Des domaines viticoles en Bourgogne

L'acheteur chinois a déboursé la somme record de 8 millions d'euros. © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le Bordelais n'est pas le seul territoire viticole à intéresser les hommes d'affaires chinois. Dès août 2012, le rachat rendu public d'un vignoble prestigieux de Bourgogne par un homme d'affaires chinois faisait la Une. Une première dans la région : le château classé de Gevrey (Côte d'Or) et ses deux hectares de vigne, cédés à un investisseur possédant des casinos à Macao. L'entrepreneur a déboursé 8 millions quand les viticulteurs locaux en proposaient moitié moins. La famille Masson, propriétaire des lieux depuis 1858, n'a pas hésité longtemps. Le président du Syndicat viticole local, Jean-Michel Guillon, s'est lui ému d'une potentielle "déferlante d'investisseurs étrangers en Bourgogne". Une crainte à relativiser car contrairement au Bordelais, les achats chinois de vignobles bourguignons restent rares.
Suggestions de contenus