Fin du ramadan 2020 : la fête de l'Aïd el-Fitr perturbée par le coronavirus

Fin du ramadan 2020 : la fête de l'Aïd el-Fitr perturbée par le coronavirus RAMADAN. Ce dimanche 24 mai a marqué la fin du jeûne musulman du ramadan et la fête de l'Aïd el-Fitr. Une célébration particulière cette année, en raison des consignes sanitaires liées à l'épidémie de coronavirus.

Le ramadan 2020 est terminé. Les musulmans de France ont célébré ce dimanche la fête de l'Aïd el-Fitr ou Aïd el-Seghir (petite fête), une journée généralement festive qui mêle prière, visites aux proches et repas en famille pour marquer la fin du jeûne. Cette célébration de la fin du ramadan gardera pourtant un goût amer, puisque l'épidémie de coronavirus a perturbé cette journée clé du calendrier musulman, l'une des deux dates les plus importantes de l'année avec l'Aïd el-Kébir, la fête du sacrifice.

Malgré le déconfinement et la réouverture des mosquées depuis samedi 23 mai, les autorités musulmanes ont appelé les fidèles à faire chez eux la prière de l'Aïd el-Fitr. "Nous recommandons vivement d'envisager une reprise progressive (du culte, ndlr) à partir du mercredi 3 juin", a ainsi déclaré Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman.

Les recommandations de la Grande mosquée de Paris sur la célébration de l'Aïd el-Fitr ont été largement respectées par la communauté musulmane et les mosquées en France. Les musulmans pratiquants "ont été disciplinés et, même avec la mosquée fermée, il n’y a eu aucune contestation" explique Faouzi Jawadi, aumônier de l’association cultuelle et culturelle des Marocains de l’Indre, dans les colonnes de La Nouvelle République. Faute de rassemblements organisés dans beaucoup de régions, les fidèles ont reçu quelques conseils pour célébrer leurs prières. "Pour la fête de l’Aïd, ce dimanche, chacun est autorisé à faire la prière chez soi, nous avons renseigné les gens sur la manière de conduire leur prière individuellement", ajoutait ainsi Faouzi Jawadi dans la foulée.

En savoir plus

Quelle est la date de fin du ramadan 2020 en France ?

Cette date a été fixée au samedi 23 mai, dernier jour de jeûne, donc. Comme pour le début du ramadan, c'est par l'observation lunaire, lors de la "Nuit du doute", que les instances représentatives de l'islam en France ont fixé la date de fin du mois de jeûne. C'est ainsi que se décrète en effet le premier jour du nouveau mois suivant celui du ramadan.

Qu'a dit le CFCM sur la fin du ramadan 2020 ?

Le Conseil français du culte musulman figure parmi les instances qui ont autorité sur la date de fin du ramadan en France, lors d'une grande consultation organisée à la Grande Mosquée de Paris. Le CFCM a donné un avis très clair sur les célébrations de l'Aïd el-Fitr, dans un communiqué, appelant les musulmans de France à bien respecter les restrictions en cours, imposées par le gouvernement sur les lieux de culte, dans le cadre du déconfinement progressif. "Compte tenu de la situation sanitaire de notre pays, la reprise des cérémonies religieuses dans les mosquées, qui doit être progressive, ne peut avoir lieu à l'occasion des grands rassemblements telles que la fête de l'Aïd ou la prière de vendredi".

Qu'a dit la Grande Mosquée de Paris sur la fin du ramadan ?

Compte tenu de la situation sanitaire, la Grande Mosquée de Paris a appelé à ne pas organiser de grands rassemblements pour la fin du ramadan. "La Grande Mosquée de Paris est en relation avec les pouvoirs publics pour étudier, dans un cadre de concertation avec l’ensemble des responsables des cultes, les meilleures solutions qui permettraient de garantir un retour à la normale de la vie cultuelle, tout en préservant la santé et la vie de tous les citoyens. Cela étant dit, au regard des critères posés par le Conseil d’État (...) et au vu de la situation sanitaire encore très fragile, il est pour l’instant irréaliste d’évoquer l’idée de rassemblements pour la prière de l’Aïd El-Fitr le 24 mai, notamment dans les régions classées rouge. Nous sommes toujours en 'état d’urgence sanitaire', et il appartient au gouvernement – et lui seul – de définir les modes d’organisation permettant la protection de la santé", écrivait ainsi l'instance dans un communiqué en amont du grand jour pour les fidèles.

Quelle date de fin du ramadan en Arabie saoudite ?

L'Arabie Saoudite a fixé la date de fin du ramadan après observation du ciel, vendredi 22 mai, en organisant une nuit du doute sous la supervision du ministère du culte. Verdict : l'Aïd el-Fitr a eu lieu le 24 mai.

Quelle date de fin du ramadan en Algérie ? Au Maroc ? En Tunisie ?

Le ramadan s'est achevé samedi 23 mai, au soir, en Algérie, au Maroc et en Tunisie. En Tunisie, le gouvernement a indiqué que les agents de la fonction publique bénéficiaient de trois jours de congés, du 23 au 25 mai, pour la fin du ramadan.

En quoi consiste la Nuit du doute organisée à la mosquée de Paris ?

Chaque année, deux méthodes s'opposent pour déterminer la date de fin du ramadan : celle, traditionnelle, de l'observation lunaire, qui a lieu à la Grande mosquée de Paris et à la suite de laquelle le CFCM annonce officiellement la date de fin du jeûne en France ; et celle des calculs astronomiques, qui permettent d'anticiper la date probable de fin du ramadan. La décision prise à l'issue de la première méthode, celle de l'observation lunaire, dépend aussi "des décisions prises par les pays musulmans qui continuent à se baser sur l'observation", confirme le CFCM auprès du site spécialisé Saphir News.​​​​ Si le croissant de lune (hilal) est aperçu par les musulmans dans le ciel, le mois de ramadan s'achève dès le lendemain, sinon, le surlendemain.