Achat de masque : en tissu, jetable... A quel prix en trouver ? Les offres

Achat de masque : en tissu, jetable... A quel prix en trouver ? Les offres ACHAT ET PRIX MASQUE - Les masques sont désormais des objets de la vie courante mais il peut être difficile d'en dénicher. Prix en supermarchés, types de masques, offres... Retrouvez ici les dernières infos !

[Mis à jour le 25 mai 2020 à 14h07] Trouver un masque jetable ou en tissu devrait de moins en moins s'apparenter à un parcours du combattant ces prochaines semaines. Peu à peu, ils ont envahi les pharmacies, bureaux de tabac, caisses ou accueils des supermarchés... Les masques, devenus indispensables dans cette France post-confinement, sont très prisés. Vous peinez à trouver un masque en grande surface, en pharmacie ou en bureaux de tabac ? Vous en avez déniché mais hésitez sur le modèle à retenir ? Vous souhaitez comparer les prix et les différences à l'usage entre un masque chirurgical jetable et un masque en tissu réutilisable ?  Voici quelques éléments pour y voir plus clair. 

Sur internet, il est également possible d'acheter des masques, notamment des modèles jetables. Vérifiez alors toujours s'ils correspondent aux normes européennes et si la certification CE est bien indiquée. Les prix peuvent également flamber très vite. Pensez à vérifier le prix du masque en divisant le tarif annoncé par le nombre de masques inclus dans l'emballage. En supermarché, le tarif du masque jetable doit être d'environ 60 centimes le masque (30 euros la boîte de 50 masques).

Rappelons que les masques sont notamment obligatoires dans les transports en commun mais aussi dans certains magasins, les commerçants pouvant interdire l'accès à leurs boutiques aux clients non équipés. Le ministre de la Santé Olivier Véran avait d'ailleurs demandé, peu après le début du déconfinement, aux plus fragiles de porter un masque "en toutes circonstances lorsque vous devez voir du monde". Pour bien le choisir, un logo a été créé.

Quel masque choisir ? Un logo obligatoire

Lors d'un point presse tenu le lundi 27 avril, la secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé la publication d'un document de référence sur la production de masques grand public en France, l'objectif étant d'arriver d'ici à l'automne à une production de 50 millions de masques chaque semaine en France. Le document du ministère de l'Economie comprend notamment les logos que devront impérativement comporter les emballages de ces masques pour être des "masques grand public" agréés. Vous pouvez les retrouver ci-dessous. Ces logos comprennent l'indication du nombre de lavages maximum autorisés pour qu'ils conservent leur efficacité et doivent figurer sur l'emballage. Ce logo garantit la qualité du masque acheté.

© Ministère de l'Economie

Peut-on acheter des masques en tissu dans les supermarchés ?

Oui, les masques en tissu sont bien proposés dans les supermarchés français. Lundi 27 avril, la secrétaire d'Etat à l'Economie Agnès Pannier-Runacher a appelé les grands groupes de la distribution à proposer des masques à prix réduits, appel entendu si l'on croit le communiqué publié le mercredi 29 avril, au lendemain de l'annonce du plan de déconfinement. "Les enseignes (Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match, Système U) confirment que des masques grand public (en tissu et réutilisables) et des masques à usage unique seront progressivement mis en vente, dans des magasins et drive, à partir du lundi 4 mai, avec des approvisionnements qui monteront en puissance après le 11 mai", précisait alors le ministère de l'Economie.

A quels prix sont-ils vendus ? "Les enseignes de la grande distribution vendront les masques avec une marge minimale. Le prix de base d'un masque grand public sera de l'ordre de 2 à 3 euros, soit un coût à l'usage de 10 à 30 centimes selon le nombre de lavages et de réutilisations possibles. Le prix d'un masque à usage unique sera inférieur à 1 euro, en cohérence avec leurs prix d'achat à l'étranger", assure le ministère de l'Economie. Retrouvez les infos par enseigne ci-dessous.

Achat de masques chez Auchan : prix, disponibilité

Le groupe Auchan a annoncé qu'il distribuerait prochainement des masques et a été cité par le ministère de l'Economie comme un des groupes ayant rejoint les discussions pour commander et distribuer prochainement des masques. Ils arrivent peu à peu et sont généralement disponibles à l'accueil du magasin. Des masques jetables sont vendus par boîte de 50 ainsi que des masques en tissu pouvant être lavés 10 fois. Le prix de ces derniers est de 2,50 euros.

Achat de masque chez Carrefour : prix, disponibilité, commande...

Carrefour a confirmé ces derniers jours vouloir fournir dix millions de masques chirurgicaux, qui seront distribués dans les supermarchés et hypermarchés du groupe Carrefour. Suivront 175 millions de masques jetables puis 50 millions en tissu, donc réutilisables et lavables. Le groupe assure vouloir les vendre "à prix coûtant", soit pour un prix allant de 58 centimes le masque chirurgical jetable et à partir de moins d'un euro pour les masques en tissu réutilisables. "Ce sont des masques qu'on trouvera en caisse, pour éviter la cohue et que ce soit géré dans l'ordre", avait expliqué le président du groupe Alexandre Bompard à BFM TV le 29 avril dernier.

  • Prix à partir de 58 centimes le masque chirurgical, moins d'un euro pour ceux en tissu réutilisables.
  • Masques vendus en caisse.
  • Limitation de deux lots de masques vendus par client.

Groupe Casino : chez Franprix, Monoprix, Leader Price... A quel prix, quels types de masques ?

Le groupe Casino, qui exploite les enseignes Casino, Franprix, Monoprix, Leader Price ou encore Spar, a également annoncé la vente de masques de protection contre le coronavirus. "Les enseignes françaises du groupe Casino s'organisent pour commercialiser à partir du 4 mai des masques grand public et répondre ainsi aux attentes des clients. Ces masques seront également disponibles chez CDiscount.

  • Selon Le Parisien, des masques chirurgicaux seront d'abord vendus et suivis de masques en tissu.
  • Le prix ira de 6,90 euros pour une boîte de 10 masques jetables à 2,20 pour un masque en tissu réutilisable.
  • Les ventes se feront à l'accueil du magasin ou à la caisse. Le groupe annonce des limitations par client (une seule boîte de 50 par client ou 2 de 20 par exemple).

Masques chez Cora : quels types, à quel prix ?

La direction de Cora a également annoncé la vente prochaine de masques grand public. Selon le ministère de l'Economie, ces masques doivent arriver à partir du 4 mai mais les approvisionnements seront plus nombreux à partir du 11 mai. Ces masques seront vendus en magasins et drive et pourront être soit à usage unique soit en tissu et réutilisables.

Masques chez Intermarché : comment faire une réservation ? Prix et disponibilité

Chez Intermarché et Netto, dont le patron Thierry Cotillard avait détaillé fin avril le dispositif dans une interview accordée au Parisien. L'ambition du groupe est de proposer "90 millions de masques chirurgicaux à prix coûtant à partir du 4 mai". Les masques ne seront toutefois pas vendus en rayon "mais un système de réservation est mis en place. Il profitera en premier lieu aux clients qui possèdent la carte de fidélité Intermarché. Ils bénéficieront, s'ils souhaitent acheter ces masques, d'un bon de réservation pour venir retirer leur boîte de masques. "Pour les autres, un système de réservation sera mis en place : dès le lundi 4 mai, ils pourront réserver des masques sur les sites Internet d'Intermarché et de Netto."Des masques en tissu seront ensuite commercialisés dans les supermarchés du groupe.

  • Masques chirurgicaux à usage unique puis masques en tissu
  • Prix : 29,54 euros la boîte de 50 masques à usage unique. (soit 59 centimes le masque).
  • Vendus uniquement sur réservation à effectuer sur le site internet d'Intermarché.

Masques chez Leclerc : quand arriveront-ils ?

Leclerc a annoncé ces derniers jours avoir passé une commande de 170 millions de masques chirurgicaux à usage unique. Le gros de la commande doit arriver fin mai, selon Le Parisien.

  • Masques chirurgicaux à usage unique.
  • Prix : autour de 50 à 60 centimes l'unité, vendus par boîtes de 10 ou à l'unité.
  • Vendus librement à l'accueil du magasin.

Masques chez Lidl : à quels prix ?

Lidl va aussi proposer des masques ces prochains jours. 100 millions de masques chirurgicaux ont ainsi été commandés par le groupe et seront vendus à partir de cette semaine, principalement par lots de 50. Des masques en tissu seront aussi vendus prochainement.

  • Masques chirurgicaux jetables puis masques en tissu.
  • Prix : à partir de 30 euros la boîte de 50 masques jetables, 6 euros la boîte de 10 vendue à Paris.
  • Vente directe en caisse du magasin. Limitation à une boîte de 50 masques par client.

Masques chez Système U : lesquels sont vendus et à quel prix ?

Dans les enseignes du groupe Système U, une première vague de 10 millions de masques chirurgicaux sont attendus ces prochains jours. 70 millions doivent arriver en tout, compléter par des masques en tissu. Interrogée par Le Parisien, la direction avoue que ces masques en tissu ne seront "pas forcément dans tous les magasins".

  • D'abord des masques chirurgicaux à usage unique.
  • Prix : 5,80 euros la boîte de 10 masques chirurgicaux, moins de 3 euros le masque en tissu, qui sera vendu par lot de 2 ou 4 masques.
  • A récupérer et acheter directement en caisse.

Peux-t-on déjà acheter des masques en tissu dans les pharmacies ?

Oui, depuis le 27 avril 2020, les pharmacies ont de nouveau le droit de vous vendre des masques, mais uniquement des masques non-sanitaires, c'est à dire des masques en tissu qui ne correspondent pas aux masques chirurgicaux ou FFP2 des soignants. Depuis plusieurs semaines, le même panneau à l'entrée ou message à la caisse s'affichait : "pas de masques". Et pour cause, après une première ruée, les masques ont été réservés aux soignants ou délivrés uniquement sur ordonnance. Il en sera toujours le cas pour les masques chirurgicaux mais les pharmacies peuvent aussi dès à présent délivrer un masque non-sanitaire, dit "masque grand public", qui correspond à un masque en tissu portable par tous et fortement conseillé dans le cadre du déconfinement à venir.

Pour cela, il a fallu passer un arrêté, la liste des produits pouvant être vendus en pharmacie étant strictement encadrée et les masques avaient été réquisitionnés par l'Etat. L'arrêté évoque ainsi la vente possible de "masques non sanitaires fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables". Les demandes devraient affluer et les pharmaciens préviennent déjà. Il faudra quelques jours pour constituer des stocks. "L'arrêté est sorti un dimanche. Vous pensez bien qu'entre le dimanche et le lundi, les pharmaciens n'auront pas pu se procurer ces masques",  a ainsi expliqué le président de la section A de l'Ordre des pharmaciens Pierre Béguerie sur France Info, ajoutant : "vous pouvez faire confiance au réseau des pharmaciens pour faire tout ce qu'il faut pour pouvoir équiper les patients qui leur demanderont d'ici une ou deux semaines". Inutile donc se ruer dans votre pharmacie dès ce début de semaine. "Ces masques sont faits dans un but bien précis, à savoir envisager le déconfinement du public. Donc, quelque part, les gens ont du temps pour acheter ces masques. Il ne serait pas consciencieux d'aller se précipiter dans les officines pour aller acheter ces masques", ajoute le pharmacien.

Les bureaux de tabac ont-ils le droit de vendre des masques en tissu ?

Oui, en vue du déconfinement prévu à partir du 11 mai où le port du masque sera fortement recommandé dans l'espace public, le gouvernement a autorisé plusieurs types de points de vente de masques de protection. Les bureaux de tabac ont font partie. C'est la Confédération des Buralistes qui se charge de la commande, les bureaux de tabac intéressés pouvant récupérer des masques homologués qui seront disponibles pour les particuliers. "Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Économie, explique le président de la Confédération Philippe Coy. Nous privilégierons dans les premiers jours la vente aux professionnels de proximité — l'artisan, le plombier, le petit patron, le boulanger, le boucher, etc. — pour aider au redémarrage de l'économie, puis nous servirons les particuliers tout de suite après." L'objectif était d'en proposer à la vente à partir du jeudi 30 avril.

Peut-on acheter un masque sur internet ?

Dur, dur pour l'heure de se procurer directement un masque en tissu sur le web. Sur les grosses plateformes de vente en ligne, les masques homologués aux normes Afnor sont rares pour ne pas dire introuvables. Les délais de livraison paraissent également très longs, parfois jusqu'à la mi-juin. Vous pouvez vous rendre sinon sur des sites spécialisés. Reste la piste de la plateforme solidaire du site de l'Afnor qui propose de mettre en relation des fabricants, parfois de simples particuliers, et des clients intéressés. Le prix n'est toutefois pas fixé. Dans son discours à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a ajouté qu'une plateforme d'e-commerce serait mise en place sur le site de La Poste mais elle sera uniquement à destination des TPE et PME afin d'équiper leurs salariés. "Agnès Pannier-Runacher aura l'occasion de préciser avec La Poste dans les prochains jours les modalités de mise en oeuvre et de fonctionnement", a précisé le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Economie à l'AFP dans la soirée. Vous pouvez en revanche trouver des accessoires pour confectionner vos masques comme des élastiques. Depuis début mai, CDiscount propose également des masques sur sa plateforme réservée aux professionnels. Ils sont donc uniquement valables pour les entreprises. Des masques pour les particuliers devraient aussi arriver sur le site, comme confirmé fin avril par le groupe Casino.

A quel prix peut-on acheter un masque ?

Au moment de passer à la caisse (si tant est que les points de vente près de chez vous aient déjà pu être alimentés car nous avons fait chou blanc pour le moment...), une question se pose : quel prix allez-vous payer et que représente-t-il ? De 50 centimes à plus de 5 euros, les écarts de prix peuvent en effet être très importants. Il convient tout d'abord de vérifier le type de masque proposé. Sachez tout d'abord que le prix variera forcément en fonction du caractère réutilisable ou non du masque. Certains masques promettent d'être lavables à de nombreuses reprises, d'autres non. Or un masque doit être lavé (ou remplacé s'il ne peut être lavé) après chaque utilisation. Par conséquent, pensez à calculer le prix d'usage du masque (prix divisé par le nombre de lavage possible). Un masque standard jetable sera peut-être moins cher à l'achat mais en acheter plusieurs non réutilisables ne sera pas forcément économique... ni écologique d'ailleurs.

Les prix diffèrent en fonction des modèles et des normes suivies. Privilégiez toujours un masque qui répond aux normes établies par l'Afnor, l'agence chargée de la certification et de la mise en place des normes via le logo NF. "La référence est la spécification Afnor, qui est le fruit d'un travail d'experts, sur la base des objectifs de protection fixés par les autorités sanitaires de filtrer au moins 70 % des particules de plus de 3 microns. Bien suivre ses recommandations permet d'assurer un bon niveau de filtration, y compris sur des masques faits unité par unité qui ne peuvent être testés en laboratoire", confirmait Agnès Pannier-Runacher aux Echos le 24 avril.

Le prix du masque peut donc nettement varier en fonction de sa spécificité mais aussi de sa résistance au lavage. Mieux vaut opter pour un masque lavable et réutilisable. Certains promettent d'être lavables au moins 5 fois, d'autres 15 mais cela peut monter à 30 cycles de lavage (30 minutes à 60 degrés) pour les plus performants... qui seront plus chers à l'achat mais pourront être vite amortis. "Un masque à 1,50 euro lavable 30 fois, c'est un masque qui revient à 5 centimes l'usage, rappelle Agnès Pannier-Runacher. Je pense que chaque consommateur sera assez vite en position de choisir ce qui lui convient le mieux. En fonction du rapport qualité/prix, de la durabilité, du confort ou du style."

En pharmacie, les prix devraient varier entre 2 et 5 euros, parfois plus si vous optez pour un masque réutilisable et lavable à de nombreuses reprises (jusqu'à 30 fois pour certains modèles). Pour ce qui est des masques qui seront vendus dans les bureaux de tabac, Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, a donné au Parisien une indication sur le prix de vente, 5 euros l'unité. "Le prix de 5 euros correspond à celui d'un masque en tissu normé, lavable et réutilisable une vingtaine de fois. J'ajoute qu'il est fourni avec une notice d'explication, il ne s'agit pas d'un masque suspect, vendu à la sauvette sur le trottoir…" Avec la demande qui s'annonce forte, on devrait donc en trouver à des prix variables en fonction des points de vente ou sur le web...

En résumé :

  • Le prix d'un masque en tissu en pharmacie devrait être entre 2 et 5 euros en fonction du type de masques (les prix ne sont pas fixés, chaque pharmacie peut donc décider du prix).
  • En bureau de tabac, le masque devrait vous coûter 5 euros environ selon le président de la Confédération des buralistes.
  • En supermarché, le prix pourrait être plus faible sur certains modèles, comme recommandé par l'Etat qui demande aux groupes de vendre des modèles à bas prix. Le 29 avril, le ministère de l'Economie a assuré que des masques non réutilisables seraient vendus à moins d'un euro dans les enseignes de grande distribution et entre 2 à 3 euros pour des masques lavables. A confirmer lors de leur arrivée dans les rayons, attendue à partir du 4 mai.