Confinement en France : la date du déconfinement repoussée ?

Chargement de votre vidéo
"Confinement en France : la date du déconfinement repoussée ?"

Confinement en France : la date du déconfinement repoussée ? DÉCONFINEMENT. Si la deuxième phase du déconfinement était initialement prévue pour le 15 décembre, la date risque d'être reportée. Lors de sa prise de parole le 24 novembre, Emmanuel Macron a évoqué un objectif fixé à 5 000 nouvelles contaminations par jour. Un chiffre qui est loin d'être atteint pour le moment.

[Mis à jour le 5 décembre 2020 à 15h17] La deuxième phase du déconfinement pourrait être reportée. Lors de son allocution du 24 novembre, le président de la République Emmanuel Macron a indiqué que la levée du confinement aurait lieu le 15 décembre prochain, à deux conditions : ne pas dépasser les 5 000 nouveaux cas Covid par jour, et une fourchette de 2 500 à 3 000 personnes en réanimation. Seulement voilà, selon le dernier bilan de Santé publique France diffusé vendredi 4 décembre 2020, plus de 11 200 nouvelles contaminations ont été enregistrées en 24 heures, et près de 3 300 patients se trouvent actuellement en réanimation. Des chiffres qui montrent que l'objectif fixé par le chef de l'État est encore loin d'être atteint. Par conséquent, le confinement pourrait durer au-delà du 15 décembre. Si tel est le cas, l'économie du pays serait d'autant plus affectée.

Pour le moment, les conditions fixées depuis le 28 novembre permettent aux commerçants d'ouvrir jusqu'à 21 heures afin de faciliter les achats de Noël, tandis que les sorties et activités physiques sont autorisées dans la limite de 20 km et pendant trois heures. L'autorisation dérogatoire de déplacement reste bien sûr obligatoire. Mais attention, cette autorisation ne permet pas les rassemblements. Il demeure interdit de rendre visite à ses proches, même s'il existe une exception pour les Ehpad. Cet allègement progressif du confinement intègre de nouvelles mesures depuis mercredi 2 décembre. Un accord a été trouvé sur les nouvelles jauges lors des cérémonies religieuses. Annoncées par le ministère de l'Intérieur, ces nouvelles mesures prévoient de laisser deux sièges libres entre chaque personne et de n'occuper qu'une rangée sur deux. Une manière de "concilier liberté d'exercice du culte et mesures sanitaires", a fait savoir Gérald Darmanin, dont les nouvelles jauges vont permettre aux lieux de culte d'accueillir plus de 30 fidèles. L'Eglise s'est dit "réjouie" de renouer un dialogue constructif avec les pouvoirs publics et espère pouvoir poursuivre les négociations après le 15 décembre et donc, pouvoir célébrer le réveillon le 24 décembre avec "le moins de restrictions possible". 

Si le confinement n'a pas été supprimé, mais seulement allégé, c'est aussi pour que les fêtes de Noël aient lieu alors que la circulation du coronavirus demeure contenue. A partir du 15 décembre, si la situation sanitaire le permet, les déplacements entre régions seront autorisés, il sera possible de retrouver sa famille pour les fêtes de fin d'année. Le couvre-feu qui sera en place de 21h à 7h du matin, du 15 décembre au 20 janvier, sera suspendu les 24 et 31 décembre, mais pas le 25 décembre ni le 1er janvier. Attention toutefois : le Premier ministre a bien demandé de "limiter le nombre de personnes à table" et d'"éviter les rassemblements trop nombreux". Le gouvernement formulera des "recommandations concrètes" avant les vacances, mais on sait déjà que les Français ne pourront pas organiser de fêtes dans des locaux publics pour le Jour de l'An. Le gouvernement travaille actuellement sur les incitations les plus précises possibles pour que le message passe : pour éviter une 3e vague, il faut impérativement limiter les célébrations du Jour de l'An. Retrouvez sur cette page toutes les informations pratiques essentielles sur l'allégement du confinement en France.

Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir
 

Le calendrier du déconfinement

Un déconfinement long et progressif

Le confinement, décidé par le gouvernement pour endiguer la propagation exponentielle du Covid-19, a été instauré pour la deuxième fois le 29 octobre 2020. Un déconfinement très progressif a été décidé, en trois étapes. Celui-ci devrait arriver à son terme, dans le meilleur des cas, le 20 janvier :

  • Etape 1 - Un allègement du confinement a débuté samedi 28 novembre. Les commerces non-essentiels peuvent rouvrir, les services à domicile peuvent reprendre. Cependant, tous doivent répondre à un protocole sanitaire très strict et respecter un horaire limite, fixé à 21 heures. Bruno Le Maire a indiqué ce 25 novembre qu'il était "favorable à l’ouverture de tous les commerces tous les dimanches jusqu’à Noël". Les Français peuvent par ailleurs bénéficier non plus d'une, mais bien de trois heures de promenade quotidienne. La limite de un kilomètre autour du domicile est levée et remplacée par un rayon de 20 kilomètres. La liberté de culte est également de retour mais avec une jauge maximale de 30 personnes, bientôt revue à la hausse. Enfin, les activités extra-scolaires en extérieur peuvent reprendre. Pour autant, l'attestation reste en vigueur. Il faut continuer à télétravailler le plus possible et éviter au mieux les déplacements
  • .Etape 2 - La fin du confinement arrivera avant Noël, le 15 décembre, sous conditions. "Le 15 décembre, une autre étape va s'ouvrir si les objectifs sanitaires sont atteints", avait annoncé Emmanuel Macron dans son discours du 24 novembre. Ainsi, si la situation sanitaire le permet, le confinement pourrait être levé. A l'heure actuelle, les objectifs ne sont pas atteints. Le 3 décembre, le nombre de contaminations et de personnes en réanimations était toujours bien trop élevé : 12 696 cas recensés (contre 5 000 visés) et 3 425 patients en réanimations (pour un objectif de 3 000 maximum). Si les chiffres diminuent, il sera possible de se déplacer entre les régions lors des fêtes de fin d'année, Noël en tête. Cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir à leur tour. Néanmoins, un couvre-feu de 21 heures à 7 heures sera fixé avec des exceptions. Ainsi, les 24 et 31 décembre, il sera possible de circuler librement, même si tous les rassemblements sur la voie publique seront interdits. En revanche, pas de réouverture pendant les fêtes pour les stations de ski ni pour les bars et les restaurants.
  • Etape 3 - Les dernières mesures devraient prendre fin le 20 janvier. Dans le cas où le nombre de contaminations demeurerait inférieur à 5 000 par jour, une nouvelle étape du déconfinement sera envisagée à partir du 20 janvier. Ainsi, le couvre-feu pourra être décalé, les cours en présentiel reprendront dans les lycées, puis quinze jours plus tard dans les universités. C'est aussi à ce moment là, si la situation le permet encore une fois, qu'une réouverture des bars et des restaurants pourra être envisageable.

Le télétravail demeure-t-il obligatoire pour les entreprises qui peuvent l'appliquer ?

Alors que plusieurs phases d'assouplissement des mesures de confinement ont été annoncées, le Premier ministre a bien indiqué que "le télétravail restera la règle et devra être le plus massif possible" jusqu'au 20 janvier. 

Quelles règles sanitaires les commerces doivent-ils respecter ? 

Tous les commerces peuvent ouvrir depuis samedi 28 novembre. Un protocole sanitaire renforcé doit être mis en place : la jauge d'accueil est de 8 m² par client. Le gouvernement appelle au "bon sens". "Lorsqu'un couple ou un parent avec son enfant entrent dans un commerce, ils compteront comme une seule personne", a indiqué Alain Griset. Les commerces de plus de 400 m² devront prévoir "une personne de comptage" qui s'assurera que le nombre de clients ne dépasse pas la jauge. Le personnel des commerces ne comptera pas. 

Comment remplir et où télécharger la nouvelle attestation ?

Avec les nouvelles règles du confinement en vigueur depuis ce samedi, une nouvelle attestation a fait son apparition. Elle détaille notamment de nouveaux motifs de sortie : sortie quotidienne de trois heures dans un rayon de 20 km ou "achats de biens, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes et les livraisons à domicile". Pour tout savoir sur comment la télécharger et la remplir, rendez-vous sur notre page dédiée.

Est-il possible de faire de la randonnée avec l'allègement du confinement ?

La durée de sortie autorisée, qui est passée d'une à trois heures par jour avec le confinement allégé, peut redonner des envies de randonnées aux amateurs. Depuis samedi, c'est de nouveau possible, même si les activités sportives entre amis restent interdites, rappelle La Dépêche. Si vous souhaitez arpenter les chemins de montagne, vous devrez donc y aller seul ou avec des membres de votre famille, sans oublier la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire.

Peut-on prendre sa voiture pour une sortie de trois heures dans le rayon de 20 km ?

Il est tout à fait possible de prendre sa voiture pour se déplacer dans un rayon de 20 km autour de son domicile, pour aller se balader dans la nature ou exercer une activité physique individuelle par exemple. La durée totale de cette sortie quotidienne ne doit toutefois pas dépasser les trois heures autorisées, et vous devez compter le temps de trajet dans cet horaire.

Peut-on se rendre chez le coiffeur ?

Les coiffeurs ont rouvert leurs portes. Un nouveau protocole sanitaire est toutefois appliqué avec une jauge de 8m² par client, le port du masque bien sûr et la désinfection des lieux et outils. 

Les brocantes sont-elles autorisées ?

Les brocantes font bien partie des activités commerciales qui sont à nouveau autorisées dans le cadre du confinement allégé, entré en vigueur samedi. Pour autant, ces événements sont soumis à une autorisation administrative, rappelle La Voix du Nord. Il faudra donc se renseigner auprès de la mairie de sa ville pour savoir si des brocantes programmées sont autorisées. Si c'est le cas, les conditions sanitaires à respecter sont celles qui s'appliquent aux marchés de plein air.

Quel protocole sanitaire pour les visites immobilières ?

Les visites immobilières ont repris le samedi 28 novembre. Ces dernières sont organisées sur rendez-vous fixé à l'avance, et chaque visite ne doit pas durer plus de trente minutes, détaille la Fédération Nationale de l'Immobilier (Fnaim). Une seule personne est autorisée à effectuer la visite, accompagnée de l'agent immobilier, ajoute la fédération.

Peut-on aller pêcher ?

La réponse est oui. Du moins, si la rivière, le fleuve, l'étang ou toute autre surface d'eau dans laquelle vous comptez vous adonner à la pêche se situe dans un rayon de 20 kilomètres autour de votre domicile. Pour vous y rendre, il vous faut cocher la case "activité physique" sur l'attestation qui restera obligatoire, et la durée de votre sortie ne devra pas dépasser les 3 heures.