Mis à jour le 

Sarlat-la-Canéda

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel à Sarlat-la-Canéda

Un voyage à Sarlat-la-Canéda

Sarlat-la-Canéda sur nos forums
Sarlat-la-Canéda, la capitale du Périgord noir et du foie gras ! On tombe immédiatement sous le charme de cette cité médiévale. Les hautes maisons fleuries, les petites ruelles, la pierre omniprésente forment un décor historique de qualité. Consacrez au moins une journée à la découverte de cette cité hors du temps. Un circuit dans la ville vous est proposé. La ville attire de nombreux visiteurs en haute saison. D'ailleurs, le monde du cinéma n'a pas choisi Sarlat par hasard pour des décors de film (Les misérables, Les visiteurs, Jeanne d'Arc, Jacquou le Croquant…). C'est aussi le point de départ de nombreuses visites dans la région : le gouffre de Padirac, les grottes de Lacave ou encore Amadouvier.

Le soir, c'est la ville idéale pour flâner et boire un verre sur les terrasses de la place de la Liberté. Les rues sont piétonnes, exceptée la grande rue de la République, appelée aussi « La Traverse », qui sépare la ville médiévale en deux. Les maisons, construites en pierre de calcaire ocre, sont très hautes avec un rez-de-chaussée médiéval et des étages rajoutés plus tard Renaissance. La ville propose de nombreux magasins de souvenirs gastronomiques.

Pour le foie gras, il est plus intéressant de s'arrêter dans une des fermes d'élevage qui vous seront indiquées sur les routes de campagne. Vous aurez également le choix pour vous restaurer dans la ville. Incontournables, ne partez pas sans avoir goûté aux délicieuses pommes de terre sarladaises…. De même, profitez-en pour admirer les animations de lumière à la tombée de la nuit.

Histoire de la ville
Le petit bourg de Sarlat s'est développé autour d'une grande abbaye bénédictine d'origine carolingienne. Cette dernière faisait partie des six grandes abbayes du Périgord avec Paunat, Belvès, Saint-Front de Périgueux, Brantôme et Terrasson. Mais c'est la seule à avoir été épargnée par les Vikings. En effet, on pourrait admettre que ce qui manque à Sarlat, c'est la Dordogne mais c'est surtout ce qui l'a sauvée des attaques ennemies.

La ville atteint 5000 habitants au VIIIe siècle. C'est une seigneurie monastique. Elle reçoit les reliques de Saint Sacerdos, évêque de Limoges, qui donne son nom à la cathédrale. En 937, l'abbaye est rattachée à l'abbaye de Cluny puis est placée sous l'autorité du Saint-Siège. Elle subit quelques remaniements lors de l'avènement de l'art roman entre 1125 et 1160. La lanterne des morts est construite en 1147. Elle porte aussi le nom de Tour Saint Bernard car ce dernier aurait accompli le miracle des pains guérisseurs dans l'enclos du monastère. L'architecture de la tour est toujours une énigme…

Le début du XIIIe siècle marque l'émancipation de Sarlat par rapport à l'abbé qui gère les affaires quotidiennes. En 1299, est signé le « livre de la paix » qui proclame l'indépendance de la tutelle religieuse. Ce sont désormais les consuls qui gèrent la cité. En 1318, le Pape Jean XXII proclame Sarlat siège épiscopal. L'abbatiale devient cathédrale. Sarlat se retrouve coincée en sandwich entre les terres du royaume de France et celui d'Angleterre pendant la guerre de cent ans. Grâce à sa fortification, elle est une réserve d'hommes et de munitions pour aider les français à repousser les envahisseurs. Mais sa santé économique en pâtit : appauvrissement et dépeuplement. Elle passe aux anglais par la Traité de Brétigny en 1360. Revenue à la France 10 ans plus tard, le roi Charles VII accorde de nombreux privilèges à Sarlat pour qu'elle se redynamise.

Les Sarladais reconstruisent peu à peu leur ville à partir du XVe siècle dont on voit encore les magnifiques hôtels particuliers aujourd'hui : la maison de la Boétie, l'Hôtel de Vienne, puis l'Hôtel de Ville, le Présidial, etc. Au XVIIe, Sarlat est à nouveau prise d'assaut par les troupes de Condé. Le sort s'acharne : guerre, épidémies, inondations. Mais la cité se relève à nouveau et devient une ville marchande et très riche. Depuis, Sarlat est passée outre les projets de constructions immobilières modernes, exhibant avec fierté ses apparats moyenâgeux. C'est aussi pour cela qu'on aime tant y aller et y retourner !

Office du Tourisme de Sarlat-la-Canéda
Rue Tourny - 24 200 Sarlat-la-Canéda
Ouverture : ouvert en juillet et août de 9h à 19h du lundi au samedi. De 10h à 12h et de 14h à 18h le dimanche. En avril, de 9h à 12h et de 14h à 19h du lundi au samedi. De 10h à 13h et de 14h à 17h le dimanche. En juin et septembre, de 9h à 13h et de 14h à 19h du lundi au samedi. De 10h à 13h et de 14h à 17h le dimanche. Le reste de l'année, de 9h à 12h et de 14h à 18h du lundi au samedi. De 10h à 13h le dimanche.

Partir à Sarlat-la-Canéda

Carte d'identité

Population (2010) : 9 739 habitants
Superficie : 47,13 km²
Gentilé : Sarladais, Sarladaises

Plus d'informations

Que voir à Sarlat-la-Canéda

Monuments

Retrouvez toutes les informations pratiques sur les plus beaux édifices historiques à Sarlat-la-Canéda
» Monuments à Sarlat-la-Canéda

Itinéraires

Promenade en ville, itinéraire à pieds ou randonnées dans la nature… Les plus beaux itinéraires touristiques à Sarlat-la-Canéda
» Itinéraires à Sarlat-la-Canéda

Curiosités naturelles

Etonnants ou hors normes, découvrez les sites naturels les plus insolites à Sarlat-la-Canéda
» Curiosités naturelles à Sarlat-la-Canéda

Que faire à Sarlat-la-Canéda

Carte Sarlat-la-Canéda

Latitude : 44.89 - Longitude : 1.22

Points d'interets les plus remarquables

Sarlat-la-Canéda, les plus belles photos

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à SARLAT LA CANEDA ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Dordogne.

Magazine