat depuis 2004, afin de mener des recherches sur l’architecture historique médiévale et moghole de l’Inde du Nord. Au-delà de ses missions pour le CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques) et l’Université du Maharaja Sayajirao de Vadodara, elle est impliquée dans des projets de valorisation du patrimoine local. 
Illustratrice douée, minutieuse, sa passion pour l’Inde et pour le dessin sont ici conjugués au plus que parfait. (son site : http://www.kidi.in/ )


N D-B pour L'Internaute Magazine : Bonjour Sara Keller, vous signez la grande majorité des illustrations de cet ouvrage, comment le projet est arrivé jusqu’à vous ? 

Sara Keller : L’éditeur avait entendu parler de moi parce que j’avais participé à un festival de l’Inde à Grenoble il y a quelques années. J’avais tenu un stand pour présenter un projet d’éco musée là-bas. Il savait que je menais des travaux de recherche dans le domaine de l’histoire de l’architecture et ils m’ont proposé au départ d’écrire des récits. J’ai répondu que j’étais d’accord mais que je préfèrerai dessiner. Ils recherchaient pour cet ouvrage justement des illustrations. Et du coup j’ai surtout pu illustrer. Le dessin est une passion. Je dessine beaucoup dans le cadre de mon travail, mais là c’était différent. Une proposition inattendue, tombée du ciel pendant l’été 2011. Ça s’est fait ensuite fait très très vite et je me suis basé sur les sujets que l’éditeur m’a communiqué pour créer des illustrations tout spécialement.

N D-B pour L'Internaute Magazine : Cela vous donne t-il envie de rebondir sur de nouvelles publications ? 


Sara Keller : Il est clair que ça m’a donné des idées. J’ai très envie de préparer d’autres choses. Dans ce projet, il a fallu préparer des dessins sur des sujets donnés, y compris parfois croquer des statues ou détails, une belle expérience. Jusque là mes publications étaient uniquement scientifiques, se tourner vers le grand public, surtout à travers mes dessins et aquarelles, c’est formidable.

N D-B pour L'Internaute Magazine : Est-ce que la dimension humanitaire et solidaire de ce projet a pesé dans la balance lorsque vous avez accepté de participer ? 

Sara Keller : Oui, bien sûr. Il s’agissait ici pour chacun de participer bénévolement puisque les droits d’auteurs sont reversés à une association. Le projet me semblait vraiment bien et j’ai pensé que cela marcherait. Benarès, quartier déshérité, est malgré tout très touristique car c’est une ville sacrée pour les Indiens, où beaucoup vont incinérer leurs morts. Faire des illustrations sur ce sujet m’a permit de découvrir cet endroit sous un autre angle. 

N D-B pour L'Internaute Magazine : Sara Keller, comme le titre du livre l’indique, vous faites bel et bien partie des Amoureux de l’Inde n’est-ce pas ? 

Sara Keller : Oui bien sûr cela fait presque 10 ans que j’y suis installée, cela fait partie de ma vie, le lien affectif est très fort. Pourtant ce livre m’a permit de découvrir des choses, mais aussi de m’exprimer sur différents thèmes. 

N D-B pour L'Internaute Magazine : Etes-vous satisfaite du rendu des aquarelles dans cet ouvrage ? 

Sara Keller : J’étais un peu sceptique au départ par rapport au rendu des aquarelles sur un tirage en noir et blanc, mais la maison a fait un très bon travail et le résultat est super. 

N D-B pour L'Internaute Magazine : Je vous remercie infiniment.  

En Bonus : On découvre page 20, la merveilleuse histoire de sa rencontre avec le Cobra (Nãg), sous une plume qui se révèle très poétique. Le Nãg n’est autre que l’Esprit primordial de l’Univers et de la Terre présenté sous la forme du serpent. Le reptile est d’ailleurs très présent en Inde et représente force et fertilité.


Les Amoureux de l’Inde Histoires de Rencontres

http://les-editions-brumerge.wifeo.com/les-amoureux-de-linde.php
ISBN 9782917745366
18.50 euros
ouvrage collectif

Avec la participation de Jean Biès, Alain Porte, Michel Coquet, Jean-Claude Carrière... mais aussi : Antoine Barrois – Nicolas Beuzen – Philippe Bichon -Bobji – Fabienne Bouvy –  Louis Campana – Armelle Choquard -Babeth Coste-de Geyer – Brigitte Galle – Leïla Gandhi
Brigitte Jacques L. – Alain Joly – Sara Keller – Madeleine Lacour -François Lamaëstre – Pierre-Jean Laurent – Jean-François Lixon -Murielle Lona – Elisabeth Marx – François-Marie Périer -Philippe Pratx – Sandrineinde – Josiane Sarrazin – Jean-Pierre Sola -Ève Stévenne – Gilles B. Vachon –  Dominique Vincent
 
Photo de couverture : Claude Renault
Illustrations intérieures : Sara Keller et Philippe Bichon




Annonces Google