Mis à jour le 

Rocamadour

Trouver les hôtels aux meilleurs prix avec Linternaute
Chercher un hôtel à Rocamadour

Un voyage à Rocamadour

Rocamadour sur nos forums
La cité sacrée de Rocamadour fait partie des visites incontournables du Lot. Simple visiteur ou pèlerin, vous serez émerveillé par l'architecture de ce village qui se dresse à flanc de falaise.

On remarque aussitôt que la cité est découpée en trois étages. Le premier est la ville avec sa rue principale bordée de maisons et restaurants. Le deuxième étage est la cité religieuse qui regroupe sept chapelles dont une basilique. Tout en haut, on trouve les vestiges d'un fort du XIVe. Les remparts sont accessibles et permettent d'admirer le panorama sur la vallée et le canyon de l'Alzou.

Il faut compter une journée entière pour visiter Rocamadour. Si vous le pouvez, passez-y aussi une nuit pour admirer les éclairages nocturnes, sans la cohue des visiteurs. Pour visiter le site, garez-vous sur les parkings en contrebas et accédez à la ville par les escaliers. Vous arriverez alors dans la rue principale de Rocamadour, la rue de la Mercerie, bordée de boutiques de souvenirs et de restaurants. Empruntez les escaliers, situés en face de l'Hôtel Le Terminus des pèlerins, qui mènent aux sanctuaires. Au Moyen-âge, les 224 marches étaient empruntées par les pèlerins, qui les gravissaient à genoux ! Un ascenseur est également disponible. Vous arriverez alors au parvis des églises qui ouvre vers la basilique Saint sauveur, l'église Saint Amadour, la chapelle Notre-Dame et la chapelle Saint Michel. Pour rejoindre les remparts, empruntez le chemin de croix ou prenez un autre ascenseur. Une fois sur le plateau, vous pourrez profiter de la vue magnifique sur le canyon de l'Alzou et assister à une démonstration de vol de rapaces au rocher des aigles.

Histoire de Rocamadour
Les premiers écrits retrouvés par les historiens permettent d'affirmer qu'il existait avant le Xe siècle un petit sanctuaire niché au creux de la falaise, dédié à la Sainte Vierge. La cité devient célèbre lorsqu'en 1166, est découvert un corps intact sous le seuil de la chapelle élevée à la Vierge. Le corps fut déposé près de l'autel attirant alors une foule de fidèles. Cet événement marque le début de nombreux miracles.

Dénommé Saint Amadour, il existe toujours aujourd'hui l'endroit, protégé derrière une grille, où l'on retrouva sa dépouille. Mais la question perdure encore : qui était Saint Amadour ? C'est une période où le mystère et les miracles sont au centre de la religion. Cela va fortement favoriser l'attrait des fidèles pour Rocamadour au même titre que Saint-Jacques de Compostelle. Le Livre des Miracles est rédigé en 1172 par un moine de la cité rassemblant les récits des 126 miracles qui ont eu lieu à Rocamadour. Marchands, paysans, malades, tous viennent voir la Vierge pour obtenir une guérison ou la réalisation de leurs souhaits. Les pèlerins, munis d'un bâton et d'une besace, affluent de l'Europe entière. Tout au long du long chemin de pèlerinage, ils sont sous la protection de Dieu. Mais pour une partie de la population, ces pèlerinages étaient forcés : l'Eglise condamnait des prisonniers à exécuter un pèlerinage expiatoire. Après avoir marché des jours et évité de nombreuses attaques, l'arrivée à Rocamadour était « merveilleuse » tant par la beauté du site que la joie d'y être enfin arrivé. Les pèlerins arboraient la sportelle, symbole de leur passage à Rocamadour qu'ils portaient en amulette ou cousaient à leur chapeau.  Elle représente la Vierge en Majesté avec l'enfant Jésus sur ses genoux. Cette dernière était fabriquée par des artisans, rue de la mercerie, au coeur même de la cité.

Les guerres de religion ruinèrent le sanctuaire. Le pèlerinage connait une grande période de déclin. Pillages et incendies se succèdent. Il faudra attendre le XIXe siècle pour que les sanctuaires soient restaurés grâce à l'abbé Caillau, guéri miraculeusement par la Sainte Vierge. Monseigneur Bardou, évêque de Cahors, apporte, lui, un soutien financier par le biais d'une loterie nationale en 1856.

Office du Tourisme de L'Hospitalet
46 500 Rocamadour
Site internet de l'Office du Tourisme.

Transports :
Ascenseur Ville/ Cité religieuse
Ouvert de 8h à 22h en juillet et aout. De 8h à 20h de septembre à octobre, de 9h à 18h de février à avril.
Tarif : 3 euros aller / retour, 2 euros l'aller. Gratuit pour les moins de 8 ans.

Ascenseur Cité religieuse/ château
Ouvert de 8h à 22h en juillet et aout. De 9h à 19h d'avril à octobre. De 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 de novembre à février.
Tarif : 4 euros aller/retour, 2,50 euros l'aller. Gratuit pour les moins de 9 ans.

Petit train de nuit
Départ à la porte du Figuier
Ouvert d'avril à septembre à 21h30 et 22h.
Visites guidées de 30 min.
Tarif : 5 euros, 2,50 euros pour les moins de 12 ans.

Partir à Rocamadour

Carte d'identité

Population (2010) : 675 habitants
Superficie : 49,42 km²
Densité de population : 12 hab / km²
Nom des habitants : Amadouriens, Amadouriennes
Plus de chiffres

Que voir à Rocamadour

Itinéraires

Promenade en ville, itinéraire à pieds ou randonnées dans la nature… Les plus beaux itinéraires touristiques à Rocamadour
» Itinéraires à Rocamadour

Curiosités naturelles

Etonnants ou hors normes, découvrez les sites naturels les plus insolites à Rocamadour
» Curiosités naturelles à Rocamadour

Que faire à Rocamadour

Carte Rocamadour

Latitude : 44.80 - Longitude : 1.62

Points d'interets les plus remarquables

Rocamadour, les plus belles photos

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à ROCAMADOUR ou à proximité, mais aussi le classement des lycées dans le Lot.

Magazine