Changement d'heure : quand passe-t-on à l'heure d'été ?

Changement d'heure : quand passe-t-on à l'heure d'été ?

Le passage à l'heure d'été approche. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure.

Le changement d'heure d'été 2024 a été fixé dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mars. La date du changement d'heure d'été est toujours la même : le dernier week-end de mars et le passage à l'heure d'été passe par un bond en avant. Officiellement, à 2 heures du matin, on avance à 3 heures du matin instantanément. Ainsi, les Français perdront une heure de sommeil mais gagneront une heure supplémentaire d'ensoleillement en fin de journée.

Faut-il avancer ou reculer ses aiguilles lors du changement d'heure d'été?

Lors du changement d'heure d'été, il faut avancer sa montre d'une heure au choix le samedi avant d'aller au lit ou le dimanche en se réveillant. Officiellement, dès 2 heures du matin, il est en effet 3 heures. Mais dorénavant la plupart de vos appareils récents passent tout seuls à l'heure d'été. Conséquence du changement d'heure : le soleil se couche plus tard tous les soirs jusqu'au solstice d'été.

Pourquoi change-t-on d'heure en France en mars et en octobre ?

Le changement d'heure d'hiver et d'été tel qu'on le connaît aujourd'hui a été instauré par décret en 1975, suite au choc pétrolier. Il s'agit alors d'instaurer une heure d'été à GMT+2, soit deux heures de décalage avec l'heure naturelle, dès le mois de mars suivant. Objectif : mieux faire coïncider éclairage naturel et activités humaines à partir du printemps, pour réaliser des économies d'énergies.

La fin mars est alors choisie pour coïncider avec l'équinoxe de printemps, synonyme de retour des beaux jours et des journées qui rallongent. Le retour à l'heure "normale" (soir GMT+1) est logiquement fixée à l'inverse à l'approche de l'équinoxe d'automne, soit à la fin du mois d'octobre. Le week-end et en particulier la nuit du samedi au dimanche va vite apparaître comme le moment où l'impact immédiat du changement d'heure sera le plus limité.

C'est l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) qui a initié le changement d'heure saisonnier, en tant qu'agence gouvernementale chargée de veiller à l'optimisation de la facture énergétique. Dans une synthèse de 2010, l'organisme estimait encore à 440 GWh l'économie réalisée l'année précédente grâce au changement d'heure.

Le changement d'heure a été harmonisé à l'échelle européenne dès 1998 et est aujourd'hui appliqué par l'ensemble des Etats membres de l'UE et 70 pays au total. Il est pourtant vivement controversé depuis des années. Ses détracteurs pointent avant tout des gains énergétiques trop limités, a fortiori avec l'évolution des technologies et des usages, ainsi que des effets négatifs sur la santé, le sommeil et la sécurité routière.

Le changement d'heure d'hiver 2024 est-il le dernier ?

Non, le changement d'heure d'hiver n'est pas le dernier. En mars 2019, après consultation, le Parlement européen a adopté un projet à la majorité pour mettre fin au changement d'heure, mais il ne sera pas mis en place avant plusieurs années. Ledit projet de directive prévoyait une suppression du changement d'heure rapide : pour ce faire, chaque Etat membre devait trancher entre rester à l'heure d'hiver ou rester à l'heure d'été.

Le Parlement européen avait d'ailleurs plaidé pour une coordination entre les Etats membres et la Commission européenne pour que l'application des heures permanentes (d'hiver et d'été) dans les différents pays ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur.

La directive devait être adoptée par le Conseil à la fin 2020, puis transposée par les Etats membres, souligne le site officiel Vie Publique. Seulement, à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19, du Brexit, puis aux bouleversements occasionnés par la guerre en Ukraine, sans oublier les hésitations des dirigeants européens, le texte en question sur la fin du changement d'heure n'est plus à l'ordre du jour "et ne devrait pas être discuté dans un avenir proche", conclut le site de l'administration française. Et une fois remis sur la table, les débats devraient être longs : "C'est à chaque Etat membre de décider de l'heure légale qu'il souhaite adopter" a ainsi confirmé la Commission européenne à Euronews à l'automne 2022.

Autour du même sujet

Vie pratique