Déconfinement : restaurants, éducation, carte, déplacements... Ce qui change le 2 juin

Déconfinement : restaurants, éducation, carte, déplacements... Ce qui change le 2 juin DECONFINEMENT - La deuxième phase du déconfinement débute ce mardi 2 juin et s'accompagne d'un assouplissement considérable des mesures en vigueur jusque-là. On fait le point.

L'essentiel

La fameuse "vie d'avant" n'a jamais été aussi proche. Edouard Philippe, en présentant ce jeudi son plan de la phase 2 du déconfinement, a été clair : les nouvelles sur la situation du coronavirus en France sont "bonnes" et le temps est donc venu pour un assouplissement considérable des mesures prises pour endiguer l'épidémie sur le territoire. Même s'il convient de rester "prudent", car le Covid-19 circule encore, "la liberté va redevenir la règle et l'interdiction constituera l'exception", a fait savoir le Premier ministre.

Face à ce constat, le gouvernement a donc décidé de rendre aux Français bon nombre de leurs libertés à partir du 2 juin, à commencer par celle de se déplacer partout sur le territoire, sans limite de 100 km. Les écoles, collèges et même lycées vont rouvrir progressivement et les restaurants vont pouvoir rouvrir, avec une différence notable entre l'Île-de-France et le reste du pays : en région parisienne, seules les terrasses pourront accueillir des clients, alors que partout ailleurs, les salles intérieures pourront être opérationnelles. Très attendue par beaucoup également, la réouverture des parcs, notamment à Paris, sera effective partout en France à partir de ce week-end. Découvrez l'ensemble des mesures du gouvernement, qui dureront au moins jusqu'au 22 juin, date de la phase 3 du déconfinement :

Les principales mesures du gouvernement

  • Une phase 2 qui débute le 2 juin. Comme annoncé dès le 11 mai dernier, une 2e phase du déconfinement débute ce mardi 2 juin, à l'issue du long week-end et du lundi de Pentecôte. Une autre date a été annoncée : celle du lundi 22 juin qui correspondra à l'entrée dans une 3e phase du déconfinement. De nouvelles annonces devraient alors être faites.
  • Déplacements à plus de 100 km. "L'interdiction des déplacements de plus de 100 km est abrogée à compter du 2 juin", a indiqué Edouard Philippe. "La mesure d'interdiction de déplacement à plus de 100 km a été très utile pour limiter propagation du virus, [mais] cette mesure n'a plus de justification". "La fin de cette interdiction ne doit pas signifier un relâchement. Moins on circule, moins le virus se propage. J'en appelle à la vigilance de chacun. Si vous pouvez différer un déplacement lointain, c'est probablement plus raisonnable", a prévenu le chef du gouvernement qui appelle également à "continuer de veiller aux personnes vulnérables".
  • Carte du déconfinement. "Toutes les régions sont au vert, à l'exception notable de deux départements, le Val-d'Oise et Mayotte", a indiqué Edouard Philippe. "Paris et l'Ile-de-France ne sont plus considérés comme étant en zone rouge", a-t-il plus globalement ajouté. Edouard Philippe a présenté une nouvelle "carte de vigilance" partagée entre régions vertes et oranges et détaillée ensuite par Olivier Véran, le ministre de la Santé. "Dans les départements orange, le déconfinement sera un peu plus prudent", a-t-il indiqué. Cette carte de vigilance est élaborée selon quatre critères désormais, comme l'a expliqué Olivier Véran. Pour en savoir plus sur la carte et ses composantes, consultez notre article dédié :
  • Attestations. L'attestation nécessaire pour les déplacements de plus de 100 km devrait logiquement être supprimée dès mardi. En revanche, l'attestation dite "employeur", pour prendre les transports en commun en Ile-de-France est à ce stade maintenue. "Nous allons voir avec les sociétés organisatrices de transports si nous pouvons retirer ces autorisations", a indiqué Edouard Philippe, précisant avoir pris contact avec la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse sur cette question. Le recours au télétravail reste encouragé.
  • Tests. "Nous avons la capacité de dépister chaque personne symptomatique et tous les contacts", à indiqué Olivier Véran lors de la conférence de presse. "Plus de 80% des tests PCR sont rendus en moins de 36 heures", a-t-il assuré, appelant les Français à consulter leurs médecins à "la moindre hésitation".
  • Masques. Le masque restera obligatoire dans les transports et dans certains lieux mentionnés ci-dessous, il est "largement recommandé" de manière générale. Edouard Philippe a été interrogé sur l'absence de communication du gouvernement la façon de le porter. "Porter un masque chirurgical dans des conditions maximales de sécurité sanitaire ce n'est pas complètement simple, [...] un gros effort de communication a été fait, mais aussi de la part de médecins, d'intervenants". "Je pense qu'au fond nos concitoyens savent comment porter le masque", a-t-il éludé, même s'il a souligné des observations parfois contraires dans les rues. 
  • StopCovid. "L'application StopCovid sera lancée pour l'échéance du 2 juin" a annoncé Edouard Philippe au sujet de l'appli de contact rarcing, qui permettra d'être alerté sur son smartphone si on a croisé une personnes testée positive dans les 15 derniers jours. "J'invite tous ceux qui nous regardent et nos concitoyens à utiliser cette application", a demandé le Premier ministre. Tout savoir sur StopCovid.
  • Ecoles, collèges, lycées. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a pris la parole lui aussi lors de la conférence de presse et indiqué que "toutes les écoles rouvriront progressivement dès le 2 juin" et notamment que "les collèges pourront accueillir les élèves de la 6e à la 3e en zone verte". "En zone orange nous accueillerons en priorité les élèves de 6e et 5e", a-t-il précisé. "Concernant les lycées, la priorité ira aux lycées professionnels [...] où le décrochage est le plus important", a ensuite indiqué Jean-Michel Blanquer. "En zone verte, les lycées généraux, technologiques et professionnels vont rouvrir [...] au moins sur un premier niveau pour commencer [...]. En zone orange, nous serons plus prudents. Les lycées professionnels ouvrent aussi mais d'abord avec les élèves de terminale et de CAP", a-t-il poursuivi. "Les élèves de lycées généraux et technologiques seront accueillis pour des entretiens en petits groupes. L'objectif est que tous les élèves aient eu un entretien d'ici la fin de l'année".
  • Bac de Français. "L'épreuve du bac de français sera validée par le contrôle continu", a aussi annoncé Jean-Michel Blanquer, officialisant donc l'annulation des oraux passés par les élèves de première. "Nous allons prendre en compte les notes des deux premiers trimestres", a précisé le ministre.
  • Cafés et restaurants. "Les cafés, bars et restaurants pourront ouvrir à partir du 2 juin en zone verte. Seules les terrasses pourront rouvrir en zone orange", a indiqué Edouard Philippe. Un protocole strict sera mis en place dans les cafés et restaurants ouverts : "port du masque obligatoire pour le personnel et les clients lors des déplacements", "tables de 10 personnes maximum", "distance d'au moins un mètre entre chaque table", "interdiction de consommer debout à l'intérieur des établissements" ouverts en zone verte...
  • Parcs et jardins. "Notre vie sociale, culturelle et notre vie sportive va pouvoir reprendre plus largement. Dès ce week-end, les parcs et jardins vont rouvrir sur tout le territoire. Le port du masque pourra être imposé dans de nombreux espaces. À la demande des maires, les préfets pourront imposer le port du masque dans l'espace public", a ajouté Edouard Philippe.
  • Plages, lacs et points d'eau pourront également être ouverts à partir du 2 juin selon les mêmes conditions que les parcs et jardins.
  • Hôtels et campings. "Les hébergements touristiques pourront ouvrir dans tous les départements verts à partir du 2 juin", indique Edouard Philippe. La réouverture est reportée au 22 juin en zone orange, soit lors de la troisième phase de déconfinement.
  • Cinémas et salles de spectacle. "Dans les zones vertes, les salles de spectacle et de théâtre pourront rouvrir à partir du 2 juin. Le port du masque sera obligatoire", a tranché le Premier ministre. "Les salles de cinéma rouvriront à partir du 22 juin."
  • Piscines et salles de sport. "Les activités physiques pourront reprendre avec la réouverture des gymnases, des salles de sport et des piscines", a annoncé Edouard Philippe. Les sports collectifs et de contact restent interdits.
  • Parcs d'attraction. "Les parcs de loisirs seront ouverts pour les activités permettant la distanciation physique et une zone maximale de 5000 personnes". Les discothèques et salles de jeux restent en revanche fermées, ainsi que les stades et hippodromes.
  • Evénements et rassemblements. Les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits jusqu'au 21 juin. "Notre plus grand adversaire, ce sont les très grands rassemblements", estime Edouard Philippe. Encore plus "dans un milieu confiné et sans organisation spécifique". Une jauge maximale de 5000 personnes sera fixée pour les événements en plein air.
  • Mariages et enterrements. "Pendant une longue période, les mariages ont été retardés. Heureusement, cette période est révolue : on va pouvoir enfin recommencer à célébrer des mariages", a annoncé le Premier ministre. Il prévient néanmoins que "le moment de relâcher totalement la tension sur les cérémonies religieuses ou les cérémonies civiles n’est pas venu" et qu'"il faudra donc qu’on soit très attentifs à la distanciation physique et à la densité, qui correspondent aux protocoles qui ont été acceptés et mis en oeuvre".
  • Vacances d'été. "Les déplacements en Europe seront, je l'espère (bientôt) autorisés. Nous allons nous harmoniser avec nos voisins", a indiqué Edouard Philippe indiquant que jusqu'au 15 juin, les restrictions sont maintenues sur l'entrée sur le territoire français. "Nous nous prenons les décisions à notre rythme et nous avons considéré que le bon moment pour accéder au territoire national était le 15 juin. Nous ouvrirons nos frontières sans quatorzaine." Les frontières extérieures à l'Europe seront sans doute rouvertes plus tardivement, en attente d'une "position commune européenne". "Les enfants pourront être inscrits en camps de vacances en plein air", a par ailleurs détaillé le ministre.

Le discours d'Edouard Philippe et des membres de son gouvernement en vidéo :

Lire aussi
En direct

19:28 - Déconfinement : assureurs et entreprises, des indemnisations se font attendre

La crise économique sans précédent provoquée par la pandémie de coronavirus en France laisse dans son sillage de nombreux entrepreneurs dont une large majorité affirme ne pas avoir reçu une proposition d'indemnisation de la part de son assurance. En effet, d'après une enquête de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) publiée le mercredi 27 mai, 88 % des entreprises interrogées qui assurée contre les pertes d'exploitation, affirment n'avoir reçu "aucune proposition d'indemnisation de la part de leurs assureurs". 

19:14 - Marseille : le chômage partiel, un facteur de pauvreté

Conséquence de la crise sanitaire : les associations d'aide aux plus démunis observent une hausse des demandes. La crise sanitaire et les mesures de confinement ont accentué le phénomène de pauvreté et précarité en France. A Marseille, le secours populaire accueille des familles en grande difficulté de plus en plus nombreuses. En cause notamment, le chômage partiel pendant le confinement. La distribution des colis alimentaires est passée de la cadence d'une fois par mois à celle d'une fois par semaine. Dans les quartiers Nord de Marseille, des colis d'urgence sont distribués au moins 4 fois par semaine à une centaine de familles.

18:59 - Les étudiants qui travaillaient ont pris de plein fouet les mesures de confinement

Ces dernières semaines, les Resto du coeur ont observé une hausse importante des bénéficiaires. Parmi eux, des familles au chômage partiel mais aussi des jeunes travailleurs sans revenus du jour au lendemain. "On a beaucoup d'étudiants qui avaient des petits boulots en restauration ou dans des magasins de sports qui sont restés confinés, qui n'ont plus rien et qui poussent la porte", déplore Alain Dupychafray, président des restos du coeur de la Haute-Vienne. 

18:41 - Quand pourrez-vous retrouver votre salle de sport ?

Dès le 2 juin, les salles de sport pourront rouvrir dans les départements verts, mais pas dans les zones oranges, en Île-de-France notamment, où cette réouverture devra attendre vingt jours de plus. Thierry Doll, président de France Active – fitness, activités de plein air & Indoor, s'est exprimé auprès du Parisien sur les mesures prises pour cette réouverture : "Nous attendons [le] retour [du gouvernement] pour savoir si les mesures que nous avons imaginées - un pratiquant pour 5 m2, condamnation d'une machine sur deux, désinfection des machines… - sont suffisantes. Le ministère des Sports notamment doit revenir vers nous dans deux trois jours maximum."

18:28 - Calendrier du déconfinement des musées en Île-de-France

Les dates de réouverture des musées d'Île-de-France ont été communiquées par le ministère de la Culture. Le premier musée à rouvrir ses portes est le Musée du quai Branly - Jacques Chirac, le 9 juin. Ensuite viendront le Musée national de Port-Royal des Champs le 15 juin, puis l'Etablissement public du Palais de la Porte-Dorée le 16 juin, la Cité de l'architecture et du patrimoine et Musée Nissim de Camondo 17 juin, le Musée national Eugène-Delacroix et le Musée de l'Orangerie le 22 juin. Le Musée d'Orsay rouvrira ses portes le 23 juin, tout comme le Musée des Arts Décoratifs mais uniquement pour les expositions temporaires.. Durant la troisième semaine de juin, mais sans date précise connue pour le moment, le Musée Gustave-Moreau, le Musée national de la Céramique de Sèvres et le Musée de Cluny-Musée national du Moyen-Age accueilleront à nouveau des visiteurs. La Cité des sciences et de l'industrie rouvrira ses portes le 27 juin. Il faudra attendre fin juin pour visiter le Musée d'archéologie nationale de Saint-Germain en Laye ainsi que le Musée national de Malmaison-Bois Préau. Pour visiter le Grand Palais, le Centre Pompidou, le Musée national de la Renaissance d'Ecouen, le Louvre, les musées Rodin, Guimet et Picasso, la Cinémathèque française et le musée des Plans-reliefs, il faudra attendre le mois de juillet.

18:12 - Déconfinement des châteaux de Versailles, Chambord.. quelles dates ?

Le ministère de la Culture a dévoilé la date de réouverture de nombreux monuments historiques français, parmi lesquels plusieurs châteaux emblématiques. Le château de Chambord sera le premier à rouvrir le 5 juin, suivi du château de Versailles le lendemain, puis du château de Compiègnes le 15 juin. Pour visiter le château de Fontainebleau, il faudra attendre le 1er juillet, date à laquelle rouvrira également le château de Pau.

17:59 - Christophe Castaner rappelle que la limite de 100 km reste de vigueur ce week-end

En effet, la mesure annoncée par Edouard Philippe hier selon laquelle la restriction de déplacement à 100km à vol d'oiseau sera levée n'entrera en vigueur qu'à partir du 2 juin. Sur RMC, Christophe Castaner a donc tenu à rappeler que cette règle s'appliquait encore ce week-end, et qu'il y aurait donc "encore des contrôles".

17:43 - A Dunkerque, il sera possible dès demain de s'allonger sur la plage

Le maire de la ville, Patrice Vergriete, a obtenu l'autorisation du préfet du Nord pour rouvrir les plages de la ville dés ce samedi, dans des conditions inédites pour ce déconfinement. Pour rappel, l'ensemble des plages de France rouvriront à partir du 2 juin, bien que certaines d'entre elles aient rouvert plus tôt, à condition de réaliser des activités dynamiques et de ne pas s'asseoir ou s'allonger sur le sable par exemple. Dès ce samedi, il sera toutefois possible à Dunkerque d'avoir des activités statiques, de s'allonger sur une serviette par exemple, sans risquer d'amende. 

17:28 - Deuxième phase de déconfinement, qu'en est-il dans les Ehpad ?

Sibeth Ndiaye était ce matin l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Au sujet de l'évolution des règles sanitaires dans les Ehpad, la porte-parole du gouvernement a fait la déclaration suivante : "À l’instant où je vous parle, on ne change pas les règles. Peut-être que dans le cours de la phase deux on pourra changer les règles, c’est une discussion que les autorités sanitaires doivent avoir avec les directeurs d’Ehpad. Mais à partir de mardi, il n’y a pas de changement immédiat."

17:16 - Le discours d'Edouard Philippe sur le déconfinement : session de rattrapage

Voici quelques extraits de l'allocution du Premier ministre qui a pris la parole hier afin d'annoncer le plan de la deuxième phase du déconfinement en France : "Si je devais résumer l'ensemble des données que nous allons vous présenter, je vous dirais que les résultats sont bons sur le plan sanitaire" ; "La liberté enfin va redevenir la règle et l'interdiction constituera l'exception" ; "Nous restons prudents et nous ne pouvons courir le risque de la désinvolture".

17:06 - Déconfinement, crise sanitaire et vacances, l'occasion de redécouvrir la France ?

C'est ce qu'espère Loïc Chovelon, directeur du comité régional touristique de Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont les propos ont été rapportés par 20 Minutes : "Ce déconfinement est une opportunité pour nous de faire redécouvrir notre région aux Français qui, pour beaucoup, ne sont pas venus nous voir depuis longtemps ou ne sont jamais venus."

16:56 - Déconfinement, vacances et prise de conscience : témoignage

Dans son direct, le Monde invite ses lecteurs à partager leurs projets et leurs envies pour cet été ou plus simplement pour la suite du déconfinement. Voici l'un des témoignages posté par un internaute : "Nous avons l'habitude de voyager loin en temps normal (par avion) et ce tous les ans. Le confinement nous a fait réfléchir sur cette consommation exagérée qui a un fort prix écologique. Le confinement nous a également ouvert les yeux sur les bienfaits de l'oisiveté. Nous nous sommes rendus compte de notre bêtise. Cette année, nous espérons des vacances d'été sobres, chez soi, ou au plus quelque part en France qui serait accessible en train."

16:40 - Le vélo : le moyen de déplacement star du déconfinement

Lors d'une conférence de presse diffusée sur Twitter, la ministre de l'Ecologie Elisabeth Borne a déclaré que "mille kilomètres de pistes cyclables temporaires sont déployés grâce aux collectivités territoriales" depuis le début du déconfinement. Afin d'"encourager très fortement les élus à poursuivre la dynamique (…), l’Etat accompagnera les collectivités pour qu’elles pérennisent ces pistes," a-t-elle annoncé.

16:29 - Déconfinement en Normandie, comment ça se passe ?

Hervé Morin, président de la région normande, était ce vendredi l'invité de France Bleu. Selon lui, le déconfinement aurait dû être plus localisé qu'il ne l'a été, en fonction de la situation de chaque département. Hervé Morin estime que dans certains départements relativement épargnés par l'épidémie du coronavirus, comme la Manche, "on aurait pu se priver de quelques semaines de souffrances supplémentaires." Sa principale inquiétude concerne l'emploi en Normandie : "Beaucoup d'entreprises sont en train de préparer des plans sociaux. Quand vous avez la première région industrielle de France, avec des départements où l'emploi industriel représente plus de 30 % de l'emploi total, c'est ça mon sujet."

16:21 - Déconfinement et reprise des championnats.. mais pas en France

Après l'Allemagne et l'Espagne, l'Italie et le Royaume-Uni ont annoncé ce jeudi la reprise des championnats de football au mois de juin. En France, le gouvernement refuse pour le moment d'autoriser une reprise des compétitions, ou même de l'entraînement en équipe, et impose la distanciation physique aux joueurs professionnels, tandis que la coupe de la ligue 1 a été arrêtée le 28 avril.

16:13 - Que prévoit la troisième phase du déconfinement ?

Les Français retrouveront dès le 2 juin un certain nombre de libertés, mais devront attendre le 22 juin notamment pour retrouver les salles de cinéma, ainsi que celle des piscines, gymnases, salles de sports, parcs de loisirs, salles de spectacle, théâtres et campings sur l'ensemble du territoire français et non seulement en zone verte.

16:08 - Déconfinement et retour au collège, les mots de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education a déclaré que "toutes les familles qui le souhaitent doivent pouvoir scolariser leur enfant, au moins une partie de la semaine," rapporte Franceinter. Toutefois, si les collèges accueilleront les élèves de la 6e à la 3e dans les zones vertes, ce ne sera pas le cas dans les zones oranges, c'est-à-dire l'Île-de-France, Mayotte et la Guyane, où les classes de 6e et de 5e sont prioritaires.

16:03 - Déconfinement : l'aéroport d'Orly rouvrira ses portes le 26 juin

Afin de permettre la réouverture de l'aéroport d'Orly, de nombreuses dispositions sont préparées. Des distributeurs de gel hydroalcoolique vont être installés, de même que des caméras thermiques pour mesurer la température des voyageurs et prévenir repérer d'éventuels personnes atteintes du coronavirus. Le port du masque sera obligatoire et le nettoyage sera particulièrement minutieux.

15:46 - Les mesures de distanciation sociale vont être allégées dans les transports

C'est une annonce de la ministre Elisabeth Borne, afin de permettre "une affluence plus importante aux heures de pointe" et de "partir en vacances en TGV". L'objectif est d'"arrêter ce qu'on constate aujourd'hui : des files d'attente de plusieurs centaines de mètres à l'entrée de certaines gares et stations."

15:37 - Une réouverture progressive sur l'Europe

Pour le moment, les frontières intérieures de l'Europe restent fermées, mais la France, tout comme l'Allemagne notamment, se sont dites favorables à une réouverture des frontières à partir du 15 juin. L'aéroport de Nice, par exemple, a pour le moment annoncé la reprise des vols pour une vingtaine de destinations et prévoit de reprendre progressivement son activité tournée vers les autres pays européens au fur et à mesure du déconfinement et de la réouverture des frontières.

LIRE PLUS

Derniers articles sur le déconfinement